mercredi 20 juin 2012

Une Rose - Edouard Fléchier pour Frédéric Malle 2003 : un monument.

L'article ne sera certainement pas long, car peu de mots suffisent ; se laisser porter et c'est tout ! Parfaite, s'il ne devait y en avoir qu'une, ce serait elle ! 

Ne cherchant pas à mentir ou à cacher autre chose que ce qu'elle veut être, Une Rose dévoile quasiment toutes les facettes d'une belle fleur épanouies aux pétales luxuriants. Ces "couleurs" entre le rose pâle et le rouge profond en passant par le vermillon dans des accents de rose ancienne au tout départ, de terre en son coeur, de mousse en son fond, de framboise, de fraise et de miel en nuances très subtiles, de musc "truffé", et de tous les composants de la rose comme les dérivés du géranium, de la citronnelle et de la pivoine, Une Rose se fait intemporelle, parfois toute jeune et pétillante, parfois plus altière et fière.

Comme l'annonce le site de la marque, cette rose est une rose de virtuose, car, n'ayant pas chercher par quelques artifices à maitriser un prix contenu, les plus beaux absolus et composants divers ont été choisis, utilisés et maitrisés de main experte dans un équilibre parfait. Plus aucune aspérité ne peut déranger, l'équilibre olfactif n'a pas de défaut, il s'agit bien d'une rose, très fidèle à une rose charnue au naturel !

Tout le monde se tait, elle passe, glisse, s'écoute, se ressent, se vit. Tout simplement parfaite, Une Rose, c'est du grand art !

Illustrations : photo prise à la roseraie du Jadin de Bagatelle en Juin 2012, Editions de parfums Frédéric Malle.

7 commentaires:

Naty a dit…

Justement je suis allée la sentir vendredi dernier...un pur délice! Mais une grosse déception, les parfums des Editions ont augmenté de 10 euros et là je dis STOP! Cela faisait 3 ans que je portais "Dans tes bras", en lui faisant tout de même pas mal d'infidélités, mais je ne suis plus sûre de poursuivre l'aventure. Je souhaitai m'offrir "Une Rose", Dommage!

Méchant Loup / Thierry a dit…

C'est en effet un problème mais qu'y a t il pour compenser de tels parfums si nous ne pouvons plus nous les offrir ?

Cela permet peut être aussi à la marque de se maintenir ?

Je suis d'accord, c'est dommage, mais le mainstream à 100€ les 100ml, là c'est souvent encore plus dérangeant vu la qualité ?

Naty a dit…

Je sais que rien, pour moi, ne compensera "dans tes bras". Et je me connais, les 10 euros de plus, je les mettrai pour retrouver le parfum qui me parle le plus, qui fait corps avec moi. Il faudra que je fasse un choix: calmer mes ardeurs et limiter mes achats parfums pour continuer à m'offrir mon parfum! Mais zut quand même, 150 euros pour "Une rose", non, je ne peux vraiment pas!
Il y avait eu, je crois sur au parfum, une discussion sur notre limite au niveau du prix du parfum et je crois qu'elle n'ira pas pour moi plus loin que 120 euros(ce qui est déjà une belle somme) Mais une augmentation de 10% environ me refroidit légèrement...
J'approuve également votre réflexion sur le prix du mainstream, d'un point de vue qualitatif c'est souvent limite.Mais on arrive encore à trouver de jolies choses!
Une solution: il faut qu'apprenne à patienter et me faire offir les beaux parfums lors d'événements particuliers...
En tout cas votre article sur "Une Rose" m'a donné encore plus envie de craquer;-) et c'est toujours un plaisir de vous lire.

Laurent Husser a dit…

Il est bon de revenir aux fondamentaux comme vous le faites avec ce texte! je n'ai que testé quelques fois "Une rose" mais comme pour "Portrait of a lady", ce sont deux roses que je pourrais porter enfin et qui sont sur ma liste d'achats.

Quand on aime la rose, qu'on est un homme, c 'est d'une grande complexité de trouver un parfum à la rose qui est "portable". J'ai bien "Nahema" mais je n'ai jamais osé le porter en public.
Le côté terreux d'"Une rose" est des plus étranges pour moi, cela m'a rappelé des odeurs d'humus, de vin et effectivement de truffe comme il est souvent mentionné. Il y a donc un côté métallique qui m'intrigue assez.
La première fois que j'ai testé "Une rose" j'ai fait la bêtise de m'asperger avec deux des testeurs qu'on peut acheter chez F. Malle. Grave erreur, j'ai dégagé durant une partie de la journée une telle odeur puissante que j'en étais incommodé et on me repérait de loin. La seconde fois j'ai été plus sage et le résultat m'a bien démontré bien la qualité de l'ensemble, sa durée, sa subtilité aussi.

Pour revenir aux remarques sur les tarifs, oui j'ai aussi remarqué, 10 euros de plus. Mais j'ai aussi remarqué que Guerlain vient d'augmenter aussi en 2012 ses tarifs de façon conséquente. Idem pour Lutens... les augmentations dans le monde du luxe couvrent en général les augmentations des matières premières, les augmentations classiques liées à la marge, aux frais de fonctionnement, de personnel mais aussi de subtils arbitrages de "placement" sur un marché et pour tout dire, il s'agit aussi de faire de l'argent !
J'avoue que j'aimerais lire un jour un article sur ce sujet avec des interviews des protagonistes, nous serions surpris !

Chypre Rouge a dit…

Etonnante coïncidence, je flirtais avec l'idée de rédiger, cette semaine, une chronique pour évoquer cette rose. Et je lis, à l'instant, votre excellente chronique, à laquelle il n'y a rien ni à ajouter, ni à supprimer. Je m'abstiendrai donc.

Anonyme a dit…

Un parfum somptueux dont il ne faut pas abusé car il est vraiment très concentré. J'ai un petit flacon et je le réserve aux plus belles occasions avec mon ami car il me l'avait offert pour nos 2 ans! Au sujet des prix, j'ai vu qu'ils avaient augmenté sur presque toutes les marques (+ 5 € par ci, + 10 € par là) . L'une de mes amies vendeuse aux Galeries Lafayette m'a dit que c'était lié aux hausses sur toutes les étapes de fabrication du parfum (matières premières, emballage, énergie, transport...) et que les marques devaient préserver leurs marges. Tant pis pour nous! De toute façon cette hausse ne concerne pas spécialement les parfums, d'autres produits ont augmenté beaucoup plus malheureusement.

Jeeks a dit…

Très bel article sur cette rose, essentielle, aboutie, sombre et terreuse. Bravo!