mercredi 8 décembre 2010

Soirée des lecteurs du 30 Novembre 2010 : le résumé !

Il fait froid dehors, mais au 2e étage du 49 avenue de l'Opéra, dans les locaux de Thierry Mugler, un petit groupe d'allumés s'affaire. Préparation de flacons, alignement de touches à parfums, rangement de tables et mouvement de chaises, tout doit être prêt pour accueillir les invités. L'impatience nous guette, le stress aussi nous gagne un peu : comment vont ils réagir ?

Puis vous arrivez, souriants, détendus, certains nous connaissent et nous connaissons certains d'entre vous, pour d'autres, c'est la découverte, la première rencontre.

La soirée se passe, et entre les trublions avertis du fond de la salle et les passionnés pour qui les coulisses du parfum sont une découverte totale un peu magique, tous participent dans un esprit très joyeux et bon enfant.

Autour de 8 accords de base développés pour Osmoz et les Ateliers de parfum Thierry Mugler dans un coffret "les accords mythiques", nous avons choisi de vous faire découvrir les parfums qui nous parlent. Pour ma part, j'ai volontairement écarté des valeurs étalon que beaucoup connaissent pour concentrer mes choix sur des parfums évocateurs de l'accord en question, et sur lesquels, bien sûr, j'avais des choses à dire.

Vous pourrez découvrir les choix de Juliette de Poivre Bleu et de Sophie de Mybluehour sur leurs blogs respectifs très bientôt, car nous avons décidé de publier au même moment, mais avec des emplois du temps différents.

On part pour un résumé des choix de Méchant Loup ?

Accord Hespéridé - Blenheim Bouquet de Penhaligon's : les agrumes, citron, mandarine, bergamote, orange envoient leur fraîcheur sur un lit d'aromates (thym et origan), de bois de cèdre et de pin. Une valeur sûre et simple pour se sentir bien.

Accord Aromatique - Fou d'Absinthe de l'Artisan Parfumeur : basilic, estragon, anis forment un accord qui rappelle l'absinthe. S'en suit la lavande, le romarin et un cortège de géranium, d'épices, de cèdre et de notes ambrées très douces. Il se colore en fonction des peaux, c'est fou !

Accord Fleurs Blanches - Beyond Paradise d'Estée Lauder : 1988, voyage à la réunion et découverte de la vraie fleur de frangipanier, le choc ! En France, il n'y a aucun parfum qui sente cela à l'époque. 2004, découverte de ce parfum, connexion immédiate : c'est l'odeur naturelle de la fleur que j'ai sentie là bas ! Entre le lys et l'accord typique des fleurs blanches ou solaires, Beyond Paradise est un coup de foudre qui perdure encore aujourd'hui. Il m'envoie dans un jardin d'Eden futuriste, et c'est un sacré parti pris pour une marque mainstream.

Accord Boisé - Méchant Loup de l'Artisan Parfumeur : bien sûr, je ne pouvais pas passer à coté. Evocation de feuilles mouillées, de noisette autour d'un cèdre doux, ce parfum est celui qui me définirait le plus. Très tabac blond anisé sur ma peau, j'aime le retrouver pour me retrouver.

Accord Chypré - Folie de Rose des Parfums de Rosine : Soir de Lune ou Miss Dior ??? Choix difficile, mais mon premier était peut être un peu trop brut et mon second était oxydé. Alors mon choix s'est portée sur le challenger. Folie de Rose est un floral chypré boisé très caractéristique autour de la rose, du patchouli, des bois et des mousses, il reste mon favori dans cette marque avec Rose d'Homme. Un classique à redécouvrir à mon sens.

Accord Oriental - Labdanum de Séville de l'Occitane : Le Labdanum est un constituant indispensable d'un parfum ambré, il est ici habillé de notes de pain d'épice, de miel, de fruits confits, de tabac blond et de cuir. J'aime car c'est un parfum doré, comme les couleurs de Séville ou les reflets d'un bon bas-armagnac. Senti à l'aveugle, il semble faire son petit effet ! A connaître et éventuellement à posséder sans scrupule.

Note Musquée - Lacoste pour Femme de Lacoste : à l'heure où Lacoste surfe sur son image un peu pop et assez 60's, je trouve bizarre que la marque ne choisisse pas de communiquer plus sur ce parfum. Très représentatif d'un travail autour des muscs blancs fruités, doux, cocon, il met aussi en évidence une facette que j'ai qualifiée de vinylique tellement il me rappelle le plastique des poupons, des bouées pour enfants et les robes en vinyle de Emma Peel ou de Twiggy. Le tout habillé d'un bouquet de roses, d'anis et de fleurs blanches. Si le flacon était relooké dans l'esprit de leur gamme de vêtements actuelle, il mériterait un second souffle, mais cela n'engage que moi.

