dimanche 3 mars 2013

L'Eau du 34 Boulevard Saint Germain - Diptyque : ça sent beau !

Même si ce titre parait un peu facile, il faut bien reconnaitre que parfois, certains parfums "sentent beau". Pourquoi et qu'est ce que cela veut dire ?

Avec le 34 Boulevard Saint Germain Eau de parfum, Diptyque souhaitait fêter son cinquantième anniversaire avec un parfum "signature", quelque chose qui puisse évoquer la marque et véhiculer son état d'esprit de par le monde. Pour cela, le choix s'oriente assez naturellement vers l'idée suivante : "pourquoi ne pas faire un parfum qui sentirait notre boutique historique ? Il doit bien y avoir quelque chose de pas mal à faire autour de ça ? C'est donc la technique nommée "headspace" qui a été utilisée pour capter, avec des nez électroniques, les notes qui flottent dans l'espace de la boutique. Cette technique, aujourd'hui très au point, permet entre autre de recréer de manière très fidèle tout type d'odeur, que se soient des fruits juteux dont on ne peut rien extraire (figue, pêche blanche, fruit de la passion), de fleurs (muguet, frésia, magnolia), de produits de luxe (cuir, caviar) ou d'espaces (dont la boutique du 34 boulevard Saint Germain), en captant les principales molécules, en les analysant ensuite sur un chromatographe, puis en les "réassemblant" dans l'ordre ou elles ont été identifiées.

Que l'on aime ou non l'Eau de Parfum, qui est très fidèle à ce que sent la boutique en effet, c'est une autre vision, un autre moment de la boutique qui a été choisi pour l'Eau du 34, et pas seulement une concentration plus légère. Olivier Pescheux est parti certes de la même copie, mais l'a complètement revue dans un esprit plus vert, plus frais, moins chaleureux. Le résultat serait un peu comme si l'on avait vaporisé l'Ombre dans l'Eau et Philosykos dans la boutique juste avant d'y entrer. Les notes de l'eau de parfum n'apparaissent donc que de manière lointaine, et c'est avant tout une très belle note de cassis fruité, de feuille de tomate verte et de rose fusante qui nous accroche au premier abord. Une évolution en douceur vers des notes très "Cologne" de fleur d'oranger, d'agrumes, et une subtile figue en filigrane, très douce, signe cette eau.  Les notes chaudes de l'eau de parfum se retrouvent, mais en beaucoup moins présentes. 

Une belle réflexion, une belle traduction une composition très maitrisée, très équilibrée, d'un sillage et d'une évolution sur peau vraiment jolie, qui représente vraiment la marque en faisant le trait d'union entre plusieurs créations comme l'Ombre dans l'Eau, Philosykos et les Colognes, avec en fond, suggérés, les grands classiques comme l'Eau, l'Eau Trois et Eau Lente, car on y retrouve aussi des épices et de l'encens.

Bref, si la boutique est belle, la marque l'est aussi, et cette Eau du 34 serait comme un parfum qui "sent beau" ! 

Notez que 34 boulevard Saint Germain est une gamme et non un parfum : seule une trame est commune entre l'eau de parfum, l'eau, le spray d'ambiance, le sablier, la bougie, mais tous se nuancent en fonction du support, en accentuant soit le vert, soit le chaud, soit le frais. A savoir, car c'est une approche globale et réfléchie.

Illustration : Diptyque, boutique du 34 boulevard Saint Germain et l'Eau du 34.

2 commentaires:

Heure Exquise a dit…

Ah, cette eau me fait très envie. l'original me semblait beaucoup trop "brouillonne" à mon goût mais la description de l'Eau semble correspondre à un parfum plus "construit". Et puis, les notes mises en avant correspondent davantage à mes goûts, aussi.
Et quand est-ce que ce parfum sera disponible en province ?

Méchant Loup / Thierry a dit…

Je n'avais pas compris sur l'eau de parfum qu'ils étaient partis d'un headspace, ce qui peut expliquer cette impression brouillon que je partage avec vous, car ce nez électronique a "choppé" toute l'ambiance olfactive de la boutique, où tous les parfums de la marque sont vaporisés. L'eau est en effet plus harmonieuse à mon sens, tr_s agréablement portable et très équilibrée dans sa structure, son sillage et son évolution. Elle est disponible en Province, mais sans doute plutôt dans les grandes villes là où Diptyque est présente. Pour ma part, je l'ai découvert à la boutique de Lyon la semaine dernière, donc pas d'inquiétude !