lundi 27 avril 2009

Vivara Variozioni Sole 149 - Emilio Pucci 2009 : Exotic & Erotic "Muguet".

Il m'arrive souvent de craquer sur un parfum pour le parfum en lui même, mais j'ai aussi parfois des coups de coeur pour la cohérence d'un ensemble. Cohérence entre le nom, le flacon, le concept qui tend à prouver que le travail d'un parfum est un travail d'équipe entre la création et le marketing, dans un objectif commun. Le dernier exemple serait ce Vivara Variazioni Sole 149.
Le brief de départ aurait pu être : faire revivre une marque un peu au placard de manière cohérente et avec ambition ! Premièrement, choisissez un code qui l'identifie et la rend facilement lisible ; ici, c'est le fameux imprimé Vivara, du nom d'une ile italienne proche de Capri et véritable signature du style Emilio Pucci. Deuxièmement, faites jouer la synergie d'un grand groupe, en l'occurrence Lvmh pour créer une émulation, y puiser l'inspiration et les ressources nécessaires ; dans ce Vivara Sole 149, on retrouve donc un peu de Diorstar, lui même dérivé de Diorissimo, et ce n'est à mon sens pas un mauvais choix. Troisièmement, définissez un flaconnage original, où le code choisi pour véhiculer l'image de la marque est bien visible et distribuez votre création bien en évidence dans un réseau que vous maîtrisez. Et voilà comment un jour, le Méchant Loup que je suis se retrouve devant un coup de coeur et décide d'en faire un article.
Le premier Vivara né il y a maintenant deux ans ne m'a pas spécialement marqué: assez féminin certes, mais un peu "déjà vu" et paré d'une note tubéreuse jasmin assez connotée 80's pas très fine. Pourtant, en prenant un peu de recul et si vous avez le style qui va bien, il est enveloppant par ses notes proches du tissus et de la laine et ce n'est pas franchement désagréable. Cette année, trois variations ont vu le jour, autour du soleil Sole 149, de l'eau Aqua 330 et du sable Sabbia 167. Celle que j'ai retenue aujourd'hui est celle autour du soleil et des fleurs et c'est Vivara Variozioni Sole 149. C'est un peu long à dire, mais on s'y fait, et pour vous repérer, c'est le flacon jaune.
Comme je le mentionnais un peu plus haut, on retrouve dans le sillage de cette variation un peu de Diorstar dans un registre moins fruité.
Je ne m'attarderai pas sur les notes mentionnées dans la presse qui ne présentent pas un grand intérêt et peuvent même fausser la donne. Je préfère évoquer une impression, des sensations. Une amie férue de muguet à qui je l'ai fait découvrir m'a spontanement parlé du Jardin de Batala en Martinique, et figurez vous que c'est exactement cela. Là où je ne percevais qu'un muguet plutôt vert, c'est donc un jardin qui s'offre à vous, dans une impression de verdeur opulente , de moiteur d'embruns légers, de fleurs et de fruits exotiques et tout cela, sous un soleil chatoyant.
En cela, il s'inscrit dans la lignée des floraux verts actuellement en vogue, et dans une belle "interpretazione". Facile à porter mais néanmoins signé, ce parfum est un coup de coeur et les illustrations me semblent bien traduire cette cohérence entre la fragrance, les couleurs et l'ambiance.
Par conséquent, si "il Cattivo Lupo" qui est en moi croise un jour une plantureuse italienne en jupe imprimée de vivara d'Emilio Pucci, il se pourrait bien qu'il trouve à ce muguet et à celle qui le porte un certain charme exotique non dénué d'un peu d'érotisme. Comme tout cela fait du bien, c'est bientôt le 1er mai. Envie de muguet ?

5 commentaires:

jeanne a dit…

J'ai bien aimé cette mini-gamme moi aussi, alors que le parfum d'origine ne m'avait pas spécialement séduite. J'ai particulièrement apprécié Sabia, le "sable", un magnifique solaire poudré signé Annick Menardo...

méchant loup a dit…

Bonjour Jeanne, bienvenue. Il me semble que Sabbia 167 est celui qui plait le plus effectivement, mais pas ouvertement.
Je lui trouve pour ma part un petit aspect fougère solaire comme "Musc" et "Homme" de Reminicence, ainsi que "Canoe" de Dana et le désormais célèbre "Ginger Pop" (hihi)! Non, soyons sérieux, ce dernier n'a pas la finesse et la délicatesse de ce Sabbia 167 d'Annick Ménardo, dont le talent ne se dément plus. J'y reviendrai peut être, mais c'est surtout de Aqua 330 que je parlerai avant de voir l'été venir. A bientôt !

méchant loup a dit…

Jeanne, je vais peut être vous décevoir mais je sens bien dans ce Sabbia 167 un peu de Reminiscence pour homme ainsi qu'une ressemblante assez flagrante avec Kenzo Power. Il a LE défaut de ce dernier, une note de "chien mouillé" que je ne supporte pas vraiment. Pour ma part, c'est celui que j'aime le moins et autant redécouvrir l'original ou Miss Me D'Annick Ménardo que je préfère largement !

Veneziana a dit…

Bonjour
c'est votre billet qui a attiré mon attention sur ce parfum et je ne le regrette pas. J'avais déjà repéré le Vivara initial, mais qui m'avait moi aussi déçue. Celui-ci comble mon envie d'un parfum d'été facile et sans chichi, même sans imprimé Pucci et accent italien. J'y sens quant à moi une feuille de tomate troublante de naturelle, mais à la différence de l'eau de Campagne, une feuille de tomate pas si verte car réchauffée par un soleil de plomb. Donc merci de cette découverte qui m'accompagnera cet été !

方大同Jason a dit…

That's actually really cool!AV,無碼,a片免費看,自拍貼圖,伊莉,微風論壇,成人聊天室,成人電影,成人文學,成人貼圖區,成人網站,一葉情貼圖片區,色情漫畫,言情小說,情色論壇,臺灣情色網,色情影片,色情,成人影城,080視訊聊天室,a片,A漫,h漫,麗的色遊戲,同志色教館,AV女優,SEX,咆哮小老鼠,85cc免費影片,正妹牆,ut聊天室,豆豆聊天室,聊天室,情色小說,aio,成人,微風成人,做愛,成人貼圖,18成人,嘟嘟成人網,aio交友愛情館,情色文學,色情小說,色情網站,情色,A片下載,嘟嘟情人色網,成人影片,成人圖片,成人文章,成人小說,成人漫畫,視訊聊天室,性愛,做愛,成人遊戲,免費成人影片,成人光碟