Note Epicée - Poivre Cachemire d'Olfactorum : j'ai longtemps hésité à l'inclure à la sélection mais les filles m'ont encouragé à le présenter. C'est une création personnelle évocatrice de l'Inde d'où les tissus en cachemire imprégnés de patchouli arrivaient au début du siècle pour habiller Paris. Le parfum est construit autour du poivre, des notes épicées du patchouli, et du cashmeran. Un parti pris, que je n'ai pas le sentiment de sentir à tous les coins de rues, et c'était bien le but. Comme Jessy's Rose, il pourrait bien voir le jour en 2011. J'avais choisi de le porter pour cette soirée.

Merci à tous les participants, à très bientôt, et pour les quelques-uns qui n'ont pas pu y assister, il y en aura d'autres. Un grand merci également à Constance et Camille de l'équipe des Ateliers de parfums Thierry Mugler et à Osmoz, ainsi qu'à Aurélie, pour leur soutien et leur aide.

Pour une idée cadeau ou continuer l'expérience, retrouvez les ateliers proposés sur le site : ateliersparfums.com

Illustration - photos de Irina Raza : les lecteurs dans la salle - L'équipe de choc avec de gauche à droite : Aurélie, Juliette, Constance, Sophie, et Méchant Loup - Aurélie préparant les touches à sentir - Twiggy - Le Figaro Pose en Cachemire - l'Artisan Parfumeur.

7 commentaires:

Géraldine a dit…

Ah, enfin :-)
Je renouvelle mes remerciements à tous nos blogueurs pour cette superbe soirée.
Thierry, j'ai hâte de ressentir ton Poivre Cashemire, j'avoue avoir eu un joli coup de coeur en le découvrant.
Je retiens également, parmi ta sélection, Beyond Paradise : une senteur paradisiaque dans laquelle je vais probablement bientôt plonger pour trouver un peu de soleil... La découverte de l'odeur de la fleur de frangipannier est très récente pour moi (il y amoins d'un an, à Pondichéry !) mais ce fut un ravissement.

méchant loup a dit…

C'était bien cette soirée, vraiment, à renouveller au plus vite, même si on ne fait pas la même chose. Vivement !

J'aime vraiment beaucoup Beyond Paradise et nous nous rejoignons sur l'évocation.

Pour Poivre Cachemire, j'avoue en être assez content, j'aime beaucoup le porter car il est épicé, chaud et même un peu animal. J'aimerais bien le voir en vente, mais je dois mûrir la démarche pour élargir le champs de la distribution et le faire connaitre un peu plus. Cela prend du temps. Il me semble que tu n'étais pas la seule adepte (et je te sens sincère, ce qui me touche beaucoup), c'est très encourageant. Pourtant, je dois m'y résoudre : le risque "financier" n'est pas minime.

Thierry a dit…

Ces tests en aveugle sont intéressants par les résistances qu'ils provoquent : dès le premier passage je me disais : non, ça ne peut pas être Blenheim Bouquet... comme si je ne le connaissais pas !

Géraldine a dit…

Thierry (Monsieur Méchant Loup), si nous sommes (comme je l'imagine sans peine) plusieurs à avoir apprécié ton Poivre, peut-être pourrais-tu envisager une pré-vente ou une souscription, ce qui te permettrait de financer l'achat des matières premières ? Pour ma part, je signe tout de suite !

méchant loup a dit…

Il est donc fort probable que la prochaine expérience se déroule en blind test. Dernier exemple en ce qui me concerne, à ma grande surprise, j'ai senti un parfum que je ne trouvais franchement pas terrible, et dans mon esprit, il n'avait rien à voir avec l'évocation marketing, pourtant, globalement ce parfum ne reçoit que des éloges et je ne le détestais pas à priori...bizarre.

Thierry, vous étiez turbulents mais franchement, ça mettait de l'ambiance et c'était plutôt sympa.

Géraldine, c'est une bonne idée mais c'est d'une part très délicat et d'autre part je ne pense pas qu'il y ait foule non plus pour un produit non abouti.
Pour amortir les coûts, il faut trouver un moyen de vendre une certaine quantité, sinon, c'est tout bonnement impossible car je perd beaucoup. Il faut donc trouver un moyen de rendre la démarche attractive et cohérente, pour ne pas perdre trop d'argent, même si c'est aussi avant tout une démarche pour faire et me faire plaisir.

eh andy a dit…

ce poivre cachemire est sans doute ce que j'aimerais le plus sentir à présent, bien devant les heures de cartier où je ne sais quelle autre niche! lancez-vous, vous me faites fantasmer avec votre description!

méchant loup a dit…

Je mets tout en oeuvre petit à petit pour qu'il y ait du concret, car cela me tient à coeur.
J'espère comme pour la soirée, que vous serez au rendez vous le moment venu. C'est une affaire à suivre, et en tout cas, merci pour les encouragements, ça booste le moral.