jeudi 15 août 2013

Leather Oud - Dior 2010 : bédouin des villes.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais la parfumerie de 2013 se concentre quasiment exclusivement au travail autour du oud et de notes orientales, sans doute pour des raisons économiques, car en ces temps instables dans les pays où l'offre parfums est saturée comme chez nous, chercher à séduire là où il y a de  l'argent peut expliquer en partie ces choix. Parfois, c'est frustrant, car tout un pan de la parfumerie est négligé, parfois, cela permet de redécouvrir des accords qui ne sont pas très communs dans nos contrées, mais qui exercent un certain attrait par leur forme olfactive.  

Ce serait un peu le cas de Leather Oud de Dior : sec, brut, ce n'est sûrement pas un parfum fait pour plaire de manière évidente au plus grand nombre, mais c'est aussi ce qui fait sa force. Ici, c'est une âme, un esprit, qui nous sont transmis sous forme de parfum, et il faut aller les chercher chez les bédouins. Sans faire cet exercice, Leather Oud sera peu compréhensible. 

Que se passe t il sous la tente bédouine ? Peaux étalées, épaisses couvertures de laine rêche, préparation de tajines et de thé à noir à la menthe, cuir tanné des peaux de chameaux, sable chaud et herbes sèches, résines d'encens que l'on brule. N'allons pas chercher plus loin, Leather Oud n'est pas plus compliqué dans son inspiration. Tout s'y retrouve, des épices froides comme la cardamome et la girofle utilisées pour cuisiner, du cuir tanné très brut, en passant par ces notes brûlées un peu goudronneuses, qui fondent sur un lit de baumes résineux et vanillés. Très brutal dans son envolée, légèrement camphré, il développe beaucoup plus de douceur dans son évolution. Son schéma olfactif est le même que Dzing de l'Artisan parfumeur, mais dans Leather Oud, ce serait un peu comme si la douceur animale-ambrée de Dzing s'était évaporée sous un soleil brulant.

Aujourd'hui, le bédouin n'est plus dans le désert. Il a troqué le chameau contre une Mercedes rutilante à l'intérieur de cuir noir surpiqué et qui laisse s'évader la puissance de ses chevaux dans les vapeurs d'essence, qui est ici bon marché. L'air rafraîchi de la tente a laissé place à celui, climatisé, des buildings ultra modernes et des centres commerciaux. Son nez s'est asséché, et son regard ne se porte plus sur l'immensité d'un désert aride, mais sur une pluie de gratte ciel qui gravitent en hauteur et rivalisent de formes diverses. Leather Oud, c'est un peu le parfum de ce bédouin des villes, fidèle à ses racines, à sa culture mais ayant évolué avec son temps.

Illustration : Deux cheiks de Dubaï en face de la fontaine avant Burj Khalifa, Dubaï Emirats Arabes Unis, sur 123rf.com. Dior.

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme disait Serge Lutens il y a quelque temps deja dans une interview, "Dior avant c'etait Christian Dior, Dior aujourd'hui c'est NIKE" ou une marque completement denaturee qui se vautre dans le suivisme marketing ambiant avec toutes ces marques confidentielles de parfums qui ne jurent que par l'oud depuis trois quatre ans, la matiere premiere bidon du moment.

Des creations d'Edmond Roudnitska c'est a dire une parfumerie tres francaise a de l'oud affreux qui sent le bouc, l'overdose d'or et de marbre (a tel point qu'on dirait du faux marbre et du plaqué or), les decors immondes et vulgaires en carton-pate des palaces du Moyen-Orient, franchement quelle tristesse!


Emma

Méchant Loup / Thierry a dit…

Il est clair que cette gamme de parfums "Maison Dior" n'a rien a voir avec la parfumerie et le style de l'époque de Roudnitska. Mis à part l'Eau Noire, Bois d'Argent et éventuellement Mitzah (maintenant disponible uniquement sur commande), le reste manque de relief et surtout, d'une véritable âme. Par exemple, contrairement à Dzing, ce Leather Oud est aussi plat qu'un ruban d'asphalte dans le désert brulant.
Puis franchement, augmenter le prix des 125ml de cette collection de 60€ en 4 ans seulement, ça s'appelle comment ?
J'avais envie de faire un article sur un oud urbain, j'aime certains graphismes autour de ces parfums, mais je suis loin d'encourager le développement de cette gamme et je n'aime pas ces "valeurs" ni la parfumerie "rouleau compresseur" qui est derrière.

Anonyme a dit…

Il aurait fallu que Dior lance un tres beau cuir actuel et moderne en s'inspirant des grands classiques de la parfumerie francaise; Tabac Blond, Cuir de Russie etc. et laisser a Amouage le soin de travailler les differentes versions d'oud.


