dimanche 1 septembre 2013

Tonka vs Tonka Impériale : le juste prix du luxe ?


Après une Vanille fortement inspirée de Cuir Béluga sans vraiment copier, Réminiscence nous livre cette année sa vision de la fève tonka, comme Guerlain l'a fait il y a deux ans. Forte inspiration de la création de Guerlain également pour cette Tonka à quelques nuances près. La fève tonka, pour vous donnez une idée, c'est un peu comme si la pierre de topaze impériale avait une odeur ! C'est blond, clair, légèrement caramélisé, épicée, anisé, vanillé et surtout, c'est doux et polis, tout en étant assez lumineux.

Reprenant quasiment à l'identique la trame faite de romarin, de notes anisées, baumées, douces et amandées de Tonka Impériale, Tonka nuance en revanche plus les facettes florales avec l'appui du jasmin, ce qui apporte beaucoup en finesse. Les épices se font également plus profondes, usant en cela une base "pain d'épices" très à la mode, que l'on retrouve dans Ambre Narguilé, SpiceBomb, CK One Shock, A Men Pure Havane entre autres. 

Mis à part cela, il n'y a quasiment rien à redire : c'est doux, joli pour qui aime ces notes, très équilibré car pas trop puissant ni étouffant, c'est sucré et baumé juste comme il faut, à tel point que j'ai presqu'envie de dire que l'élève dépasse le maitre. Il me parait plus nuancé que Tonka Impériale, comme si ce dernier avait été perfectionné dans ce re-travail. 

Copiez, collez, dupliquez, réduisez le format et nuancez, et l'on comprend alors qu'il est fort possible, vu que la différence de prix entre les deux parfums ne se justifie pas notablement par la qualité des matières premières utilisées, que Guerlain nous vende plus de la marge que ce qu'il y a réellement dans le flacon. Réminiscence, dans la lignée, sait rester accessible, pour notre plus grand plaisir ! 

Après Vanille, déjà très réussi, ce Tonka fait plaisir, et il y en aura peut être encore d'autres... une myrrhe délirante, un bois de benjoin ? Qui sait ? 

Illustrations : Topaze impériale, Tonka Réminiscence, Tonka Impériale Guerlain. 


6 commentaires:

sophie normand a dit…

bon je crois qu'il faut que j'aille le ressentir, en le testant je lui avais trouvé une forte parenté avec tobacco vanille de tom ford, après un départ à la ambre narguilé...le fond pain d'épices que tu évoques s'est bcp développé sur mon poignet au point d'ecraser le reste.... Et sur moi très puissant, voire limite imposant... Bref ce jour là je portais un parfum aux notes tabac vanille et liquoreuses, (SDV) peut etre que ça a joué dans mon ressenti. Bref il faut que je le reteste.

Soph/ tambourine

chakim a dit…

quelle jolie description qui à moi aussi me fait envie du coup !
je l'avais senti du bout du nez sans aucune conviction agacée que je suis par toutes ces déclinaisons, ta description titille mon odorat et je vais donner une seconde chance à cette fragrance si joliment décrite !

Poivrebleu a dit…

J'ai vraiment, vraiment hâte de le sentir.
Pour ma part, je suis d'accord avec toi, il y a certains moments où je ne me sens pas de mettre 175 euros dans un flacon alors qu'un bel équivalent existe à un prix largement plus raisonnable.
J'adore Guerlain, et la collection de l'Art & La Matière est une très jolie collection en effet, mais je n'aime pas que l'on me prenne pour une machine à sous.
Après, bien que je me laisse probablement séduire par cette Tonka (j'aime déjà beaucoup Tonka Impériale), je suis "un poil" déçu par le fait que la "copie" soit un peu trop visible. Réminiscence est une maison qui a beaucoup de beaux parfums et de potentiels, et on aimerai aussi voir fleurir des créations plus inventives et personnelles ! Cela dit, je nuance en disant qu'une Tonka... Bah c'est une Tonka, pour faire un solinote là dessus, il n'y a pas 36 chemins.
Par contre, moi, je rêve secrètement d'un Labdanum chez Réminiscence qui serait capable de détrôner Amber Absolute dans mon coeur... Ca serait tellement cool... On fait du lobbying ?:D

Méchant Loup / Thierry a dit…

On fait du lobbying, à fond... un Labdanum !!!!

Je trouvais dejà que Tonka Impériale, aussi beau soit il, me paraissait plus "facile" dans ses matières et son style que les autres parfums de l'Art et la Matière.

L'arrivée de Tonka, relativement proche et beaucoup moins cher, tend à confirmer que T I ne vaut pas son prix, mais il est au combien légitime chez Guerlain !

Je trouve en outre que depuis que Réminiscence a décidé de retravailler les soli-notes, la marque retrouve une légitimité, même si franchement, le Oud, on aurait pu s'en passer, n'est ce pas ?

magnan06 a dit…

Dès la première bouffée et plusieurs heures après, j'ai cru avoir mis Tea For Two de l'Artisan Parfumeur ! Une bonne nouvelle en tout cas pour les orphelins de ce parfum, dans une version plus douce.

Stéphanie a dit…

C'est la première fois que je vous écris, et pourtant je vous lis, et relis depuis longtemps ! Pour rejoindre ce que vous disiez sur les ressemblances, les Vanille, Tonka et autres .. j'ai senti cette semaine "Vanille et Cèdre" de Kiehl's et au bout d'une heure, j'ai eu l'impression de retrouver Myrrhe Ardente d'Annick Goutal qui n'existe plus et que j'aimais beaucoup. Je trouvais Myrrhe Ardente bien différente de Myrrhe et Délires (Guerlain)trop vanille (à mon goût) ou la Myrrhe (SL) très n°5 sur ma peau... Le prix est aussi complètement différent chez Kiehl's ! Le connaissez-vous ?