lundi 29 octobre 2012

Lancôme avant, Lancôme cette année....

C'est en feuilletant un livre sur les plus belles photos de Bettina Rheims que m'est venue l'idée de rebondir sur l'article de Sophie (ici) et Juliette (ici) au sujet de Lancôme, pour en rajouter une louche, puisque la marque n'hésite pas à nous tartiner de sucreries.

Avant, Lancôme, c'était Bettina Rheims, la toile de Jouy, la rose, la vraie, tendre et délicate, de belles matières et surtout, un style, sobre et élégant. C'était Trésor, une référence. Alors que si l'on s'y intéresse un petit peu, beaucoup de marques de luxe misent sur la sobriété et la discrétion pour afficher un vrai luxe, travaillé sur du détail, Lancôme propose cette année une espèce de parfum qui n'a rien a voir avec cela. 

Prenez une bonne grosse louche de sucre et ajoutez y une bonne grosse dose de boosters pour que ça sorte du lot chez Sephora, et lancer l'envahisseur en promettant qu'il changera votre vie ! Ben voyons, c'est connu, ce genre de parfum transforme votre vie en un bonheur immense ? Surtout, insistez bien pour dire que vous avez fait beaucoup d'efforts pour en faire le plus beau parfum du monde (5000 essais, mon oeil, dont la plupart sont sans doute des ajustements pour trouver la meilleure adéquation économique), mentez, c'est plus crédible (le premier iris gourmand, c'est faux), et dites que vous êtes allé à l'autre bout du monde pour chercher le patchouli et l'iris, (là, on vous prend vraiment pour des c...).
Aujourd'hui, Lancôme pourrait faire sa pub dans nunuche magazine, avec non plus des photographes de talent, un vrai sourire et une belle toile tissée pour faire une campagne, mais un banal travail sur photoshop. Même les parfumeurs revendiqués semblent avoir été choisis pour leurs noms, et pas pour leur talent..... Le pire dans tout cela, c'est que vous croisez maintenant dans la rue des femmes et jeunes filles, influençables sans doute, dont le style élégant tranche avec ce parfum (ce truc ??) qu'elles portent. Aurait-elles oublié leurs propres vies, leurs vraies émotions au point de ne plus penser qu'il existe quelques merveilles qui pourraient mieux correspondre à leur personnalité ? Oui, sans doute, à cause du matraquage.

 

La Vie est Belle me révulse, et je ne suis pas le seul. Il véhicule tout ce que le parfum ne devrait pas être, c'est à dire une boite de sucre vendue au prix d'un parfum de luxe, et si je peux moi aussi contribuer à ce que certaines femmes se tournent vers autre chose car elles auront lu plusieurs articles le décrivant comme un parfum débile, et bien c'est tant mieux, les rues seront vraiment plus belles. Beaucoup parlent en coulisses, mais se taisent et s'inclinent devant la marque, Méchant loup ouvre sa gueule, en leur nom aussi ! Olivier Polge, Dominique Ropion et Anne Flipo aimeraient sans doute également qu'on leur demande de faire plus souvent des Dior Homme, Portrait of a Lady ou La Chasse aux Papillons, plutôt que du Carambar au sourire photoshopé ! Qu'on se le dise !

Lancôme redeviendra t elle une vraie marque de luxe?

Illustrations : Lancôme, Bettina Rheims, Nunuche Magazine.

14 commentaires:

dominique a dit…

Hello,

Que dire de plus, c'est parfaitement amené. Lancôme avant, c'était joli et féminin. A présent c'est laid et vulgaire ( cf pub avec Emma Watson/Cyril Descours ). La division soins s'en sort encore bien avec des textures agréables à défaut d'être efficaces - je parle de crèmes à 150 € et plus tout de même ! - Maquillage pfffffffff de plus en plus nul. Bettina Rheims c'est toute une époque, un certain âge d'or complètement révolu de nos jours. Dommage pour cette marque qui garde malgré tout cette image de féminité, à l'étranger surtout. Que reste t-il de Lancôme parfums ? Rien pour ainsi dire. Pour les autres axes, la qualité a chuté aussi mais j'ai l'impression que ça concerne d'autres grandes marques. Peu conservent des pots en verre pour les soins. Il y a Chanel, pour les autres ? Sans doute les soins Premium mais ils sont chers 250-400 € le pot ( !! ), de quoi s'offrir de très beaux parfums... Et pas des parfums Lancôme bien sûr !

