vendredi 25 décembre 2009

Nepresso variations 2009 : what else ?

Expérience inédite vécue à Noël, où après s'être rempli la panse de victuailles nombreuses et goûteuses, la saveur acidulée d'un bon expresso bien serré est toujours la bienvenue. La surprise vient cette année des variations 2009 proposées par Nespresso, dont on remarquera au passage le modèle économique qui fait des envieux dans le monde du marketing. C'est ce que l'on appelle un beau "coup", nous valant chaque année pour les fêtes et plus régulièrement des variations aromatiques autour du café.

Pour 2009, je n'ai pas pu résister aux variations Marron, Abricot et Pain d'épices proposées. Nez aiguisé, je vis ce test comme une expérience et l'occasion de remarquer que le progrès technique sur les arômes et les matières premières alimentaires ne cesse d'enrichir la palette de nos plaisirs pour se retrouver souvent ensuite dans la palette du parfumeur. Si si !

Le plaisir commence par la variation Marron, qui marie la finesse d'un bon arabica à un accord rappelant à merveille la crème de marron, dont je raffole. L'avantage de le marier au café, c'est que se dernier va tonifier et donner du piquant à la lourdeur de l'accord Marron pour en exhaler la richesse, ronde et chaleureuse, au nez et en bouche. Je ne serai pas étonné de voir ce doux plaisir amorcer une tendance en parfums.
J'aborde avec plus de perplexité la variation Abricot, car je craignais vraiment d'y trouver un abricot "chimique" auquel de nombreux yaourts nous ont habitué. La surprise fut pourtant bien agréable d'un arôme d'abricot très naturel, pétillant et duveteux à la fois, crée ainsi une osmose délicate et veloutée avec les facettes acidulées et fruitées du café. Une sensation unique et d'une finesse très étudiée.
La plus décevante fut la variation Pain d'épices : un accord cannelle/caramel plutôt lourd et "gras", alors que je m'attendais à retrouver la finesse des deux autres variations.

Un plaisir conçu un peu comme un tour du monde olfactif : Marron charnel et gourmand pour l'Europe, Abricot suave et doux pour l'Asie, Pain d'épices (cannelle et caramel) pour l'Amérique. Il est intéressant de voir combien le café se marie avec beaucoup d'arômes, gourmands, floraux, épicés ou fruités, ne nécessitant même aucun ajout de sucre à condition de respecter une certaine finesse. En outre, comme je le mentionnais dans un commentaire sur Graindemucs, il est également possible de s'amuser chez soi : prenez une fève tonka, râpez la très finement et mélangez la dans un paquet d'Arabica. Faites ensuite un expresso au percolateur. C'est délicieux, si l'on aime ce goût, et voilà au moins une idée pour les variations 2010 !

Bon café, curiosité, plaisir et finesse, que demander d'autre ? Et bien la prochaine étape de Méchant Loup sera de tester les bougies ... what else ?

Crédits : Nespresso.