Tu as raison, cette collection n'a pas d'ame, c'est comme tout ce qui se fait aujourd'hui en parfumerie; des redites sans interet qu'on nous balance et rebalance dans tous les sens a des prix exhorbitants et une incapacite affligeante des grandes marques a se reinventer tout en restant fideles a leurs codes maison.

Cela dit, j'ai teste et bie aime Grand Bal dans cette collection en Juillet mais effectivement le prix est exhorbitant et ne correspond pas a une eau de parfum...si seulement il s'agissait d'un extrait!
Ma mere trouvait que c'etait tres cher pour ce que c'est, d'autant plus que la remanence est atroce, apres une heure, plus rien sur peau. Je ne l'ai pas achete.

Ma maman m'a offert le No.5 en extrait a la place, histoire de revenir aux fondamentaux ;-)


Emma

Méchant Loup / Thierry a dit…

Pour ma part, j'ai été impressionné par les notes de tête de Grand Bal que j'étais prêt à conseiller à ma soeur qui adore le jasmin.
Problème : au bout d'une heure sur peau et sur touche, Grand Bal, c'est un fade flanker de j'Adore dont le prix a doubler. J'ai abandonné l'idée !
En comparaison, 1932 chez Chanel réserve des surprises au porté.

Anonyme a dit…

Quand est-ce que sort 1932 de Chanel? Quel style de parfum?

Grand Bal n'est qu'une redite de J'Adore, et je suis bien d'accord, tout est dans les notes de tete et puis apres une heure, plus rien.


L'oud est malheureusement devenu la star des matieres premieres a la mode en parfumerie haut de gamme parce qu'on estime que tout ce qui est classicisme francais ne plait pas, exactement comme dans la parfumerie grand public on estime que tout ce qui n'est pas fruite ne plait pas aux classes moyennes.
Avant les annees 80, la parfumerie francaise etait encore une parfumerie d'exception parce qu'elle ne s'etait pas encore democratisee. Les employes de bureau et les classes ouvrieres ne portaient pas de parfums de grandes marques de luxe. Aujourd'hui n'importe qui porte Dior!

A l'epoque, Edmond Roudnitska avait ete confronte a la realite d'innover. Avec Diorella on a eu une tres belle version reactualisee du Chypre de Coty. Voila une demarche intelligente mais aujourd'hui, il n'y a plus un jeune de moins de trente ans qui a senti un chypre en parfumerie et il n'y en aura jamais plus je pense, c'est mort. Jamais plus Dior ne sortira un vrai chypre non fruite au catalogue!


C'est comme tout ce qu'on font les francais dans les domaines de la mode, la gastronomie, la parfumerie...tout est mieux ailleurs qu'en France.
Je viens de voir sur TV5 un grand chef francais trois etoiles qui part aux Etats-Unis apres avoir ouvert un restaurant a Dubai, il estime avoir fait le tour de la cuisine francaise, il veut apprendre les cuisines du monde. J'ai envie de lui dire qu'a Paris il n'y a rien pour les vegetariens et encore moins pour les vegetaliens, hors voila une belle source d'inspiration pour innover en cuisine francaise!
Idem dans la mode, il n'y a pratiquement plus de couturiers francais, Nicolas Ghesquieres s'est fait virer de Balenciaga pour etre remplacer par l'americain d'origine asiatique Alexander Wang.
Hedi Slimane pour Saint Laurent (et qui a fait supprimer le "Yves" parce que les anglo-americains ne peuvent pas le prononcer) refuse de travailler a Paris et vit a Los Angeles, au plus pres des stars hollywoodiennes.

Les francais ne croient plus a leur patrimoine artistique et culturel. Il y a un manque affligeant de patriotisme en France.
Ca me frappe beaucoup parce que je vis aux Etats-Unis, et les americains sont tres fiers de leur pays et de leur culture rayonnante et universelle, ils sont tous patriotiques et tout est toujours mieux en Amerique qu'ailleurs dans le monde, meme quand bien souvent ce n'est pas vrai, mais ils entretiennent le mythe a fond. Je ne vois pas du tout cette mentalite en France, bien au contraire.



Emma

Méchant Loup / Thierry a dit…

1932 est déjà en vente en France mais je ne sais pas quand il arrivera aux US.
Tu soulèves un problème qui mériterait sans doute une étude sociologique plus approfondie.
Vivant ici, on sent bien qu'il y a un problème, un clivage qui se fait dans la société française, sur les moeurs, les cultures, les modes de vie, les échanges entres les personnes, il y sans doute un manque cruel de cool attitude paradoxal avec un laisser-aller sur d'autres valeurs et parfois même sur la raison. Bien souvent au nom d'un business malsain ou d'idéologies éloignées du réel.

