mercredi 6 janvier 2021

Cycle 001 - Maison Violet 2020 : si on commençait un nouveau cycle ?

                           

Après avoir lancé plusieurs parfums de facture plutôt classique avec la collection Héritage, la maison Violet a pris un virage à 180 degrés en 2020 en lançant un parfum en édition limitée parfaitement dans l'air du temps. Bien sûr, il était pertinent de relancer cette marque avec des parfums dans l'esprit des anciens, mais entamer un nouveau cycle pour la mettre au goût du jour avec un parfum mixte, bien fait et dont la fragrance colle plus à notre époque la rend désirable pour ceux qui aiment le parfum et la pureté d'un design contemporain, ce dont je fais partie.  

Cycle 001 est un nom parfait pour démarrer l'année 2021 et c'est pour cela que je l'ai choisi comme un symbole de spontanéité, de renouveau et d'optimisme. L'envolée se joue sur un duo de poivre rose et d'une note qui me fait penser à la poire. La graine d'angélique apporte une petite pointe de lumière duveteuse, puis, l'iris Pallida lui donne un aspect poudré très doux et caressant, qui me fait penser au parfum doux du riz Basmati. Le parfum évolue ensuite comme un doudou autour d'une construction faite de muscs blancs à l'aspect velouté, qui sera soutenue par le bois de gaïac parfait pour jouer avec la peau de par ses facettes baumées et fumées. 

Cycle 001 me fait penser à l'intérieur d'une chambre, draps fraîchement lavés et fenêtres ouvertes sur les montagnes autour du lac d'Annecy : il sent la neige, l'air pur, le propre, et se vit parfaitement au quotidien. 

Une très belle découverte, achetée à l'aveugle et sans aucun regret, j'adore, car c'est un vrai doudou ! Le réconfort de Cycle 001 pour commencer 2021 ? Allez, soyons optimistes ! 

Un grand bravo à Patrice Révillard  ! 

Très bonne Année 2021 à tous ! 

Illustrations : Maison Violet et Gabriel Loppé. 




lundi 21 décembre 2020

Eau d'Initié - Exemplaire 2017 : des airs de toi ?


Rares sont les parfums qui me provoquent le trouble, comme une sorte de "je t'aime, moi non plus !"
Découvert d'abord sur touche, j'ai été séduit par les notes chaudes et intimes qui s'étaient posées. Alors, tenté, quand j'ai vu la promotion actuelle de -50% sur le flacon, je me suis laissé tenter : le concept, le prix, le flacon "chanelisant", la promo, l'exclusivité et la marque me plaisaient bien, alors je n'ai pas re-testé le parfum avant mon achat. Pourtant, Maryline, la responsable de la boutique du 334 Rue Saint Honoré, me dit quand même de laisser passer les premières notes pour qu'il se dévoile : et là est bien le problème à coté duquel je suis passé. 
Pourquoi avoir affligé ce parfum de cette tête ? Tout le reste est beau, la myrrhe, l'iris la vanille, l'aspect cuiré et le patchouli constituent en ensemble chaud et attachant sur peau, mais ce coté "malabar tonitruant" a pour effet de littéralement me soulever le coeur à l'envolée et me bloque pour apprécier le reste. Même en le comparant à Allure Homme, qui joue un peu sur les mêmes notes, ce dernier est plus rond, plus doux sur le départ, mais évolue par contre de manière plus linéaire, là ou l'Eau d'Initié se rattrape dans le fond, car la myrrhe fait vraiment ressortir son effet chaud, rond, presque réglissé, et ce de manière discrète. Sur peau, au bout de quelques temps, ça devient joli, mais j'ai un résidu de cette tête qui ne part pas. Je ne regrette pas mon achat, mais je ne comprends pas cette tête criarde et grossière au regard du reste de la structure du parfum, au regard de ce que fait la concurrence sur ce segment prix, là où l'on attend une qualité impeccable, une qualité d'initiés ! 
Si la marque Exemplaire veut renforcer son image parfum, un petit réajustement qualitatif s'impose me semble-t-il sur ce parfum ou sur un dérivé et je dis cela de manière constructive, car la marque à du potentiel, véhicule une image de qualité, possède un concept fort et solide, un beau flacon, mais n'a pas encore bien positionné à mon sens la cohérence olfactive et le prix de son premier bébé. Plus de chaleur, plus de "sombre", plus d'élégance et de profondeur, plus de charme, de mystère et de volupté, comme l'inspire la photo et la voix d'Hervé ci dessus. Des airs de toi sont déjà là, mais plus pointue t'aimerais, chère Eau d'Initié. Qui ne tente pas n'avance pas, et rien n'est perdu car j'y crois ! Et vous, si vous le découvrez, n'hésitez pas à me faire un retour de vos impressions ! 

Illustrations : Exemplaire, Hervé. 




vendredi 4 décembre 2020

Le Lion - Chanel 2020 : l'élégance racée de la griffe.

