jeudi 16 juin 2011

Une journée pas comme les autres !

A nouveau membre de la Société Française des Parfumeurs depuis peu, j'ai assisté aujourd'hui à la grande messe qui regroupe tous les principaux fournisseurs de matières premières à parfum. Matières premières naturelles et de synthèse se partagent le devant de la scène pour enrichir la palette du parfumeur.

Je ne détaillerais pas tout ce que j'ai pu sentir, mais un constat s'impose : avec toutes les techniques d'extraction, de distillation et de traitement infligées aux matières premières, il est actuellement possible d'obtenir d'une matière un effet qui n'existait pas plusieurs années auparavant. De nouvelles nuances, marines, iodées, florales, font leur apparition sur le vétiver, le patchouli d'habitude très poussiéreux et humide devient presque transparent et limpide, le narcisse montre des facettes plus aériennes autour du cuir et de l'iris, le thé livre des secrets gourmands bien cachés.

La synthèse n'est pas en reste, avec un accent très fort porté sur les notes vertes et fusantes qui boostent les agrumes pour apporter une fraîcheur encore plus naturelle que le naturel seul. C'est étonnant ! Les travaux autour des notes fruitées continuent d'enrichir le propos : la fraise se subtilise, la framboise et le cassis voient s'ouvrir de nouveaux horizons. Les "bois blancs", les muscs blancs et les salicylates dévoilent aussi de nouvelles facettes.

De nombreux travaux portent également sur la recherche de notes plus "conformes IFRA" ou plus "transparentes" dans les parfums, permettant ainsi de gagner un peu de temps.

Bref, je retiens de cette journée de très belles matières senties, de beaux moyens mis sur la recherche de beaux effets qui enrichissent la subtilité des matières et leur richesse, mais je ne peux malgré tout m'empêcher de penser qu'il est dommage, constatant tout cela, de voir que le marché actuel sent le shampofruit, le patchoufruit et la fougère banale ! Heureusement, certaines marques et certains parfumeurs, plus que d'autres, sont attentifs et font des efforts pour exploiter ce magnifique capital. On se prend à rêver alors d'un avenir plus inspiré !

Illustrations : parfumeur au travail, racines de vétiver, graines de cardamome, feuilles de patchouli, fleur de narcisse.

3 commentaires:

Jicky et Phoebus a dit…

Comme tu t'en donne envie !!! Et les nouvelles que tu apportes ont l'air assez positives non ? Je suis assez enthousiaste perso !

Merci Méchant Loup !

Laure a dit…

Salut Thierry, j'y suis allée hier et je partage complètement tes impressions. J'ai découvert des odeurs qui m'ont franchement inspirée. A suivre...
Dommage qu'on se soit loupé
Laure

méchant loup a dit…

Une expérience marathonienne mais très enrichissante. C'est pareil pour moi, j'ai trouvé exactement ce que je cherchais et en plus de cela de très belles matières et des effets à exploiter.