lundi 24 juin 2013

Sahara Noir - Tom Ford 2013 : une caravane passe, per ventum !

A force de sentir les petites merveilles de la collection Private Blend et les parfums grand public comme Black Orchid, White Patchouli, Violette Blonde, Tom Ford Extreme ou Noir, comment ne pas s'attendre, avec un nom aussi évocateur de voyage et de beaux espaces, à une belle surprise ? 

Le désert comme une promesse de voyage, bien entendu : une longue étendue de sable couverte d'un soleil brulant, traversée par une caravane. Est-ce un rêve ?

Per fumum, telle est l'origine du mot parfum (à travers la fumée). Sahara Noir, lui, passe per ventum (à travers le vent) et porte en lui la signature et les couleurs de cette longue caravane. Porté par le vent, c'est un encens qui s'éveille, il ne peut le nier, car celui-ci se dévoile immédiatement en maitre de la fragrance. La caravane porte d'emblée des résines venues de contrées lointaines, leur odeur chaude ou camphrée, cuirée ou résineuse, l'encens, le ciste labdanum et le tolu font partie du paysage. La noble eau de rose, ourlée de safran, transportée par les chameaux exhale ses vapeurs sous la chaleur torride. Elle se mêle aux épices : poivre, cardamome et cumin, riches, chauds et précieux, lui emboitent les volutes. 

Spectateur olfactif de la scène, vous contemplez, là devant, le nez au vent, car c'est un bien joli spectacle. Coloré, chaud, vivant, envoutant même, c'est exactement la signature de ce Sahara Noir. Je rêve encore ?


Et le matin venant, je me réveille, ce n'était pas un rêve, le flacon tout d'or vêtu est bien là, sur l'étagère, et je sais qu'en cette journée de soleil, je voyagerai. Ne s'adresse t il vraiment qu'aux femmes ? Ce serait bien dommage....

Sahara Noir, dans ses notes et son évocation, me rappelle un des plus beaux souvenirs olfactifs de ma vie, il y a environ 25ans, alors que Djedi de Guerlain, pouvait encore se laisser découvrir. Sans doute plus moderne, Sahara Noir envoute tout autant, sans être envahissant. Et si la caravane portait en elle un trésor, ce serait un trésor olfactif. Tom Ford nous le transmet. 

Alors comment, comment font les autres, aseptisés de ces univers de rêves, pour ne pas réussir là ou Tom Ford nous émerveille ? Peut être qu'ils ne rêvent plus, tout simplement.

Illustrations : Norman Turgeon et Jacqueline Lanouette, lien vers le site ici. Tom Ford Parfums.


5 commentaires:

Musque-Moi a dit…

C'est exactement ça : Tom Ford nous offre encore une fois un jus de haute qualité, loin d'être aseptisé. Pourtant, il ne joue pas la grande originalité, c'est un oriental fumé et résineux comme pourrait l'être un Lutens. Mais c'est que justement, il n'y en a pas tant, sur le marché mainstream, de ce genre de parfum.
Audace de le lancer en grand public.

J'ai adoré tout de suite cette nouveauté ; amoureux du labdanum oblige !

Méchant Loup / Thierry a dit…

Idem, amoureux du labdanum et de l'encens que je suis aussi !
Je le trouve original car cette rose très légèrement sucrée comme un loukoum, safranée et épicée apporte une souplesse et ce qu'il faut d'Orient et d'équilibre pour ne pas être trop lourd. On ne trouve pas vraiment cette harmonie florale/résineuse ailleurs.
C'est juste, très maitrisé et c'est beau !
Malgré le prix, on est pas volé !

Anonyme a dit…

C'est typiquement le type de jus pour lequel j'aurais pu craquer, pour une belle grande bouteille...
C'est typiquement le type de jus que je dénicherai soldé ou dont je saurai, pour son prix, facilement me passer !

Anonyme a dit…

Alors moi j'ai plusieurs choses à dire sur ce parfum.

- j'ai récemment senti la référence n°3 d'une nouvelle marque qui s'appelle Eutopie. J'ai beaucoup aimé; cela tournait autour de l'encens et du oud. Oriental sans être sucré, dégoulinant. On m'a expliqué qu'il était pas mal en effet, mais qu'il reprenait en grande partie Sahara Noir de Tom Ford. Là je suis un peu dégoûté, car pas moyen de le dégoter ici à Nice pour le tester.

- Autre chose; il s'agit d'un avis émis par un arabe saoudien. Apparemment c'est un assemblage de senteurs qu'ils connaissent très bien: ils l'utilisent comme médicament pour les femmes qui viennent d'accoucher. Diffuser ce mélange dans la maison de la nouvelle maman aiderait à resserrer l'ouverture de la femme (je cite). Cette personne conseille de ne pas porter ce parfum au Moyen-Orient ou en présence d'arabes, sinon ils croiront qu'il y'a eu une naissance dans la famille, ou bien que vous ne vous êtes pas lavés depuis la médication en question :-)

Plus profondément, cela soulève le problème de ciblage marketing des parfums. ait-on un parfum oriental pour que les orientaux l'achètent (et dans ce cas ce serait un flop si ma source ne se trompe pas), ou bien cible-t-on tout le monde en évoquant simplement le moyen-orient.

Quoi qu'il en soit, j'ai hâte de le sentir!


Peace.

Méchant Loup / Thierry a dit…


Il ne manquerait plus que l'on se prive de créer des parfums et d'en porter sur ce que pourrait penser x ou y ! Il me semble que si l'on achète un parfum avec une personnalité comme celle de Sahara Noir, c'est avant tout parce qu'on l'aime et que l'on se sent bien avec cette évocation du désert. Après, ce que x ou y en pense ... On ne porte pas Duel parce que ca évoque l'écurie à certains, L'Eau de Thé Vert parce que ça sent la cérémonie du Thé, L'Eau Trois et Passage d'Enfer parce que ça sent l'église ???? En revanche, dixit la démonstratrice qui me l'a vendu, il ciblerait plus les français et les italiens que le Moyen Orient. sur Sahara Noir - Tom Ford 2013 : une caravane passe, per ventum !