lundi 3 février 2014

Boudoir - Vivienne Westwood 1994 : Guerlain in a vision !

Certains parfums vous réservent des surprises : d'abord sentis à l'aveugle, une sorte d'enthousiasme incontrôlé vous habite lorsqu'ils passent sous votre nez. Boudoir, c'est exactement le type de parfums capable de m'émouvoir comme assez peu en fait. 

Un sillage incroyable, une signature rare et raffinée, une tenue à faire pâlir un patchoufruit, un caractère affirmé, et surtout, de la noblesse, du charisme, et une féminité à la fois moderne et rétro. Est-ce un Guerlain ? Peut être pas car il fait assez "moderne" ? J'aime cette idée de la giroflée, traitée comme un oeillet, mais il me parait ici plus solaire, très suave, un brin coquin, il me rappelle plusieurs parfums : Après l'Ondée ? Non, trop "moderne". Vol de Nuit ? Pas assez poudré ni animal. Voile d'Eté ? Peut être, car j'ai bien cet effet clou de girofle conjugué à des fleurs blanches très solaires, auquel s'ajoutent les aldéhydes et un fond très sensuel baumé et vanillé. Mais non, ce n'est pas un Guerlain. 

Mais alors, qui ? Qui, autre que Guerlain, a osé sortir cette petite merveille ? La vérité dévoilée, le nom apparaît et quelle surprise ! Oublié, négligé, presqu' introuvable en France mais néanmoins disponible, le petit nom de cette merveille est Boudoir, et l'auteure de ce petit bijou se nomme Vivienne Westwood, elle est anglo-saxone ! Et oui, ce parfum n'est pas celui d'une marque française ! 

Alors, pris pas cet engouement, je me lance à sa poursuite, en ayant tout de même à l'idée qu'il est trouvable à Paris. J'ai bien en tête cette toute petite parfumerie à l'ancienne rue des Capucines, mais je tente d'abord une parfumerie, sorte de caverne d'Ali Baba, avenue de l'Opéra, proche de ce dernier. Rien, "et non je n'ai pas, je suis désolée"..." mais vous pourrez peut être le trouver rue des Capucines" ! "Ah bon, et moi qui croyais qu'ils ne l'auraient pas" ?  J'y vole, j'y cours, en ouvrant la porte avec une certaine frénésie ! Et là, je demande "avez vous Boudoir de Vivienne Westwood " ? car je ne vois pas en rayon. "Oui, bien sûr me répond la vendeuse, et vous ne le trouverez que chez nous" ! 

-28% toute l'année, je prends, j'achète, je ne peux résister. Ce sillage unique, comme une sorte de "Guerlain in a vision", vu par les anglo-saxons et repris en partie par Tom Ford pour Violet Blonde, plus épicé, il est fort dommage que cette petite pépite reste inaperçue. Aller, je vais en parler. Ou alors, la confidentialité fait partie de son charme, car il ne reste caché, mais c'est pour les initiés.

Boudoir fête ses 20 printemps cette année, une bonne occasion de le redécouvrir. Pour ma part, c'est un coup de coeur assuré, et confirmé, également pour le flacon, que je trouve qualitatif et original !

Illustrations : boudoir et Boudoir de Vivienne Westwood

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce parfum a été mal aimé à sa sortie même dans les pays anglosaxons ( voir à ce propos le blog de "thecandyperfumeboy" sur ce sujet)... mais il a aussi maintenant 15 ans après des fans inconditionnels (ce parfum...premier essai parfum chez VW...survie d'ailleurs depuis sa création alors que d'autres plus récents sont déjà passé aux oubliettes), avec un sillage extravagant (à l'image de VW) qui fait de lui un "monstre" dans un moment où il est plustôt politiquement correct pour une femme de se parfumer fruit/doux "discret" (adieu les chypres :( ...certain...qui aiment les étiquettes... ont classé ce parfum d'ailleurs comme un "floral/chypré"): un parfum "punk" (finalement) et d'une féminité affirmée qui ne fait pas dans la dentelle...et que je trouve joliment défendu sur ce blog...Merci Thierry d'avoir présenté cet Objet Odorant Non Identifié :)
AdRem/Stephan
P.S: il y a eu 3 flankers à ce jour (le dernier "Mon Boudoir") qui sont a oublier selon moi :(

Méchant Loup / Thierry a dit…

Oui, un monstre méconnu et qui reste dans l'ombre.

Féminin, affirmé, il fait moins dans la dentelle que les Guerlain, c'est clair, mais la note est belle, se tient, et quelle personnalité ! Je ne suis pas sûr qu'il soit criard au porté, car son sillage est assez doux, et je le trouve pour ma part très "solaire". Boudoir sent le boudoir, l'huile solaire et donc les vacances entourées de champs. Moins poétique et romantique qu'il Voile d'Ete de Guerlain, plus "punchy", mais proche dans l'esprit.

Tout cela manque de nos jours et j'ai adoré le redécouvrir !