samedi 19 janvier 2019

Encens Mythique et Bois Mystérieux - Guerlain 2019 : Orient Express !

Cette année, la gamme Les Absolus d'Orient s'enrichit de deux nouveaux éléments, non dénués d'un riche intérêt. 

Encens Mythique pourrait presque passer pour un Guerlain ancien, tellement il semble inspiré par la forme que pouvaient avoir certains d'entre eux. Le départ assez aldéhydé, vert et rosé peut rappeler Chamade ou Liu. Une suite jasminée, que l'encens vient appuyer, maintient une certaine tension, plutôt noble. Le fond, riche, met à l'honneur la mousse de chêne, sans doute un accord obtenu par les dernières techniques de distillation ou de nouvelles matières texturées qui permettent de restituer un effet mousse de chêne assez fidèle. On devine également quelques baumes, tolu ou benjoin qui apportent de la douceur. 

Bois Mystérieux, lui, est un oud assez classique, très typé parfum d'Orient. Il évoque, grâce à la force du cumin, associé à des bois secs comme le cèdre, le pin et le santal, les étalages d'épices dans les souks. Ce serait une sorte de L'Autre de Diptyque en plus sec ou de El Attarine de Serge Lutens, en plus accessible. Le fond évoque ces ouds assez bruts, un peu piquants, mais qui s'harmonisent bien avec certaines peaux. 
Regrettons au passage la disparition d'Ambre Eternel : est-ce parce qu'il était assez proche de Givenchy Gentleman Eau de Parfum ? 

Deux jolies nouveautés, cohérentes, qui plairont sans doute plus aux amoureux de la marque et de son histoire que la énième version de La Petite Robe Noire Velours, qui fait illusion par ses notes de tête acidulées bien travaillées mais qui se fourvoie vite dans un fond sucré très plat sans grand intérêt. 

Illustration : Guerlain, souk aux épices de Dubaï.

mercredi 16 janvier 2019

Thierry Blondeau Parfums : quoi de neuf en 2019 ?


L'année 2019 sera riche en nouveautés de notre coté, et cela commence aujourd'hui ! 

Comme il est plus difficile d'avancer quand on est pas spécialiste d'un domaine, le site internet à mis du temps à voir le jour. Enfin, en ce début 2019, il est opérationnel. Je remercie donc grandement Alexandre pour son aide précieuse. La seule contrainte qu'il impose est de n'accepter que les paiements paypal pour le moment. Je vous invite donc à cette occasion à découvrir ou de redécouvrir mon univers, mes cinq créations. N'hésitez pas à nous contacter ou a nous faire part de vos remarques via le site ou Facebook.  


Je vous souhaite tous une très belle année 2019, riche en bonheurs et instants de joie. 

samedi 15 décembre 2018

Quels parfums sous le sapin ?


Noël approche. Les lumières des rues scintillent, les belles tables se préparent, la joie de la famille et des cadeaux commence à frémir. Mais quel parfum vais-je donc trouver sous le sapin ? Outre Cuir des Sables, Cuir Extrême, Jessy's Rose, Alea Jacta Est et Narcisse Emoi qui réjouiront certains d'entre vous, une petite sélection me ferait grandement plaisir. 


Pour commencer, pourquoi pas les notes de patchouli lumineux de Orage de Louis Vuitton, ou les volutes pétillantes de gingembre, de bois mouillé et de lavande de l'Immensité. J'aime aussi le patchouli envoûtant et sensuel de Patchouli Patch, de l'Artisan Parfumeur ou celui, plus sulfureux, de Straight to Heaven de By Kilian. 

Quelques effluves "vintage" de Gentleman Original de Givenchy me raviraient également, ou celles, plus liquoreuses de coco, d'amande, de bois de cèdre et de santal de Pi.  Chez l'Artisan Parfumeur, dont les créations me séduisent toujours, je choisirais aussi volontiers Mont de Narcisse, aux accents fumés de cuir, de foin et d'absolu narcisse, ou Champs de Baies, aux notes de prune et de baies roses, fraîches et vives, mais néanmoins très douces. 