Il est clair que la revendication d'un patrimoine, dans cette collection de parfum, n'est qu'un prétexte markéting !

Anonyme a dit…

Quarante ans de socialisme et de laxisme en France!

Il parait que maintenant 90% des jeunes sont recus au Bac, meme ceux qui s'abrutissent a ecouter du "hip hop" toute la journee et qui connaissent rien des programmes, on les fait rattraper coute que coute sachant tres bien qu'ils n'ont pas le niveau.

Méchant Loup / Thierry a dit…

Il n'y pas que ça, mais dans un pays où seuls l'élite est valorisée, où l'on ne jure que par les ingénieurs, le clivage entre des raisonnements purement "statisticiens" et la réalité ne peut que se creuser et nous ne connaissons pas encore les conséquences de tout cela.
Un patrimoine émotionnel et culturel remis entre les mains de mécènes et de marchands, ce n'est en soi pas une mauvaise chose, mais cela cache une vision peu misanthrope et mercantile du capital et de la culture.

Dior s'inscrit un peu dans cet état d'esprit : on augmente une collection de parfums de 60€ en 4 ans (j'insiste car cela me choque vraiment), plutôt que de travailler sur un vrai patrimoine olfactif à valoriser !!

Quand reverrons nous de vrais directeurs artistiques dans les maisons françaises ? Comme tu le soulignes, il semble qu'ils aient plus de liberté pour s'exprimer à l'étranger ???

Anonyme a dit…

Le multiculturalisme, la mondialisation, les mutinationales, l'uniformisation des cultures ou la culture anglo-americaine domine en maitre absolu...tous ces facteurs contribuent a niveler les choses vers le bas.

Dior c'est Nike nous dit Serge Lutens, il a completement raison sur ce plan.

On nous balance Kate Moss pour representer la Parisienne d'Yves Saint Laurent, marque rebaptisee Saint Laurent pour eviter aux clientes americaines d'Hedi Slimane de butter sur le Yves, histoire de faciliter les choses.


Enfin, il parait que les etudiants a l'ISIPCA ignorent tout du patrimoine des classiques de la parfumerie francaise. On ne les forme pas pour vendre a la bourgeoise parisienne mais pour que leurs creations plaisent au plus grand nombre possible dans le plus grand nombre de pays possible.



isabelle a dit…

''Quarante ans de socialisme et de laxisme en France!'' dixit Anonyme...
Voyons voir: j'ai 45 ans, et j'ai connu Pompidou (droite), Giscard (droite), Miterrand (''gauche''), re-Miterrand (droite: cohabitation Balladur et Chirac), Chirac 1 (droite), Chirac 2 (droite), Sarkozy (bien bien droite)et aujourd'hui la baudruche Hollande (gauche ???).
Je suis d'accord avec Emma, la France a des atouts laissés en friche et cela me désole. ce n,est pas le prétendu tempérament français qui est en cause, ni les atermoiements politiques, mais bien le fait que notre patrimoine n,est pas compris ailleurs parce que l'éducation des classes moyennes de tous pays est si fragmentaire, si lacunaire, si peu orientée vers d'autres domaines que la productivité au moindre coût, que la génération qui nous suit n'a aucune idée de ce que fut la Shoah, de ce qu'ont écrit un Chateaubriand ou un Proust, et ne savent pas distinguer un désodorisant d'un parfum.

Anonyme a dit…

isabelle,

J'ai 43 ans, on a donc le meme age donc, j'ai vecu la moitie de ma vie en France mais de mon point de vue d'americaine qui soutient le mouvement Libertaire du Parti Republicain aux Etats-Unis, les Presidents Francais que vous citez ont tous mene des politiques socialisantes. Les depenses publiques et les taux d'imposition sous Chirac et Sarkozy n'ont fait qu'accroitre de maniere exponnentielle.
Les forces vives en France, c'est a dire les jeunes entrepreneurs, quittent tous la France pour d'autres pays, Le Royaume-Uni en premier lieu mais aussi le Canada et les Etats-Unis.

De toutes facons comme le dit Karl Lagerfeld, dans sa rue du 6eme Arrondissement de Paris, il n'y a plus de francais, tous ses voisins sont des etrangers. La clientele Chanel, idem, ca fait deja longtemps que les francais n'ont plus les moyens d'acheter du Pret-a-Porter de grandes marques et encore moins de la Haute Couture alors que la mode c'est l'embleme de la France! C'est la raison pour laquelle les etrangers visitent Paris pour repartir en Chine, en Russie, aux Etats-Unis avec des sacs Vuitton, Hermes, Saint Laurent, Dior et Chanel!

