mardi 14 avril 2009

Guerlain Homme - 2008 : chevaux bridés !

J'avoue avoir été séduit sur touche par les toutes premières notes de Guerlain Homme. Je lui trouvais une belle identité et une fraîcheur bien marquée, et je n'étais pas vraiment d'accord ni aussi sévère que les personnes qui pensent qu'il ressemble à un vulgaire Hugo Boss ou pire, à un parfum de supermarché, il ne faut pas exagérer quand même ! Comparez-le avec la dernière fougère à la mode et même avec Allure homme et vous verrez bien qu'il est distingué frais et vif et que sa petite note de cuir retourné un peu "daim" combinée à la fraîcheur de cette menthe glacée est bien agréable. J'y percevais même un petit effet thé vert, qui n'était à priori pas voulu, tout cela me plaisait bien.
Mais c'est en l'essayant sur peau qu'il y a bien quelque chose qui coince. Quelque chose qui n'a jamais pris, ni sur peau, ni en sillage. J'ai donc essayé de comprendre pourquoi et voici ma conclusion, aussi naive soit elle. Sans doute qu'à vouloir trop "faire Guerlain", il reprend un accord géranium violette iris presque poudré déjà vu dans des masculins comme Mouchoir de Monsieur et Chamade Homme entre autre, en passant complètement à coté du fait que ces notes utilisées classiquement dans les parfums dits "fougère" font ici un peu "mousse à raser" et "guindées" voir même "rétro", surtout que la menthe n'arrange pas les choses. Dans Mouchoir de Monsieur, ça passe plutôt bien mais sur un parfum qui revendique une fraîcheur infinie (dixit le packaging) voulue avant-gardiste et transcendant les codes habituels, on reste un peu sur sa faim. On oublie alors cette fraîcheur de mojito glacé, le patchouli promis s'est un peu perdu et la peau ne sent plus que quelque chose d'assez plat au bout d'une demi-journée. J'ai comme une impression que le potentiel ne part pas, est contenu, comme écrasé, étouffé et bridé par cet accord qui m'apparaît cependant plutôt mal à propos que vraiment raté. Qu'en pensez vous ?
Parlons aussi de la communication, qui n'a rien fait pour arranger les choses : une fraîcheur infinie ????? Ce n'est justement pas le cas, car cet accord lui donne une "tension" un peu sourde et un sillage que je trouve très poudré. Un homme dans une forêt qui boit de l'eau et une communication tapageuse au pied de l'Opéra Garnier, pour un Guerlain qui se veut chic et discret, c'était trop décalé. Puis, quand on voit que Jardiland s'est prequ' inspiré de la pub de Guerlain Homme pour la sienne, je veux bien voir de l'humour, mais là pour le coup, ce n'est plus très flatteur.
Bref, tout cela est bien dommage et à lire les réactions, le mal est fait, du moins en France. Ce parfum a peut être trouvé son public à l'étranger, je ne sais pas, mais il est sans doute loin d'un Terre d'Hermes en terme de visibilité et de notoriété. Etait-ce voulu ? J'en doute.
Est-ce pour autant un "flop", l'homme est il tombé dans la mare ? On peut le penser et le déplorer !
Je veux pourtant croire à l'idée de cette fraîcheur métallique et végétale qui casse les codes habituels de Guerlain. La trame de Guerlain Homme est franchement belle "stylistiquement" et plutôt agréable. Les beaux jours venant aideront sans doute à mieux l'appréhender. Cela dit, il est difficile de rattraper les choses. Je veux cependant y croire car comme vous l'avez vu, j'aime Guerlain et je me prête à croire qu'un re-travail sur ce parfum serait un beau défi, pour revoir un peu la copie et permettre en quelque sorte de lâcher la bride. Il me semble possible de trouver une expression qui éviterait le "couac" olfactif mentionné plus haut. Une expression vraiment digne des plus beaux designs du bureau de style Pininfarina qui pose sa patte sur le flacon. Un challenge, et plutôt une belle idée non ?
Ferrari, Maseratti, Pininfarina est l'auteur de vos plus belles autos alors, libérez votre esprit et lâchez vos mécaniques ... pour que l'on retrouve le sourire et le ronronnement de ces chevaux mélodieux dans l'âme de Guerlain Homme.