Anonyme a dit…

Le plus grand parfum Lancome c'etait tout de meme Magie Noire, dans sa formule d'origine, le mystere a l'etat pur en parfum! Ou est le mystere dans La Vie Est Belle, ce vulgaire fruitchouli n'est pas qu'une sucraille generique comme il y en a des centaines dans le meme style sur le marche mais effectivement il est tout ce qui ne va plus dans la parfumerie actuelle: aucune classe, aucune allure, un parfum qui devoile tout ce qu'il a a dire des les premieres secondes!!
La haute parfumerie chez Lancome n'existe plus; La Vie Est Belle est un parfum qui se vautre dans la mediocrite et qui nivelle tout vers le bas pour se vendre au plus grand nombre possible. C'est ca la democratisation de la parfumerie parce que La Vie Est Triste chez Lancome!


Emma

soph a dit…

exactement c'est bien ce qu'on lui reproche, (en plus d'être écoeurant olfactivement): le nivellement vers le bas. calibré pour plaire au plus grand nombre.
Et la rencontre fortuite que j'ai faîte avec une formatrice lancôme a achevé d'enfoncer le clou, je cite : "moi je suis contente de ce lancement, il me fait bouffer, ça fait rentrer plein de fric, c'est cool car il plait à tout le monde". Ah oui en effet....
Soph.

dominique a dit…

Hello,

Et bien... C'est comme ça qu'elles s'expriment chez Lancôme ? Triste de lire ce genre de propos aussi vulgaires que le parfum lui même. Je n'ai aucun souvenir de Magie Noire, j'ai celui d'Ô de Lancôme, des parfumeries intimes où cette marque était définitivement une marque de luxe, bref le temps a passé et l'ère du consommable a pris le dessus.

Méchant Loup / Thierry a dit…

Magie Noire, O, O Oui, Trésor, Miracle (que j'aimais assez), et maintenant, un "il me fait bien bouffer" ! Et bien quelle arrogance ! Certainement quelqu'un qui a besoin de se convaincre que "La Vie est Belle" car pleine de fric ! Au moins, maintenant, tout le monde le sait.
En outre, un des avantages de ce type de lancement, c'est aussi de générer du cash pour en avoir en cas de changement de la demande. Si elle veut du vrai luxe, on lui en fera. Or, ce n'est pas le cas, et à priori, c'est ce "moutonage" qui est déprimant!

domth7 a dit…

Bonsoir.

Pour une fois, je n'ai rien à ajouter. ;-)
Juste, merci d'exercer, en quelque sorte, ce travail de veille en tentant d'empêcher certain(e)s de prendre des vessies pour des lanternes.
La Vie est Belle est bien ce que tu décris : "Un paquet de sucre". Point.
Mon surnom à moi, c'est le "Béghin-Say". ;-)

A bientôt.
Opium

Ps : Magie Noire était magnifique (avant l'opération habituelle de "lavage - rinçage - essorage")...

Dominique a dit…

On est tous d'accord mais la faute à qui... ? Ces 3 nez ne sont pas des philanthropes apparemment, dans cette affaire de la vie est belle, ils ont vendu leur âme c'est ça la vérité. Je ne comprends pas car dans le même temps, Dominique Ropion signait Alien Essence Absolue un beau parfum. Je ne suis pas étonnée de lire certains de ses propos ( anciens déjà ) où il disait en substance que personne ou presque ne faisait la différence entre un parfum de niche ( faisait-il alors allusion au somptueux Portrait of a Lady ? ) et Eau Jeune l'Echappée Belle qu'il a donc signée...
Personne sauf nous à priori à des degrés de connaissance divers certes, je parle pour moi, bref on se moque de qui ? Des gens qui n'ont pas accès à autre chose que Béghin Say ! Je trouve immoral pour 3 nez de cette envergure de faire ça, ils gagnent bien leur vie j'imagine. Alors ma question esy : pourquoi ? Toujours plus ? Si c'est là la raison alors c'est triste pour la profession et/ou l'art c'est selon.