Comme il était attendu ce Lion, et avec impatience ! Depuis le 1er Décembre il sort de la savane pour montrer ses couleurs dans les boutiques qui portent sa griffe. Je suis quasiment certain que vous aussi être impatients de découvrir à quoi il ressemble. 

L'ambre n'est pas un terrain très exploré par Chanel car à part Allure Sensuelle, Coromandel et dans une moindre mesure Egoïste, la marque a sans doute préféré laisser ce terrain à son concurrent qui en a fait sa patte. Pourtant, avec Le Lion, Chanel sort ses griffes et taille enfin dans l'ambre. Pour les amateurs, il n'y a pas vraiment de surprise, mais là où Le Lion se distingue, c'est dans les nuances. Tel un fauve se faufilant dans la brousse sèche, il dévoile des reflets autour de son pelage chamoisé. 

L'envolée de citron et de bergamote s'estompe plutôt vite sur peau, mais elle joue un rôle essentiel dans la structure du parfum, car ses deux notes vont littéralement former le couple inséparable avec la trame vanillée ambrée, où le ciste labdanum est porté en majesté. Il donne à ce Lion un aspect fumé, sec, presque un peu brut, mais comme il semble surdosé, il apporte aussi ce coté cuiré et fauve qui va très bien avec le concept et sera aussi un acteur majeur de l'évolution sur peau. Le coeur du parfum s'axe autour d'un joli géranium dont seul Chanel a le secret et qui, combiné aux notes ambrées donne ce coté "Dermophil indien" que l'on retrouve aussi dans Egoïste. J'aime beaucoup cette nuance florale, car elle apporte souplesse et légèreté à un ensemble qui aurait pu être lourd. J'imagine qu'il y a de la vanille, un soupçon de patchouli, un beau santal lacté pour appuyer le tout et quelques notes me font penser au chocolat ou au praliné, tout en finesse et sans excès de sucre. Le Lion est un félin vaporeux, voluptueux qui se tapisse dans une jungle entre Shalimar, L'Eau d'Ambre Extrême, les Ambres de MPG, voire même Dior Addict ou Dries Van Noten

Incontestablement réussi, parfaitement dans l'esprit recherché qui colle à l'animal et au luxe convoqué par la statue de lion présent dans l'appartement de mademoiselle, Le Lion véhicule en cette fin d'année 2020 particulière une élégance racée, absolument digne de la griffe Chanel. 

Illustration : paysage de Savane et photo par le lion Thierry Blondeau pour Le Lion de la non moins lionne Mlle Chanel, sur un lion en acier brossé de l'artiste Pierre Lamblin. 

mardi 1 décembre 2020

Le gagnant du concours Totaly White

Vous vous souvenez que début Octobre, j'avais lancé un concours pour gagner un échantillon de Totaly White de Parle Moi de Parfum et d'une de mes création. 

Le Gagnant est : Le Chat (ticket du tirage au sort en photo)

J'ai un peu tardé à divulguer le gagnant et j'en suis désolé, j'espère qu'il reviendra vers moi par mail sur olfactorum@gmail.com 

Et je profite de cette occasion pour vous signaler que les parfums de la marque sont à -30% sur le site du BHV - bhv.fr - jusqu'au 07/12, c'est l'occasion d'en profiter. Je vais peut-être craquer pour l'un d'entre eux mais lequel ? 


samedi 28 novembre 2020

Genius Me - Paco Rabanne 2019 : j'y mis des idées de génie !

 

"J'y mis des idées de génie", c'est peut-être ce que pourrait dire Domique Ropion à propos de cette création qui peut surprendre venant de lui. 

Idée numéro 1 : observer son époque et comprendre que les notes clean sont faciles à porter et qu'elles appellent l'inconscient chez beaucoup d'entre nous, surtout chez les jeunes. Alors quand la marque Paco Rabanne vous demande un parfum "jeune et frais", vous êtes au fait. 

Idée numéro 2 : cerner ce qui se fait autour de vous pour comparer. Regarder ensuite ce dont vous disposez dans votre palette de parfumeur et jouer avec. Ainsi, vous notez que l'on trouve des notes lessivielles modernes et métalliques chez Serge Lutens dans Laine de Verre, chez Clinique avec Happy, et dans un parfum oublié mais que vous aimiez bien, Essence de Narciso Rodriguez.  

Idée numéro 3 : s'inspirer de ce qui existe d'original dans cet univers clean, en ayant mémoriser une certaine Heure Diaphane chez Cartier et sa transparence déroutante, mais parfaitement en accord avec ce coté clean, lumineux et fin que vous recherchez.  

Idée numéro 4 : ne pas oublier l'Adn de la marque pour laquelle vous allez travailler. Il vous revient à l'esprit que les collections de cette marque sont souvent imprégnées de métal, et qu'un de ses parfums phare fût un certain Calandre. Mais vous savez très bien que les calandres de nos jours sont beaucoup plus fines, moins somptueuses que par le passé, et parfois même, lumineuses. 

