jeudi 19 février 2009

Une journée olfactivement agréable : comme un parfum dans l'air !

Il y a des jours, on ne sait pas pourquoi, on est plus attentif aux parfums que l'on croise. Est ce parce que la journée d'hier était une des premières journées ensoleillées, est ce l'approche du printemps ? Sans savoir pourquoi, Méchant Loup, nez au vent, était attentif. C'est étrange, mais sur le nombre de personnes croisées dans le métro le matin, assez peu finalement laissent dans votre souvenir une empreinte. Hier, pour commencer la journée, c'est un épouvantable Angel que je croise. Ce parfum varie tellement d'une personne à l'autre que je ne sais pas si je l'aime ou si je le déteste. Là, j'avais l'impression d'une tasse au chocolat bien sucrée renversée dans une vieille Peugeot 504 des années 70 avec des sièges en skai ! Pour commencer la journée, il y a mieux. Ensuite, un autre parfum que je n'aime pas, Dior Addict m'envoie sa vanille fluo et collante au nez : "décidément, je suis attentif mais cette journée n'est pas des plus agréables" ! Et là surprise : une femme dans un style plutôt bab-cool-chic, tranquile, l'air de rien, croise mon chemin avec un parfum inattendu qui me fait penser que rien n'est perdu. Son sillage m'évoque Attrape Coeur de Guerlain. Est-ce bien lui, où un autre Guerlain rare choisi avec goût ? Je n'arrive pas a bien le déceler car il y a du monde, mais c'est un choc poudré, irisé, très légèrement chocolaté comme je les aime, surtout le matin. Un autre univers que Angel, un autre style, un autre monde ! Le midi, sur un escalator, je saisis le sillage de Dzongkha, reconnaissable à ces notes douces amères, boisées et cuirées, une autre belle surprise. Enfin, pour terminer ma journée, je passe chez By Kilian partager quelques mots avec Alain et pour avoir un avis sur mes "projets olfactifs". Son goût est sûr, son regard est donc précieux : "tu aimes celui là, tu en veux un ? Ok, mais il est prévu pour cet automne" -"Ok, j'attends". Je renifle au passage la bougie Cruel Intention, qui me fait de l'oeil depuis longtemps. Vais je craquer ? Peut être, mais pas aujourd'hui. Enfin, un petit tour chez Réminiscence et chez Guerlain pour redécouvrir Patchouli Homme et Chamade Homme. Le premier est une version plus légère de celui pour femme, parfaitement unisexe aussi, et le second me fait dire que Guerlain (Jean Paul) avait déjà senti venir la tendance de l'iris et d'un floral pour homme il y a dix ans. Chamade Homme est particulier, mais largement plus intéressant qu'un Kenzo Power par exemple. Tout cela laisse penser que, malgré la morosité ambiante, tout n'est pas perdu, de belles surprises existent et qu'il est bon d'avoir le nez au vent. Bon week end à tous !

4 commentaires:

Thierry a dit…

Dzongkha sur un escalator ? C'est ce qu'on appelle un choc des cultures !
Et rien sur la personne qui le portait ?

Méchant Luop a dit…

Malheureusement, je ne sais pas qui c'était, le sillage flottait dans l'air, il y avait du monde et c'était bien Dzongkha ! Et oui, choc des cultures, ces parfums, évocateurs d'ailleurs, sont portés à Paris. Sinon, une collègue le porte aussi, une femme discrète, élégante, qui porte souvent des tons chauds, marron, ocre etc.

Anonyme a dit…

Je pense que le parfum que vous avez croisé et que vous decrivez comme un irisé chocolaté est certainement Equistrius de Parfum D'empire que je porte et que je vous conseille de decouvrir et peut etre d'en parler prochainement sur votre bloc car il vaut vraiment le detour.

Bonne journée parfumée

méchant loup a dit…

Et non, ça n'avait rien à voir avec Equistrius, c'était bien Attrape coeur et un Guerlain, je le connais bien ! Là ou j'ai eu un doute, c'est qu'un autre Guerlain de la boutique est proche d'Attrape coeur et ce n'est pas Iris Ganache. Peut être Sous le vent ou un autre nom dans la gamme "patrimoine", mais impossible de remettre ce nom. Bref, une occasion de plus d'y retourner. Je parlerai d'un parfum de chez Parfum d'Empire, mais pas tout de suite et pas de Equistrius, qui est un beau parfum en effet !