lundi 26 décembre 2016

Noir Exquis - l'Artisan Parfumeur 2014 : chauds les marrons !

Marrons glacés, bûche aux marrons, dinde farcie aux marrons, crème de marrons, que de délices qui reviennent en force au moment des fêtes. Je suis certains que vous n'y échapperez pas cette année. Cette idée de travailler un parfum qui sente les marrons me traversait l'esprit depuis longtemps, mais je n'avait encore rien vu de pertinent autour de la note. En effet, à part quelques revendications de la note de ci de là, aucun parfum n'était encore aller jusqu'à explorer les marrons jusqu'au bout. Aucun parfum avant Noir Exquis


Si j'ai immédiatement été séduit par le travail très "vrai" de la note par Bertrand Duchaufour, j'avoue avoir eu du mal à l'appréhender au départ, car la présence assez marquée de bois ambrés et son intensité incroyable freinaient quelque peu l'élan d'enthousiasme. Pourtant, c'est en travaillant ces notes que je me suis aperçu que leur utilisation était pertinente et judicieuse, car leur ténacité permet au parfum de tenir longtemps et du coup, de faire durer une idée sur peau. 

En ce jour précis d'après Noël, j'ai donc redécouvert avec plaisir ce Noir Exquis, pour lequel il est inutile de détailler les notes tant il suffit de s'en tenir à l'idée d'un gâteau ou d'une bûche aux marrons de qualité. Café, vanille, cacao, peut-être un soupçon de noix de coco et bois ambrés constituent donc la structure et la signature de ce parfum sans doute un peu mal compris, mais pourtant unique en son genre, entre sirop d'érable et marrons. 


Vraiment ravi de cette redécouverte que je porte aujourd'hui pour le coup, et qui me met littéralement en appétit. Qu'y a t -il au dîner ? Une bûche aux marrons, chaud devant ! Chauds les marrons chauds, comme c'est exquis ! Et vous qu'en pensez vous ? 

Bonne année 2017 à tous !

Illustrations : Bûche aux marrons, l'Artisan Parfumeur et Arnaud Lahrer. 



2 commentaires:

magnan06 a dit…

Il y avait le beau Marron Chic de Nez à Nez mais la marque semble ne plus exister.

Méchant Loup / Thierry a dit…

De mémoire, Marron chic était plus un iris-chocolat-violette qu'un accord "Marrons Glacés".