La France decroche, le pouvoir d'achat ne fait que de faiblir et les taux d'imposition sont les plus hauts au monde avec la Suede, un pays de 6 millions d'habitants, sans grande population issue de l'immigration et qui connait aujourd'hui des deboires meme si l'industrie suedoise est tres performante parce que comme pour les Allemands, il s'agit d'une culture ultra disciplinee qui n'existe pas en France.

Pendant ce temps-la, le train de vie de l'Etat francais est affolant. Alors qu'il faut construire des prisons et mettre autant de policiers a Paris qu'il y a a New York mais non, on octroit des budgets a des programmes sociaux qui ne marchent pas et ne marcheront jamais!

Méchant Loup / Thierry a dit…

Une simple image pour résumer : la bobo qui fait du vélo en petite robe à fleurs Zadig et Voltaire au milieu des véhicules Diesel qui roulent en ville, qui fait la gueule parce qu'elle ne veut surtout pas prendre le métro de peur de se faire dévisager, parce qu'elle paye son mètre carré trop cher et qu'il y a des clochards en bas de chez elle
C'est Paris aujourd'hui : des jeunes aisés proprios d'un 35m2 à 300000€, des voitures omniprésentes qui roulent avec un carburant qui n'a rien a faire en ville, des clodos devant les distributeurs d'argent, un métro multicultures bondé et sale. D'autres villes se rendraient compte que c'est de la promiscuité. On entends jamais ce mot "tabou" !

Pendant ce temps, à Dubaî, le bédouin contemple de belles tours, les architectes prennent des risques, on sait que Diesel et plaisir sont antinomiques, on porte du D&G, du Chanel et personnes ne vous en voudra pour cela !

Anonyme a dit…

Oui mais Thierry, Paris c'est une ville cosmopolite au meme titre que New York et Londres.
Je suis allee diner hier soir a Maison O sur Kenmare Street (au passage superbe affiche d'Histoire d'O a l'interieur et excellent resto japonais!), il n'y avait que des nanas de 21 ans avec des sacs Chanel dans tous les sens!
Kenmare St c'est Downtown New York ou la jeunesse doree et branchee de Manhattan, le Subway elles ne le prennent jamais, elles ne se deplacent qu'en taxi a New York. La misere a New York elle est dans les ghettos morbides du Bronx ou de Brooklyn, ou encore en face a Newark dans le New-Jersey.

Ou alors sinon faut vivre dans des villes de taille moyenne en Allemagne ou en Scandinavie ou tout est propre aseptise, ou tout le monde conduit une Volvo et ca s'arrete la. Une societe sans grandes disparites sociales, mais bon il parait qu'ils ont les taux de suicide les hauts au monde...

Méchant Loup / Thierry a dit…

Ce n'est pas le fait que Paris soit cosmopolite qui me gène, loin de là, mais plutôt qu'un fossé social se creuse irrémédiablement entre des gens qui mettent des sommes qui semblent aberrantes pour leur confort et leur petit bien personnel, ce qui a pour conséquence que d'autres personnes ne peuvent plus se loger ou se logent loin. Donc, comme à NYC ou London, propriétaire d'un bel appart à Paris veut dire pauvreté en bas de chez soi, dans les transports ou dans des ghettos.

Je n'y peux pas changer grand chose, mais cela me désole, tout comme Dior, qui augmente ses prix de 60€ en 4 ans sur cette collection de parfums.

Anonyme a dit…

Je comprends, New York et Paris sont des villes ou dans leur centre il n'y a pratiquement plus de classes moyennes.
J'aimerais que tout le monde puisse vivre dans le 6 eme Arrondissement de Paris et sur Park Avenue a New York, ce serait vraiment formidable mais ce n'est possible.
Et il ne faut pas oublier qu'a Paris, les lois protegent plus le locataire que le proprio, du coup les proprietaires se protegent, on sait tous qu'il y a un pourcentage d'appartements vides a Paris a cause du non respect de la loi du marche.

La-dessus il faut ajouter que Paris est devenu la capitale "musee" du monde.
Impossible pour les francais de dire non au tourisme de masse et
de luxe a Paris ou d'interdire aux etrangers l'acces a la propriete.
Rappelons tout de meme que les francais n'ont pas vendu une seule voiture aux Etats-Unis depuis 40 ans (la derniere etait la Peugeot de Columbo!) alors que les Allemands, les Suedois, les Coreens, les Japonais connaissent tous un enorme succes de leur industrie automobile dans le premier marche du monde...il faut bien se rattraper avec la ou on peut!

Anonyme a dit…

je suis absolument fasciné par le snobisme des commentaires de ce blog !!!

Anonyme a dit…

'je suis absolument fasciné par le snobisme des commentaires de ce blog !!!'

Moi aussi!

Heureusement pour certains de ces commentateurs que le ridicule ne tue pas.

P.
Canada