vendredi 8 février 2013

La Fille de Berlin - Serge Lutens 2013 : rose hommage.

La perte d'un proche est sans doute un moment de repli sur soi et de recueillement, mais c'est aussi un formidable élan, inexplicable rationnellement, qui donne envie de se dépasser, d'aller au bout d'une idée, d'une envie. Peut être que la perte de sa mère a joué un rôle dans la naissance de La Fille de Berlin pour Serge Lutens, qui semble vouloir lui rendre hommage ? 

Rendre hommage à la ville de Berlin également, pour sa nostalgie, ses souffrances, ses failles. Peut être aussi parce que dans les années 20-30, Berlin dans le monde, influençait la mode, la musique, les cabarets, la vie nocturne, de manière beaucoup plus importante qu'aujourd'hui. La rose comme trait d'union, choisie sans doute parce qu'elle est source de noblesse, et que ses pétales auraient pu traverser le béton érigé dans les années 60, pour représenter à la fois la souffrance, le sang et l'espoir.

Pour rendre hommage à sa mère, quoi de plus beau que d'imaginer une rose ? Sans doute a t-elle connu ce Berlin vivant, nocturne, empli de cabarets, véhiculé aujourd'hui par Dita Von Teese. Sans doute aussi était elle bercée de ses racines orientales, qui lui parlaient à travers le parfum des roses. 

Vous l'aurez compris, La Fille de Berlin est une rose, soliflore. Une rose des plus pure, des plus noble, parfaitement et justement verte et acidulée, légèrement boisée et épicée, intemporelle, immuable, noble. Elle pourrait être ennuyeuse, et ce n'est même pas le cas. Un subtil accord de menthe et de géranium relève la structure pour lui donner des airs "pas comme les autres" et les fruits, très maitrisés, lui apportent de "l'actualité". Berlin est une ville de caractère, La Fille de Berlin se devait d'en avoir. L'on pense alors à Géranium pour Monsieur qui se serait accouplé à Une Rose, et le mariage tient ses promesses.

Un bel hommage, et une très belle découverte en ce début 2013 ! 

La Fille de Berlin sera disponible en Mars 2013, mais vous pouvez comme je l'ai fait, le découvrir chez Arôma, rue Etienne Marcel à Paris dès maintenant.

Illustrations : Babylon, cinéma berlinois, Serge Lutens.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Des le premier pschit, j'ai tout de suite pense a Or et Noir de Caron en une version reactualisee.
Une rose intensement rouge sombre, seductrice fatale... alors devinez ce que je vais porter ce soir pour la Saint-Valentin... La fille de berlin de Lutens avec ma nouvelle robe couleur gardenia de Gaultier, tout un programme!!


Emma

Méchant Loup / Thierry a dit…

Prometteur !!! Alors, ce fut ?

Anonyme a dit…

Ce fut une soiree bien arosee, d'ailleurs je ne se souvient plus avec qui j'ai passe la nuit!! Mais non je blague.

La robe Gaultier etait superbe avec son cote edgy, punk/rock, elle est longue mais peut s'ajuster tres court, ce que j'ai fait bien sur. Par-dessus ma veste Sonia Rykiel defile 2012 ainsi que mon sac Chanel 2.55 aux chaines or d'origines et fermoir Mademoiselle (et surtout pas le fermoir Lagerfeld avec les deux C croises). Enfin parfumee avec La fille et un compliment de mon boyfriend, moi soulagee parce que je n'etais pas sure qu'il aimerait...



Emma