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Guerlain Homme est certes facile d'accès, moins complexe que beaucoup de parfums Guerlain, mais je ne ressens pas du tout la même frustration que vous en le portant sur ma peau.
Guerlain Homme, c'est un sourire, une joie de vivre. J'ai longtemps cherché une alternative plus tenace au Thé pour un Eté de l'Artisan Parfumeur. Je crois que je l'ai trouvée.
Il est probable en effet que Guerlain Homme prendra toute sa dimension cet été, pendant les heures chaudes. Je comprends qu'il puisse dérouter les fidèles de Guerlain, par sa rupture avec les précédents boisés ou orientaux de la marque. Mais ce parfum me fait du bien ; et dans son genre, je le trouve bien réalisé. Ce cocktail de menthe et de citron (que je ne trouve pas du tout daté sur moi), qui laisse peu à peu la place à la canne à sucre et au rhum, avec un fond légèrement vanillé qui évoque presque un gâteau en fin de journée, sans lourdeur aucune, c'est un bonheur !
Le seul ratage, pour moi, est effectivement le film publicitaire et le slogan, que je ne trouve pas beau, et qui à mes yeux ne correspondent pas au parfum et à ce qu'il m'évoque.
Longue vie à Guerlain Homme ! Et une eau de parfum serait la bienvenue pour l'hiver !

méchant loup a dit…

Comme quoi, il faut croire que tout ne convient pas à tout le monde et heureusement. Sur moi, Thé pour un été est plus tenace et plus "juste".
Je ne dis pas que je n'aime pas Guerlain Homme, et cette rupture de style fait plutot du bien. Mais il se refuse à moi à cause de cet accord dont je parle et je ne pense pas être le seul. Quant au rhum, je le cherche déséspérement et c'est peut être pourquoi je serai content d'y trouver un citron plus pétillant encore et un rhum plus franc, et peut être même la note légèrement fumée que j'aime bien dans Thé pour un été. Guerlain Homme a donc un potentiel certain, je suis ravi qu'il vous plaise tel que, mais nous sommes sans doute d'accord pour dire "vivement les flankers" (même si je déteste ce mot)n'est ce pas ??

Troudujol a dit…

J'avoue que j'attends impatiemment une version eau de parfum que j'imagine plus crémeuse / onctueuse ! Mais l'eau de toilette me convient très bien.
Bravo pour votre blog, au passage !

méchant loup a dit…

Ce qui m'interpelle dans ce que vous me dites tous les deux, c'est qu'il est crémeux voir "gâteau" en fin de journée, alors que je ne perçois pas du tout ça sur moi. Pourtant, d'habitude, ma peau s'accommode plutôt bien des notes chaudes comme la vanille et le patchouli. Pour l'eau de parfum qui viendra surement, je la verrais avec un départ plus ciselé et un fond presque cuir, fumé autour d'une belle rondeur très légèrement vanillée. Je pense que si c'est cela, nous ne serons pas déçus.

Sylvaine a dit…

l'eau de parfum arrive et elle aura une tendance très boisée ! et ce n'est pas un flanker !
l'eau sauvage ne se porte elle pas toute l'année ??, , Faut il forcément attendre les beaux jours pour l'apprécier?

et pour info il y a du vrai Rhum jamaique dans la formule.

méchant loup a dit…

Je m'attendais bien à une intervention de votre part !
Pour le mot "flanker", je ne l'aime pas, il est utilisé à tout va et je ne sais même plus ce qu'il veut vraiment dire. Donc, vivement la déclinaison eau de parfum. Je suis d'accord pour dire que Guerlain Homme se porte toute l'année et les deux personnes qui ont témoigné ici le confirment, mais il se revelera mieux avec les beaux jours. Pour le rhum, oui, il y en a dans la formule, mais l'ennui, c'est que je ne le perçois pas vraiment et je trouve cela dommage. Une edp plus boisée, c'est donc très prometteur. Par contre Sylvaine, qu'est ce qui peut faire que je le trouve "poudré", auriez vous une explication ? Merci à vous.