Coté féminin, je redécouvre avec bonheur la douceur sensuelle de For Her de Narciso Rodriguez dans toutes ses déclinaisons, qui mettent chacune une facette en avant. L'Interdit de Givenchy qui est pour moi une tubéreuse intrigante, lumineuse et scintillante, mérite que l'on s'y attarde. Chez Chanel, en attendant la pétillante Eau Tendre de Chance en Eau de Parfum, je m'attarderais bien sur la rose et la violette poudrée au combien élégante de Misia. Et, pour ne pas céder au "tout nouveauté" que l'on essaie de nous infliger, pourquoi ne pas redécouvrir celle d'Insolence de Guerlain ?  

Voilà mon petit voyage avant Noël-esque. Et vous, qu'aimeriez sentir sous le sapin ?

Pour accompagner ces moments parfumés, retrouvez également deux de mes histoires sur l'Olfaplay de Guerlain (en cliquant sur le nom): Un sillage en hivers. et Jardin de Paradis.

Bon Noël à tous !

Illustrations : Thierry Blondeau Parfums (Contact par message privé sur Facebook ou chez Harold, 32 rue des Blancs Manteaux 75004 Paris), Louis Vuitton, Givenchy, l'Artisan Parfumeur, Magie de Noël ! 


dimanche 25 novembre 2018

Retrouver nous sur l'Olfaplay par Guerlain !

Il y a quelques mois, Guerlain m'a demandé ainsi qu'à beaucoup de passionnés anonymes, de professionnels, de journalistes, de parfumeurs, d'experts, de partager un ou plusieurs souvenirs autour du parfum, pour un projet secret jusqu'à son lancement, qui est désormais chose faite, et l'application s'appelle Olfaplay. 

Connectez vous en la téléchargeant via le lien suivant et retrouver ces histoires, riches, émouvantes, joyeuses, passionnées, parfois tristes, mais qui on toutes un point commun : le souvenir olfactif. 


Mes histoires :

Le Déclic sur cet instant mémorable qui a déclenché l'envie de devenir créateur de parfums 
Un sillage en hivers, moment magique alors que je n'aime pas le froid
Jardin de paradis, un de mes plus beau souvenir olfactif 

Bonne écoute ! 

Illustration et lien : Guerlain, Mai-Linh. 

dimanche 18 novembre 2018

A douceur d'hommes.

Fin d'année, premiers frimas, l'envie de se blottir se fait sentir. Douceur, chaleur, réconfort deviennent les maître-mots. Ceux-ci n'étant pas uniquement synonymes de parfumerie féminine, voici une sélection de trois parfums pour hommes qui illustrent le propos. 


 L'Homme Idéal Eau de Parfum
Celui-ci serait un peu la synthèse de quelque chose entre l'Homme Idéal Eau de Toilette, très patchouli mais bien dans son temps par ses notes de lavande moderne, de vanille, de cuir et de bois ambrés, et Cuir Belluga, une vanille cuirée douce et enveloppante, très Guerlain. Très attachant quand il fait froid, il réconforte, apaise, calme. 



Azzaro Amber Fever

Un accord ambré qui fait oublier l'original, où la vanille se montre en majesté, complétée de ce qu'il faut pour être actuel, bois ambrés bien balancés sur ce coup et citron fumé. Ce qui marque cependant, c'est la fièvre d'un labdanum bien présent en note de fond et qui vibre longtemps sur peau. Un caractère nouveau, une vanille appétissante pour un parfum plutôt bien construit. 





Mercedes Benz Select Night : 
Partant de l'accord original de Select, à savoir une belle harmonie de bois "verts" et de fruits noirs comme la mûre et la prune, la déclinaison "Night" arrondit les angles pour le rendre plus langoureux, moins pétillant, grâce à un accord gourmand meringué qui me rappelle Equinox Bloom de Penhaligon's. Assez sensuel et plutôt doux, sorte de Le Mâle aux fruits rouges, il garde ce coté fruité, cuiré et muscs blancs pour jouer avec la peau de manière très séduisante. A découvrir. 

