mardi 21 septembre 2010

La gagnante et encore des affaires !

La gagnante du mini flacon de l'Heure Brillante de Cartier est Nellig !

Mais j'ai aussi décidé de rajouter quelques parfums que je ne porte plus. Au départ, j'ai hésité à mettre certains l'Artisan Parfumeur, mais rien n'y fait, il est difficile de s'en séparer.

Voici donc ce que je rajoute :

30€
Fahrenheit Absolute (95% de 50ml)

25€
Fahrenheit 32 (50% de 50ml)
Aqua di Parma Fico di Amalfi (50% de 50ml)
Paul Smith Man (30ml plein)

20€
Paul Smith for men (30ml plein)

10€
Aqua di Gio pour homme d'Armani (50% de 30ml)
Aqua Marine pour homme de Bulgari (60% de 30ml)
Paul Smith Story (50% de 30ml)

Il en reste quelques uns du premier lot mis en vente, je peux vous renseigner sur demande.
Cette fois-ci, c'est un mini flacon de 5ml de Patchouli Homme de Nicolai qui est en jeu. Je reprendrai les articles vraisemblablement ce week-end, samedi ou dimanche.

8 commentaires:

Poivrebleu a dit…

Hihihii!! Je prends le Paul Smith Man!

méchant loup a dit…

Oki c'est noté !

Cyril L a dit…

Je te prends Fahrenheit Absolute.

Cyril L

méchant loup a dit…

ok je te l'ai réservé !

chakim a dit…

j'en ai déjà trop pris, donc je me calme, çà m'a fait plaisir de te voir même si çà a été trop bref à mon goût !
à tout bientôt comme disent nos amis canadiens !

méchant loup a dit…

Le magasinage est un mal qui fait du bien. Le plaisir est réciproque, à tout bientôt !

nellig a dit…

Bonjour Thierry,

Cadjméré est vraiment une belle découverte ! Un belle ouverture fraîche, aromatique et légèrement hespéridée, qui laisse place à une vanille boisée, douce, lactée, amère... et un peu médicinale ?!! Ce parfum me rappelle un curieux mélange de sirop contre la toux et de pâte à modeler... C'est un peu une odeur qu'on ne peut aimer qu'en cachette, les médicaments et la pâte à modeler n'étant pas à proprement parler des choses que l'on est censé aimer pour leur goût... (ahem)... ce qui la rend d'autant plus addictive. Je trouve à ce parfum des côtés communs à Douce Amère, que j'aime aussi beaucoup, et avec qui j'entretiens des rapports tout à fait curieux d'attraction / répulsion selon les circonstances.

Et pour l'Heure Brillante : les aldéhydes et la note gin donnent un joli coup de peps à cet hespéridé, l'effet est très bien rendu. Le parfum évolue ensuite vers des notes florales transparentes et un peu poussiéreuses je trouve (peut-être les notes boisées de la composition mentionnée sur Osmoz ?). Une bien belle composition, mais je n'accroche pas trop aux notes de fond.

Encore merci pour ton initiative, et bravo pour ton blog !

méchant loup a dit…

Je suis très content que ce parfum te plaise car il n'a pas su trouver la peau qui lui convient dans mon entourage, et ce n'est pas faute d'avoir essayé. Tu as raison, il y a une petite ressemblance avec Douce Amère, mais je le trouve plus sexy, plus fatal, tout en étant peut être plus accessible aussi.
Et je vais avouer une chose : je l'ai redécouvert en le mettant en vente, et ce duel ente les aromates un peu dures et la vanille santalée, cèdrée très caressante et sensuelle est vraiment un travail qui méritait sa chance plutôt que de rester sur une étagère !