lundi 21 décembre 2020

Eau d'Initié - Exemplaire 2017 : des airs de toi ?


Rares sont les parfums qui me provoquent le trouble, comme une sorte de "je t'aime, moi non plus !"
Découvert d'abord sur touche, j'ai été séduit par les notes chaudes et intimes qui s'étaient posées. Alors, tenté, quand j'ai vu la promotion actuelle de -50% sur le flacon, je me suis laissé tenter : le concept, le prix, le flacon "chanelisant", la promo, l'exclusivité et la marque me plaisaient bien, alors je n'ai pas re-testé le parfum avant mon achat. Pourtant, Maryline, la responsable de la boutique du 334 Rue Saint Honoré, me dit quand même de laisser passer les premières notes pour qu'il se dévoile : et là est bien le problème à coté duquel je suis passé. 
Pourquoi avoir affligé ce parfum de cette tête ? Tout le reste est beau, la myrrhe, l'iris la vanille, l'aspect cuiré et le patchouli constituent en ensemble chaud et attachant sur peau, mais ce coté "malabar tonitruant" a pour effet de littéralement me soulever le coeur à l'envolée et me bloque pour apprécier le reste. Même en le comparant à Allure Homme, qui joue un peu sur les mêmes notes, ce dernier est plus rond, plus doux sur le départ, mais évolue par contre de manière plus linéaire, là ou l'Eau d'Initié se rattrape dans le fond, car la myrrhe fait vraiment ressortir son effet chaud, rond, presque réglissé, et ce de manière discrète. Sur peau, au bout de quelques temps, ça devient joli, mais j'ai un résidu de cette tête qui ne part pas. Je ne regrette pas mon achat, mais je ne comprends pas cette tête criarde et grossière au regard du reste de la structure du parfum, au regard de ce que fait la concurrence sur ce segment prix, là où l'on attend une qualité impeccable, une qualité d'initiés ! 
Si la marque Exemplaire veut renforcer son image parfum, un petit réajustement qualitatif s'impose me semble-t-il sur ce parfum ou sur un dérivé et je dis cela de manière constructive, car la marque à du potentiel, véhicule une image de qualité, possède un concept fort et solide, un beau flacon, mais n'a pas encore bien positionné à mon sens la cohérence olfactive et le prix de son premier bébé. Plus de chaleur, plus de "sombre", plus d'élégance et de profondeur, plus de charme, de mystère et de volupté, comme l'inspire la photo et la voix d'Hervé ci dessus. Des airs de toi sont déjà là, mais plus pointue t'aimerais, chère Eau d'Initié. Qui ne tente pas n'avance pas, et rien n'est perdu car j'y crois ! Et vous, si vous le découvrez, n'hésitez pas à me faire un retour de vos impressions ! 

Illustrations : Exemplaire, Hervé. 




1 commentaire:

brijoudu93 a dit…

bonsoir Thierry, comme d'habitude j'adore tes mots pour décrire ton ressenti ! rien que pour cela je la tenterais bien cette fragrance !
Même si ton ressenti n'est pas totalement positif, tu as l'honnêteté de souligner que çà n'est pas totalement négatif !
Qui sait peut être que un jour je pourrais m'en offrir un décant et alors je ne manquerai pas de te faire un retour !
Merci en tous les cas d'en avoir parlé et d'avoir "titillé" ma curiosité