jeudi 14 janvier 2010

Voulons nous être des pantins ?

Tant pis pour mon Pop Idol et ma vitrine, mais il y a des infos que je me dois de relayer. A en croire quelques articles publiés sur Graindemusc, 1000fragrances et d'autres blogs étrangers suite à un article paru dans Le Monde, quelques parfumeurs lèvent enfin la voix pour que l'IFRA calme ses restrictions.

Une bonne occasion de rappeler à tous les lecteurs, qui à leur tour en parleront à d'autre personnes peut être plus influençables que NON, le parfum, avec ses roses, ses vanilles, ses mousses, ses muscs, ses notes fumées, ne tue personne ! C'est une évidence, qui épargnerait pourtant beaucoup de temps, d'argent dépensé inutilement dans ces études coûteuses qui finalement, ne servent à personnes d'autres qu'à ces quelques craintifs frustrés mais influents.

En revanche, le parfum fait vivre et vibrer beaucoup de monde. Jusqu'à maintenant, effectivement, il me semblait que ces évidences n'étaient pas entendues, ni défendues, ni écoutées, ni suivies, et j'avoue que je n'y ai pas beaucoup contribué non plus, sans doute par ignorance. Alors, si Bernard Arnaud, Thierry Wasser, François Demachy se battent enfin pour défendre ce patrimoine, oui, il faut souligner que nous sommes partie prenante, et j'espère que beaucoup de parfumeurs et de passionnés partageront cet avis.

Dans notre quotidien aussi, nous pouvons faire vivre un tant soit peu ce patrimoine. Bien sûr, le problème est complexe, mais viendrait-il à l'idée à quelqu'un de détruire Versailles parce qu'il n'est pas aux normes actuelles ? Non, ce patrimoine mérite que l'on réfléchisse à son statut, à des solutions adaptées, peut être plus coûteuses, mais qui ne le défigureront pas. Nous ne reverrons sans doute pas les anciennes formules de Mitsouko, Vol de Nuit, Shalimar et bien d'autres, mais il est encore temps de penser qu'une autre voie est possible, que cet art doit être respecté, et pas uniquement livré au commerce et aux peureux. Un art futile certes, mais incontestablement une part de notre héritage, de notre patrimoine qu'il ne faut pas perdre, car il a une raison de vivre et d'exister, partout dans le monde.

Moi qui aime l'odeur fumée du bouleau auquel je suis pourtant allergique en huile essentielle, je le supporte parfaitement dans l'Eau du fier, sans doute parce qu'il est lié avec d'autres molécules dans un ensemble complexe. Là sont les limites de ces études, qui s'attachent à n'étudier que la matière seule, et pas dans une chaine complexe ! En outre, me serait-il venu à l'idée de faire un procès à Annick Goutal ? Jamais ! Vous en voulez vous, du Chanel avec une rose chimique, mais safe, du Guerlain avec de la vanille de synthèse conforme ? Je pense sincèrement que ces combats pour le "tout lisse et polis" ne servent à rien, et je me joins aux autres pour dire : "Non, pour le parfum, nous ne voulons pas être des pantins " ! Espérons qu'une porte se soit enfin ouverte dans ce sens !

Illustrations : Ballet de Kader Attou et Le vide démocratique.

11 commentaires:

Uella a dit…

Mechant Loup, merci d'avoir laisse le lien du Monde. Effectivement, faut arreter le delire, le parfum ne tue personne!

Je regarde en ce moment une serie de documentaires americains intitulee Conspiracy Theory par l'ex gouverneur du Minnesota, Jesse Ventura - pas n'importe qui. Je savais que la realite n'etait pas tres belle mais ca depasse tout ce que j'imaginais de pire - on nous empoisonne litteralement au quotidien: nourriture, eau, vaccins, ondes...et a cote de ca on detruit tout un patrimoine avec des histoires minables d'allergenes dans les parfums parce que soit-disant 2% de la population fait des reactions cutanees mineures?

méchant loup a dit…

Vu ce qui se passe dans le monde, il peut paraitre dérisoire de vouloir défendre ce patrimoine.
Mais il me semble que passer du temps et beaucoup d'argent à priver toute une industrie d'une palette, d'une dynamique et d'une énergie en s'appliquant avec force à le détruire soit tout bonnement scandaleux.

De plus, il y a en outre une forte probabilité pour que, bien informée, ces 2% dont tu parles sachent comment se passer de parfums, ou si l'on reste positif, représentent un marché très ciblé, mais qui ne remettrait pas en cause celui qui s'adresse à 98% des autres.

Lâcher du lest en donnant un peu de légèreté et un vrai répit ferait vraiment du bien, surtout en ce moment.

Anonyme a dit…

Je suis bien d'accord avec vous mais que voulez-vous, on ne peut pas lutter contre les lois de Bruxelles! Elles sont basées sur un principe de précaution. On ne veut pas que le parfum devienne toxique. Il l'est sans doute si on le boit ou si l'on se "perfuse". Stop aux normes et législations inutiles! Apres tout, on ne fait pas des bombes!
Moi, je dis OK aux mauvais nouveaux parfums mais NON pas à la destruction de nos monuments olfactifs (les Guerlain, Dior, Patou,etc.). Faut-il faire comme Brigitte Bardot ou protester en défilant nu et simplement parfumé sur les Champs Elysées???
Un parfumeur rebelle.

méchant loup a dit…

Nous ne pouvons pas lutter, mais nous pouvons peut être insister sur le ridicule de certaines de ces restrictions, pour informer tout simplement, en espérant que l'on soit un peu lus et entendus. C'est pourquoi j'ai souhaiter réagir assez vite.
C'est une idée bien drôle que vous proposez : oui sauvons les bébés parfums, parfumons les Champs Elysées, rions en et délirons sur les blogs de ces décisions stupides, sinon, nous verrons peut être un jour sur les parfums "ne pas boire, c'est dangereux" !