Idée numéro 5 : combiner toutes ces idées. Vous avez le génie de travailler les notes froides et propres, mais vous voulez qu'elles enrobent, qu'elles caressent la peau. Les aldéhydes s'imposent d'emblé, d'autant que certains sont moins agressifs qu'avant, le zeste d'orange, lui même aldéhydé viendra texturer l'envolée et apporter la touche fraîche. Le romarin, résineux mais aussi un peu métallique, jouera le parfait équilibre avec cette note originale que vous aimiez dans l'Heure Diaphane et Laine de Verre, le Cristalfizz. Quelques notes de muguet des temps modernes combinées à une boule de muscs ronds, chauds et propres, ponctuer de mousse cristalline, et voilà, vous le tenez votre petit génie ! 

Et oui, il semblerait bien que l'air de rien, vous ayez mis des idées de génie dans ce Genius Me, merci l'ami ! 

Illustrations : éclair de génie et Paco Rabanne.



mercredi 18 novembre 2020

Mes coups de coeur 2020 : un résumé avant les cadeaux ?

Avant de parler du tout dernier exclusif de Chanel, Le Lion, qui arrive actuellement dans les boutiques  Chanel, je voulais faire un petit retour en arrière sur les parfums que j'ai aimé durant cette triste année. Heureusement, coté parfums, cette année a été plutôt belle et je me dis qu'en parler en Novembre peut peut-être vous inspirer pour les cadeaux de Noel. 

Le Lion - Chanel : Décembre 2020

L'Eau d'Initié - Exemplaire : sorti en 2017 mais découvert en Novembre 2020

Erotic Me, Genius Me - Paco Rabanne Pacollection : sortis en 2019 mais découverts chez Sephora Champs Elysées en Octobre 2020. 

Parade, La Peau Nue, L'Eau de Californie - Céline : sortis en 2019 mais découverts à la boutique Céline parfums en Octobre 2020

Aimez Moi Comme je Suis - Caron : Septembre 2020

Nuit de Feu - Louis Vuitton : Mai 2020

Pur Magnolia - Cartier : Mai 2020

Narciso Ambrée - Narciso Rodriguez : Mai 2020

L'Homme Idéal Extrême - Guerlain : Mai 2020

Pour ceux dont j'ai déjà parlé, retrouvez les articles sur ce blog (fenêtre "rechercher dans ce blog" sur le coté). Seuls trois parfums nommés ici n'ont pas été évoqués dans mes articles, mais ils le seront très bientôt. Alors, inspirant ce palmarès ? 

Illustration : London Street under snow. 

vendredi 13 novembre 2020

Hortus Sanitatis - The Alchemist Garden par Gucci 2020 : dans le jardin du bien et du mal.


Hortus Sanitatis se traduit par  "le jardin de la santé", mais vu l'univers dans lequel il m'envoie, j'aime à me dire que cela peut aussi vouloir dire "en odeur de sainteté" ou "le lieu où l'on est protégé". 

Il faut bien l'avouer, même si je garde un certain enthousiasme sur les nouveautés du moment et que j'arrive à me laisser surprendre là où je  ne m'y attendais par forcément, rares sont les parfums qui me fascinent. Hortus Sanitatis est un de ceux là. 

Puissant, troublant, énigmatique, déroutant au premier abords, quand on le porte, il s'accroche littéralement à la peau pour se fondre à elle et développer l'une de ses facettes. Mais laquelle ressortira sur vous ? Une seule, toutes, tout un mystère à explorer ?

Sur moi, Hortus Sanitatis développe en premier lieu des notes d'œillet, de violette et d'iris, avec des nuances de fruits jaunes comme la pêche et l'abricot, et une pointe de rhubarbe fusante. Cette envolée est très vite happées par le cuir, fumé et tanné, assez mat, qui vient chevaucher ces fleurs et ces fruits pour les envelopper. Le cypriol et l'ambrinol jouent de concert pour évoquer à la fois le bois mouillé d'un papyrus et l'ambre gris, et se collent à la peau pour enrober le tout. 


Ce parfum me projette à la frontière du bien et du mal, tout comme l'œillet dont on dit qu'il peut porter malheur, mais dont la fleur est jolie et colorée et dont l'odeur est délicate et délicieuse. Un univers "à la Spadino" dans Suburra à la fois baroque, chargé, lourd, mais esthétique et travaillé. L'univers d'un lieu où l'on est en sécurité dans un monde extérieur incertain et dangereux. Un univers qui fait partie de la culture italienne, comme Gucci, et que ce parfum transporte avec lui. 

Hortus Sanitatis est pour moi divinement fascinant, vraiment attachant et diablement sulfureux. Il fait partie de ces parfums qui décident eux même de qui les porte. Il vous aime ou vous déteste, et vous c'est pareil : soit vous vous laisser charmer, soit vous rejetez complétement. Devinez de quel coté je suis ? Si en plus vous le combinez avec l'huile de parfum Nocturnal Whisper, il se pose, se calme et dévoilera ses facettes de manière plus douce : une autre façon de se parfumer, presqu'un rituel, mais de haute voltige ! 

Illustrations : The Alchemist Garden par Gucci et série italienne Suburra sur Netflix.