vendredi 19 juin 2009

Le Parfum sans Nom - Kenzo 2009 : au souffle du vent

Il semblerait que la sensualité des courbes lisses et ondulées inspirée du sable bercée par le vent du désert soit une tendance de designers. Quand Ron Arad créée un flacon à la demande de Kenzo, il s'en inspire ouvertement, de même que les bureaux de style de Mazda pour leurs futurs modèles.

Comment transcrire la sensation olfactive de tailler dans le marbre d'où émanerait une poudre d'une odeur bien précise, pour lui donner des formes ondulées, sculptées, souples ? Voilà l'objectif défini comme idée de départ de ce Parfum sans Nom.
Pourtant, ce parfum m'évoque plutôt un souffle de vent léger qui aurait la particularité de dessiner des stries sur du sable très fin comme s'il sculptait, lissait ou polissait tout en finesse et en nuances ces ondulations sensuelles. Aurélien Guichard s'est appliqué à transcrire cette sensation olfactivement, sans oublier l'idée de la poudre de marbre, et je dois dire que le résultat et palpable, très fin et de toute beauté. Penser qu'il soit possible de retrouver ces ondulations en odorama est surprenant. J'avoue être tombé sous le charme, car il s'agit bien d'un parfum charmant.

Un peu de cèdre blanc pour sa noblesse structurante, une touche d'encens pour donner la sensation de pierre froide et résistante, une pincée de fleur d'oranger douce et suave pour la douceur, beaucoup de muscs blancs tels l'ambrette parmi les plus charnels qui soient pour un effet "peau" et de la vanille, pour créer l'addiction. Une formule qui me semble courte et simple mais si bien équilibrée que le résultat donne la sensation d'une peau douce, sensuelle, aux courbes charmantes.

Que l'on soit une femme ou un homme, ce Parfum sans Nom est un parfum pour soi, que l'on porte en toute discrétion, comme un souffle de vent léger sur une sculpture de marbre blanc. Sensation extra terrestre pour un tout très cohérent dans une conjugaison de talents esthètes. S'offrir un flacon, et avoir l'ivresse.
Ce parfum n'est disponible qu'en édition limitée dans quelques points de vente sélectionnés pour un prix d'environ 180€.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut, Méchant Loup, je voudrais vou poser une question sur M7 de YSL... il y a un espace sur votre blog réservé à ça? Enfin, je laisse ici le même message que j'ai posé à Jeanne Doré d'auparfum. Vous pouvez la supprimer après avoir répondu.

"vous avez des infos concernant une reformulation de M7 à causes des nouvelles exigences concernant les matières interdites dans la composition? Sur le site basenotes, il y a même une discussion sur ce sujet et des photos publiées où le flacon apparâit avec les latérales transparentes (non peintes dans la couleur marron ambré) ainsi que le flacon de m7 fresh. L’un de mes copains au Brésil l’a acheté et a pensé qu’il s’agissait d’un parfum faux. Selon les commentaires, m7 serait donc plus doux, c’est-à-dire, avec moins de caractère. Plusieurs boutiques et magasins vendent déjà cette "nouvelle version". J’espère qu’il s’agit d'un lot fabriqué à part.
Wanderson.

Anonyme a dit…

*vouS poser une question.
Wan.

méchant loup a dit…

Je ne sais pas du tout répondre à cette question pour le moment, mais il est intéressant de mener une petite enquête! Adapter un parfum pour le rendre plus "facile" ne serait pas une première. Ce serait juste bien de le dire si c'est le cas, car les "clients" peuvent se sentir floués à juste titre. Mais, la transparence et encore moins l'impact d'internet ne semble bien maitrisés par les grands du parfum. Ca change, mais tout doucement.