sophie normand a dit…

peut-être qu'ils sont obligés par contrat lié aux maisons de création? Je dis ça j'en sais rien mais j'émets une hypothèse.
soph

MICHAEL a dit…

Je bosse en parfumerie depuis 20 ans en contatant que nous vendons de plus en plus de "merdes". J'avoue que ça me déplait de plus en plus ces sorties qui n'ont aucun interet à part plaire au plus grand nombre et faire du fric, du fric, du fric !! De plus, les formations des marques sont d'un niveau, je ne vous dis même pas. Exemple avec St Laurent lors du lancement de Manifesto : Si une cliente vous demande un équivalent à Very Irresistible, proposez lui Paris ou Manifesto ! Si une cliente vous demanche Shalimar, proposez lui Opium ou... Manifesto !!!! En gros, foutez vous de sa "gueule" et vendez Manifesto, manifest, manifesto, manifesto ! Ca m'a dégouté et ne me suis pas gêné pour le dire !

sophie normand a dit…

c'est clair peut-être que ça interpellera un peu les foules toute cette haine déversée sur la vie est belle!
en tt cas moi je milite auprès de mon entourage:)

à part ça pr rebondir sur tes propos mickael c'est clair 'jai fait une fois une formation chez YSL et ça m'a déprimée: opium un oriental vanillé (ah bon et le patchouli alors???) avec l'utilisation de l'oeillet pour la première fois en parfumerie (euh pardon????). Bref, navrant.
Je sais bien qu'on n'a pas besoin d'étaler ses connaissances e$=pour vendre et qu'avant tout il faut cerner le client, ses attentes, savoir vers quoi l'orienter au mieux selon ses goûts, savoir el faire rêver... mais un peu de connaissances générales dans son domaine ça n'a jamais fait de mal à personne!

Méchant Loup / Thierry a dit…

Bonjour le conseil !

Sophie, je crois qu'on ne demande pas aux parfumeurs de prendre du recul, ce n'est pas leur métier, qui est plutôt de faire coller une odeur à une idée, un concept, et de faire un peu de communication.
Après, qu'on leur demande de faire du Beghin Say, ils font du Beghin Say, et faire des choses que l'on aime pas pour se nourrir, c'est un peu notre lot quotidien.

Personellement, si on me payait le même prix pour être à leur place, mon défi serait de faire coller la note à l'idée, et le jugement esthétique m'échapperait, car je saurais prendre un tel recul que j'accepterais qu'on me dise que ce que je fais peu déplaire, car c'est le jeu (exemple de O.Pécheux avec One Million, qui voit que ça marche et en est plutôt fier et assume sympathiquement avoir fait son boulot, alors que nous, on aime pas).
Par contre, j'essaierais de me rapprocher de créateurs plus sympas pour travailler des pistes intéressantes et proposer autre chose, en "off" peut être.

Mais on en est pas là !

Le drame, c'est sans doute un manque d'éducation olfactive, un manque de recul et de culture d'une catégorie de clients, qui veulent du "neuf", et pas du "moi" et ne savent même pas ce que veut dire "beau".
Alors, peut être qu'en mattraquant que La Vie est Belle, c'est du flan, ils finiront peut être par se demander '"pourquoi tant de haine ??" et chercheront à comprendre pourquoi on leur dit "pitié non, n'achetez pas ça" !