Uella a dit…

Mais pourquoi cet acharnement ridicule de l'Union Europeeenne contre le parfum? La "toxicite" des allergenes dans les parfum c'est zero compare a tout ce qui nous tue au quotidien!

méchant loup a dit…

C'est vrai, je ne comprends pas cet acharnement non plus, car il y a des problèmes beaucoup plus graves, mais à notre niveau, nous ne connaissons pas non plus toutes les ficelles. Que les grands noms s'en mêlent, s'est donc plutôt bon signe : et oui à un moment, trop, c'est trop !

soph a dit…

surtout, quand on pense, que, bien qu'étant moi même fumeuse, que les cigarettes se vendent toujours avec leurs trois tonnes d'additifs dont on sait pertinemment qu'ils sont nocifs, ça paraît vraiment dingue que le parfum fasse l'objet de telles restrictions!
et vous avez raison uella, au sujet des thèses de conspiration etc, on nous empoisonne au quotidien avec des aliments bourrés de composants chimiques etc... sans parler du reste... bref contente que des parfumeurs osent enfin élever leurs voix...

pour ma part, aux galeries, je proteste toujours qiuand des clients commencent à insineur que le parfum peut être dangereux pour la santé, c'est à ma petite échelle mais bon...

méchant loup a dit…

C'est bien ça le pire, beaucoup croient aux discours alarmistes et ne voient du coup plus la réalité avec raison et recul ! En revanche, ils sont ulcérés quand un parfum est reformulé. C'est pourquoi nous nous devons de parler et d'informer, avec une évidence : personne n'est mort à cause du basilic d'Eau Sauvage, de la Mousse de chêne de Femme, de la Rose de Parure etc !
Peut être que la transparence va s'imposer vis à vis du consommateur, au risque de le perdre, avec un discours clair et non alarmiste, mais qui demande de la réflexion et de la mesure, pour ne pas créer la confusion.
Hélas, comme le dis graindemusc, il faut du temps, et les professionnels ont plus de poids que nous pour être actifs sur ce terrain, mais s'en faire l'écho est déjà une étape.

Marc a dit…

Je suis d'accord avec Mechant Loup et le reste des commentaires. Il semble en effet totalement débile que les citoyens Européens payent de hautes personalités politiques et scientifiques pour prendre des décisions concernant des parfums qui, pour autant qu'on le sache, n'ont encore tué personne. Que l'on mette des années à légiférer sur le tabac ou à ne pas légiférer sur le fast-food alors que l'on s'empresse d'essayer de limiter l'usage de la vanilline... c'est débile. Cependant, pour jouer l'avocat du diable, il y a bien un mouvement qui va à l'encontre de la parfumerie "chimique" et qui met en avant les dangers des aromachems. S'il est fort probable que des maisons comme Guerlain, Dior, Chanel ou même des créateurs plus "niche" comme l'AP, Annick Goutal ou Lutens, prennent grand soin à ne faire entrer dans leur compositions que de beaux produits pour de beaux résultats, il y a aussi toute une gamme de parfumeurs que je dirais "lessiviels" qui pour autant qu'ils mettent sur le marché de jolies bouteilles colorées et sympathiques avec des noms allechants et poétiques, ont plus à coeur de parfumer les masses à petit prix et grand profits que de faire entrer dans leurs compositions des ingrédients de qualité... Pas inintéressant d'aller voir sur le site de SkinDeep (http://www.cosmeticsdatabase.com) les ratings pour un grand nombre de produits parfumés. Pour moi la question intéressante est la suivante: quelles sont les personalités qui constituent l'IFRA et quels sont leurs liens avec les grands monstres de la parfumerie? Mon intuition: les enjeux financiers sont tels que je ne serai pas surpris s'il y avait des luttes d'influence pour autoriser ou retirer du marché certains produits. Vous voulez ennuyer Guerlain? Demandez le retrait ou la restriction sur la vanilline et adieu la Guerlinade! Vous trouvez JPG ou Mugler trop envahissants: prouvez scientifiquement que certains muscs sont nocifs et même cancerigèmes... La question est: pourraient-ils l'être ou en tout cas contribuer à des problèmes de santé malgré leurs bonnes odeurs? Pour référence: http://www.aromaconnection.org/2009/05/ifras-proposed-44th-amendment-more-grief.html

méchant loup a dit…

Merci pour votre point de vue réfléchi et qui incite à la réflexion. Je n'en sais hélas pas plus sur les influences et compositions de l'IFRA ou d'éventuels lobbies, mais peut être que si un grand nom comme LVMH se sent menacé, il se doit de réagir, et il est temps !
Pourvu qu'il ne soit pas déjà trop tard !
Ce qui me choque en outre, c'est la capacité qu'ont certains analystes à nier les plus simples évidences, mais comme vous le sous-entendez, il y a des histoires de gros sous la dessous !

muguette a dit…

Ouais bon, des complots ciblés contre certaines marques, j'y crois pas trop...