dimanche 7 juin 2009

Idylle de Guerlain : Oh My ! Et si c'était vraiment demain ?

Idylle arrive bientôt, et tout le monde en parle déjà. Eternel attachement pour Guerlain ! Je vous invite à relire l'article "Oh My ! Et si c'était demain", en avril, où je me laissais aller à imaginer un futur Guerlain. Outre une idylle imaginaire, je mentionnais le lilas et Pleasures. Tout cet article n'était fondé que sur l'intuition et rien d'autre. J'aime Guerlain, et je voulais clore le chapitre qui était consacré à la marque sur un parfum imaginaire construit autour de notes que je voyais bien correspondre à Guerlain, de par son histoire et de par le style annoncé par Thierry Wasser. J'y entrevois une ligne métallique très fine et duveteuse, comme une signature.

Bien sûr, je ne connais pas encore Idylle, mais sera t- il bien différent de cette description? Il semblerait que non, puisqu'à la lecture des premières descriptions faites sur auparfum.com par une personne qui le connait déjà, Idylle serait bien un lilas, suivi d'une brume de fleurs "à la Pleasures" sur un accord patchouli-rose-muscs blancs "à la Narcisso", même si j'imagine sa forme plus proche du chypré transparent qu'est Chloé. Comme je le disais lorsque je parlais de Oh My, cet accord lilas-rose-patchouli-muscs blancs ne peut que fonctionner, et plutôt bien même, s'il ne ressemble pas trop à Gucci by Gucci ou Elle, ce dont je doute fort. Il manquerait juste la rose mauve que je mentionne, à moins que le freesia ne crée cet effet.

J'aime le sillage de Pleasures, de Narcisso, de Chloé, comment pourrais je ne pas aimer cet Idylle ? S'il est comme je le pense, ce serait un bon choix. Jean Paul Guerlain aimait le lilas, Thierry Wasser le retravaille 10 ans après le très joli Guerlinade ! Voir un parfum dont on rêvait, que l'on imaginait prendre forme serait tout de même une sensation étrange, mais bien agréable.
Alors comment ne pas vouloir croiser cette brume de fleurs dans les rues d'autant que le flacon est assez joli, futuriste et élégant, comme une goutte de rose dorée et ne ressemble pas tant que cela à celui déjà mentionné, marron et de forme octogonale ?
Pour des raisons de copyright, la photo du visuel d'Idylle a du être retirée, ici aussi. Laissons alors planer notre imagination sur cette palette de rose, cette brume de lilas et cette rose d'un rouge profond. Nous en saurons sans doute plus très bientôt !

"Ma lubie, ma folie, mon envie, mon Idylle ... tadada tadada ... divine Idylle ?"


C'est le temps des cadeaux sur olfactorum. Tirage au sort sur les commentaires de cet article. Un petit échantillon de Les Secrets de Sophie à gagner.

4 commentaires:

soph a dit…

bon et bien je m'inscris alors.

méchant loup a dit…

Mais c'est une bonne idée, c'est un bien joli parfum vous verrez !

Silvia Fransi a dit…

Bonjour,
quand on parle de lilas, de quelle plante s'agit-il en réalité? (nom latin)
Je voudrais savoir si en parfumerie actuelle on utilise le lilas de perse,(bead tree en anglais, ou MELIA AZEDERACH, en son nom latin). Je sais que c'était un ingrédient très prisé de la parfumerie arabe au Moyen-Âge et celle de la fin du XIXème, mais j'aimerais savoir si on peut encore trouver quelque flacon avec cette odeur.
Salutations!

méchant loup a dit…

Bonjour, le lilas n'est pas une fleur utilisée en matière première à parfumerie car elle ne se distille pas. Les rares lilas qui existent sont des reproductions plus ou moins fidèles. Pour faire un lilas, il faut travailler une note muguet, plus ajouter un peu de violette, un peu de jasmin pour le corps et ensuite, le dosage entre les autres composants plus techniques doit être très subtil (voir périlleux) pour éviter l'effet produit fonctionnel. C'est un challenge. Un des plus réussi est celui de Yves Rocher Pur désir de Lilas.