dominique a dit…

Hello,

Ecoutez Thierry et c'est véridique, voici une anecdote qui fait froid dans le dos. Un maître de chai ( doué pour ce qu'il fait, Bac + 2 ) m'a dit texto un jour " Baudelaire c'est nul, ce sont juste des mots mis bout à bout ". Alors dans ces conditions, le Beau... Je ne crois pas qu'il sache ce que la notion veuille dire et pourtant il réussit ses vins, ce qui ici est fondamental !
Il a forcément étudié un peu Baudelaire au lycée, mais il préfère Mc Do ( un comble ) et autres aberrations. On ne peut pas blâmer l'éducation qu'il a reçue, on ne peut que le mettre en cause lui. Il n'a pas d'aptitude au Beau et il n'en aura peut être jamais. Je pense que se fermer au Beau est sans doute une certaine forme de défense. La jeune génération n'a aucune envie de s'initier au Beau, elle va au boulot, ensuite au Mc Do et ensuite au dodo, abrutie du matin au soir. Il faut d'interroger sur cet aveuglement inconscient et volontaire à la fois. Et là franchement je pense que les nez ( et les autres si on ne restreint pas à la parfumerie ) ont une responsabilité là dedans. C'est la même chose pour les vins. C'est la même chose partout. Mais celui ou celle qui se soulèvera contre ça aura raison ! Et il y en a, la preuve avec tous les blogs et forums que j'ai la chance de parcourir rien que sur le parfum !

Anonyme a dit…

Iris gourmand ? Forcément, j’ai foncé !
Premier pschitt, je me tourne incrédule vers la vendeuse : c’est quoi cette sucraille ???
Lancôme, c’était mon doudou olfactif, à 10 ans je m’endormais en sniffant Magie Noire !
Et maintenant ? Même pas sure que cette dernière création (si on peut employer ce terme) plairait à ma fille !
Mais devant l’engouement de la rue, je me sentais bien seule… contente de trouver ici des avis communs !
C.

titou a dit…

Personnellement, je considère que Lancôme a baissé en qualité en permanence depuis la vente de la maison à L'Oreal, en 1964. Climat, Sikkim et O de Lancôme sont les derniers grands parfums, Trésor existe depuis 1952...
Depuis le rachat on est déjà un peu descendu en gamme et puis 38 ans plus tard, on en arrive à La Vie Est Belle...
C'est vraiment dommage car Lancôme était très belle maison, qui aurait pu rivaliser avec les Guerlain, mais l'erreur fatale d'Armand Petitjean a été de la céder à L'Oréal...
Le problème est l'approche de L'Oréal, on ne peux pas vendre de la Haute Parfumerie comme des shampoings grands publics en supermarché...
Même Procter et Gamable gère mieux ses lessives et ses parfums prestiges !!
De toute façon, pour moi, quand on rachète une maison et qu'on met les archives à la poubelle, il y'a un problème...
Mais bon L'Oréal souhaite faire du fric, vendre du Lancôme comme des désodorisants pour toilettes, en multipliant le prix pas 100 et le pire c'est que ça marche...
Il est en train de se passer exactement la même chose avec Yves Saint Laurent pourvu qu'ils arrêtent d'acheter d'autres maisons, il vaut mieux les fermer que les détériorer...
De toute façon L'Oréal Division Luxe a vraiment un problème et va devoir prendre un virage très serré dans les années à venir car le consommateur ne se laissera pas berner par des campagne publicitaires débiles longtemps...
De plus en plus d'articles critiquant ce parfum tombent et les professionnels sont unanimes sur la question (même des gens qui bossent chez L'Oréal!)
Je conclurai sur le seul point positif de La Vie Est Belle, le flacon, qui est vraiment réussi pour un flacon L'Oréal, est signé Georges Delhomme, un artiste bien méconnu du public qui a réalisé quasiment la totalité des flacons, emballages... Lancôme de 1935 à 1964. Bien évidemment L'Oréal s'était empressé de le virer quand ils ont acheté Lancôme, mais s'ils utilisent un flacon de Georges Delhomme (retrouvé je ne sais par quel miracle comme ils ont jeté les archives), c'est peut-être un signe d'espoir??