mardi 12 février 2019

Chance Eau Tendre Eau de Parfum - Chanel 2019 : tendres couleurs.

Alors que je commençais tout juste ma formation sur les matières premières et que commençait à frémir l'envie de créer, je me souviens des paroles de Jean Kerléo que j'ai pu rencontrer : "quand vous avez des contraintes de prix en création, vous pouvez quand même faire de belles choses. Pour cela, utiliser les agrumes, la mandarine, le pamplemousse, le citron par exemple, et d'autres matières peu onéreuses, il y a une belle palette".


Après cela, je découvrais Junior de Lacoste qu'il venait de créer, NinaBlack Xs et d'autres, où ces agrumes avaient su prendre le pouvoir pour imposer une signature et un sillage malgré d'évidentes contraintes de coûts.
 

Chanel est sans doute parfois aussi dans cette logique, et Chance Eau Tendre est un peu construit comme cela : ingrédients simples, structure assez classique pour un résultat espiègle, gourmand, lumineux et gai ! Envolée de mandarine et de pamplemousse, pétillante, coeur de fleur de jasmin légèrement vanillé qui évoque la douceur, patchouli, rose, pivoine, herbe coupée et fraise, qui eux, signent la fragrance d'un accord chypre moderne, vert et moussu, vivifiant et tendre à la fois.  

Bien équilibré, jeune, bien dans son époque, Chance Eau Tendre se décline en une eau de parfum plus "profonde" que l'eau de toilette, plus facettée, toujours agréable et rieuse. Osez, les couleurs vives sont à la mode ! 

Illustrations : Chanel, Guy Bourdin

dimanche 3 février 2019

Colognes 2019 - Mugler : Cologne vertébrale et fanfare en couleurs.

Il y a précisément 18 ans, Mugler révolutionnait le monde des Colognes en proposant une création aussi fraîche et claire que ce qui existait jusqu'alors, en conservant les codes matières et la structure d'une Cologne classique tout en jouant une partition en rupture autour de muscs et de notes nouvelles aux tonalités "vertes" et  grâce à la fameuse, exclusive et mystérieuse note "S". 

Cette fameuse Cologne M est si aboutie qu'elle constitue aujourd'hui la colonne vertébrale de toute une collection habilement tournée qui twiste des thèmes assez classiques de la parfumerie chacune par un accord novateur, subversif et une signature parfaitement dans le temps. 

Celle que je retiendrais de cette collection est Fly Away, car c'est celle qui m'a le plus interpellé, même si l'ensemble de la collection mérite que l'on s'y intéresse. 


Fly Away serait pour moi une sorte de Blenheim Bouquet du XXIe siècle,  un bouquet aromatique de thym et d'herbes sur une structure de Cologne propre, tout droit sortie d'un barbier. L'intelligence ici est de jouer sur un accord cannabis assez fidèle, déjà exploité chez Kilian, chez Armani et Guerlain dans d'autres registres, et qui a le mérite d'être assez évident et parfaitement accordé. L'envolée zestée, un effet citron vert et le pamplemousse acidulé presque boisé glissent sur l'accord cannabis (note C), de manière presque naturelle. Quelques bois comme le vétiver et le santal s'y accrochent parfaitement, ainsi que des notes comme le thym, le chanvre, le foin et la figue. L'évolution tient merveilleusement la route sur peau en gardant un effet pétillant tout du long et un sillage discret mais présent. En gros, ça fly et ça fizz !! Puis ce jaune, rare en parfum, respire l'optimisme ! 


Les autres : Take Me Out est une Cologne à la fleur d'Oranger, solaire et espiègle, légèrement vanillée et ambrée, ponctuée d'un accord champignon "peyot (note P)". Run Free est une Cologne construite sur un accord fougère assez classique de sauge dite "des devins" (note D) et de lavande, sur un fond de bois blonds lumineux, un peu dans le style de Au Hasard de Vuitton. Love You All est une Cologne fraîche et moderne, légèrement aquatique et fruitée, assez salicylée, qui me fait un peu penser à Light Blue de D&G. Elle est twistée d'un accord boisé (note E) évoquant l'odeur fantasmée de l'Extasie. 

Une gamme toute en couleur, joyeuse, ludique, subversive et novatrice dans ces accords, qui prouve que Mugler reste à la pointe de l'innovation créative. Ca fait un peu de bien non ? 

Illustrations : Mugler, Radim Malinic.