jeudi 12 juin 2014

Rouge Hermès - Hermès 2000 : nuit magique.

Vous êtes vous déjà posé la question de ce que pourrait bien sentir une nuit magique ? Une nuit, que vous n'oublierez jamais, unique. Pour moi, elle pourrait bien avoir l'odeur de Rouge Hermès !

Une sophistication oubliée, que l'on est plus près de revoir dans les dernières sorties, car c'est comme si elle avait disparu de la tête du grand public et du coup, de l'esprit des marques. Une tenue comme on en voit plus et un sillage d'un chic inimitable. Rouge Hermès, d'abord né sous le nom de Parfum d'Hermès a revu le jour tout de rouge vêtu histoire de retrouver une nouvelle identité plus visible à l'aube du troisième millénaire !

Vu qu'il véhiculait en lui l'identité de la marque à l'origine, ce parfum se devait de porter en lui tous les gènes qui ont fait sa réputation, avec un "je ne sais quoi" de sophistiqué et d'élégant. Ses notes de tête aldéhydées et l'envolée légèrement métallique font écho à Calèche et Amazone. Nous sommes alors dans la soie la plus raffinée de la maison, mais très vite, quelque chose de doux et poudré dévoile avec finesse une trame de rose, d'iris et d'ylang. Le bois, le pli Hermès prend alors une forme olfactive, les fleurs se font discrètes pour laisser le cèdre et le santal dialoguer dans un accord des plus finement travaillé qui ondule. Sur les notes de fond, c'est un cuir retourné de suédine qui est suggéré, doux, caressant, onctueux : styrax, ciste labdanum, baume de tolu, myrrhe et sans doute un peu de vanille charnue dévoilent toute leur suavité.

Rouge Hermès est doux, chaleureux, très confortable et tellement en adéquation avec la marque, dans un parfum singulier, unique et décalé de nos jours. Depuis, Hermès a pris un virage olfactif sous l'impulsion de Jean Claude Ellena, mais il représente tout de même une époque, et un pan du style et de l'histoire de la marque. Il est bon de le redécouvrir, et c'est au détour d'une brocante, dans un joli flacon ovale rouge vendu trois francs six sous qu'il s'est offert à mon nez, il en restait si peu ! Celles qui l'adopteront assumeront complètement ce coté sophistiqué, racé, ultra féminin, mais elles laisseront aussi dans leur sillage poudré si chic les traces de ce que pourrait être une nuit magique ! Merveilleuse ...

Illustrations : event londonien "le petit h" d'Hermès et Rouge Hermès dans son flacon original.


3 commentaires:

Ilan a dit…

Bonjour,
c'est assurément un parfum très racé, assez bourgeois dans l'esprit qui en jette en étant désagréable, mais sans les aldéhydés qui font grand chic bonsoir madame.
Personnellement, c'est un de mes préférés, un oriental apprivoisé et agressif en même temps, qui a une tenue délirante (et encore j'ai la version actuelle, je me demande ce que pouvait être la version en flacon ovale). C'est clair que ce n'est pas du Ellena;)
Je crois le parfum d'hermès était au départ un peu plus vert que Rouge.
Mais vraiment, Rouge, quelle oeuvre de civilisation!
Ilan

Méchant Loup / Thierry a dit…

C'est du lourd, un vrai pur sang de caractère, un de ces "Chamade Like" bourgeois certes mais comme on les aime, rond et puissant. La version actuelle m'a semblé plus éthérée, mais à peine.

Maowel a dit…

Bonjour Thierry ! L'Air de tout se sépare d'une petite partie de sa collection de flacons : peut-être cela peut-il vous intéresser, ou vos lecteurs et lectrices ? Au cas où, je laisse le lien ci-dessous : http://lairdetout.blogspot.fr/2014/06/vente-de-flacons-rares.html

A bientôt !
Maowel