Trois parfums à découvrir ou à redécouvrir, à douceur d'hommes ! 

Illustrations : Photos James Dean, Guerlain, Azzaro, Mercedes Benz. 

samedi 27 octobre 2018

Cuir de Lancôme - Lancôme 2006 : sucre de peau.


Après avoir fait un salon fin Septembre où il s'agissait d'expliquer et de faire sentir le lien que pouvaient avoir le cuir et le parfum,  j'ai été surpris de constater que la perception de l'odeur du cuir était très différente d'une personne à l'autre, certaines trouvant que Cuir Extrême sentait plus le cuir que Cuir des Sables, alors que pour d'autres, c'était l'inverse. Il en est de même pour les parfumeurs, qui, au gré de leurs envies, ont travaillé des cuirs tantôt bruts et sauvages, tantôt plus doux. Généralement, ces derniers sont accompagnés d'accords floraux pour les rendre plus légers. Ainsi, par cheminement et un peu par hasard, je me suis intéressé à ce Cuir de Lancôme méconnu, mais pas inintéressant.


Cuir de Lancôme surprend, car c'est un des rares cuir que l'on pourrait qualifier de "gourmand". Les notes sucrées, certainement devenues chères à Lancôme depuis des années maintenant, apportent ici quelque chose d'à la fois étrange et de complémentaire au cuir, comme si l'on avait saupoudré un beau cuir fin et rose pâle par le sucre glace d'une belle guimauve de pâtissier. L'harmonie est plutôt bien maîtrisée et surtout, fait corps avec la peau. Le coeur floral bien présent atténue le trop plein de sucre, et ce qui me marque, c'est qu'il semble "danser" sur peau, comme une boule à facettes qui tournerait pour dévoiler parfois le sucre, parfois les fleurs blanches, parfois le cuir, profond et chaud. Cuir de Lancôme s'illustre par la photo ci-dessus, comme si une peau claire, douce et poudrée s'allongeait dans l'herbe sauvage.  

Précurseur de Narciso par sa forme et pour ces notes gourmandes de guimauve, Cuir de Lancôme trouverait parfaitement sa place aujourd'hui parmi Mandarine Corse de l'Artisan, Contre Moi de Vuitton, Dries van Noten de Frédéric Malle et Narciso de Narciso Rodriguez par exemple, et ce, douze années après son lancement. 

Illustrations : Emma Summerton, Lancôme. 

mercredi 22 août 2018

Cuir des Sables chez Givaudan ?

Que penser de cela, quand vous apprenez en tant que créateur qu'un de vos parfums, nommé Cuir des Sables est acheté par une grande maison de création de parfums telle que Givaudan ?

Que vont-ils en faire ? Le garder pour le comparer, le présenter dans des cours ou s'en inspirer pour en faire un futur succès mondial au sein d'une grande marque comme Tom Ford, Yves Saint Laurent, Nina Ricci ou Paco Rabanne ?

Bien entendu, je ne saurai probablement jamais le pourquoi du comment, mais c'est assez flatteur je dois dire, d'autant que retravaillé pour être plus "facile" et moins cher sur quelques essais que je garde jalousement sur mon petit labo, il se prêterait sans doute assez bien au jeu du grand public !

A moins que Givaudan n'ait envie de m'intégrer dans ses équipes après découverte de mon travail ? Non, là, je fantasme !

Alors, si un jour vous êtes plus curieux que moi et sentez une trame de Cuir des Sables quelque part, faites le moi savoir, je n'en serai que plus heureux.

Coco Chanel ne disait elle pas : "Pour moi, la copie, c'est le succès. Il n'y a pas de succès sans copie ou sans imitation. Ça n'existe pas."

Aléa Jacta Est !

Illustration : image du désert, Thierry Blondeau Parfums.