Troudujol a dit…

Méchant Loup, je voulais juste préciser que le premier commentaire "anonyme" est de moi aussi. Mauvaise manipulation de ma part, et non pas envie de me cacher ! :)
J'espère que l'eau de parfum vous comblera.
L'alchimie de la peau et du parfum est vraiment mystérieuse : autant je perçois bien le rhum (mais un rhum blanc), autant Guerlain Homme n'a rien de poudré sur moi... En tout cas, plus je le porte, plus je l'apprécie et plus je me sens bien dans ma peau. J'avoue pourtant que je n'avais pas été enthousiasmé lors de sa sortie ; peut-être influencé négativement par les commentaires assassins qui avaient fleuri un peu partout...

méchant loup a dit…

Moi aussi je l'apprécie et nous verrons bien si Sylvaine me répond sur la note poudrée que je lui trouve, car j'aimerai bien comprendre. C'est un choix olfactif et une orientation stylistique réussie, et il est bon de le souligner. Dommage que la comm et les critiques n'ont pas facilité son appréhension. J'aimerai également savoir s'il est considéré chez Guerlain comme un échec, une fierté ou si on lui donne du temps pour s'installer ?
Ah au fait, j'ai voulu le comparer à Thé pour un été de nouveau hier soir et il n'y a pas photo, c'est bien Guerlain Homme qui ressort, plus actuel, plus stylé, plus agréable, comme quoi !

Troudujol a dit…

Je pense qu'il s'en sort honorablement, puisqu'il figurait dans les 30 meilleures ventes de 2008 juste à côté de L'Instant de Guerlain pour Homme, tout en ayant été présent dans les rayons que 6 mois seulement.
Maintenant, il est clair que les nouveautés bénéficient de l'effet curiosité (un nouveau Guerlain, c'est toujours un événémenent, et certains en attendent peut-être trop, d'ailleurs !) et des plans de communication liés au lancement. Pour mesurer le succès, il faudra attendre de pouvoir mesurer le taux de réachat, ou de voir s'il parvient à élargir encore son public, avec l'eau de parfum, par exemple.

Sylvaine a dit…

la note poudrée vient peut être du côté musqué! il n'y a aucune matière techniquement qui peut donner ce côté poudré par contre il y a du sucre de canne ça ne peut pousser les notes sucrées et non poudrées " je pense tout simplement que ce parfum ne vous aime pas !!
quant a son succès , il est ni dans les premiers,ni dans les flops ,loin de la ! il est aux environs de la 25 ème position !!nous envisageons de refaire une campagne média , pour la fête des pères , et guerlain homme réagit très bien
habit rouge avec l'ajout de habit rouge sport est 6 ème, ce qui est excellent !

méchant loup a dit…

Effectivement, je comprends que cela puisse arriver que l'on aime un parfum mais qu'il ne veille pas de vous. C'est un peu frustrant , mais ce n'est pas si grave car il y a pire dans la vie. J'ai toujours aimé Habit Rouge mais je fais partie de ceux qui n'ont jamais u le porter, et il s'avère que Habit Rouge Sport et l'Extrait eux par contre m'aiment bien, et que c'est réciproque. Voilà qui referme la boucle.
Sylvaine, il me semble donc que vous n'avez plus de soucis à vous faire sur vos compétences, car le public vous le rend bien !

Anonyme a dit…

je ne sais pas vous...mais moi, je sens quelque chose dans ce Guerlain qui se rapporte à Antitode de Viktor & Rolf. A mon avis, Guerlain homme est un peu plus rafraichissant, à cause peut-être de l'effet mojito, très agréable sur ma peau. Il faut que je souligne, par contre, qu'ainsi que vous, Méchant Loup, je sens égalament cet côté poudré dans le fond. Je suis d'accord avec Sylvaine, je pense qu'il s'agit donc des muscs. Enfin, Guerlain Homme n'est pas un flop, mais il lui manque un peu de lumière, des notes de tête (menthe, mojito) plus durables et une tenue plus efficace. J'apprécie beaucoup ce blog et vos commentaires; mes compliments du Brésil!
Wanderson

méchant loup a dit…

Merci à vous Wanderson ! Avec un peu de recul l'ayant ressenti aujourd'hui, il semble qu'il y ait effectivement un musc blanc à "effet sucre", qui, combiné au sucre de canne naturel, au rhum et a une note entre le cèdre et la violette, pourrait créer cet effet que je , que nous mentionnons !