jeudi 3 décembre 2009

Wanted - Helena Rubinstein 2009 : shaken or stirred* ?

Comme promis à certaines d'entre vous et parce que je le souhaitais également, c'est aujourd'hui à Wanted de passer en revue. Pour aborder Wanted, imaginez que vous êtes une grande maison qui a l'habitude de vendre du parfum. La morosité ambiante vous incite à réfléchir sur quelque chose qui pourrait marcher, tout en relançant par la même une marque oubliée dans vos tiroirs ainsi qu'un "jus" maison nommé Sensi, qui vous plait mais qui n'a pas trouvé sa place.

Ne sachant pas définir précisément votre envie ni votre demande, votre "parfuman" maison vous apporte une suggestion : " en partant de notre Sensi, pourquoi ne pas faire un cocktail à base de "jus" qui existent et qui plaisent" ? L'idée vous séduit, et en étudiant scrupuleusement la clientèle que vous souhaitez attirer, c'est à dire à peu près tout le monde, il vous faut limiter ainsi les risques. Vous acceptez l'idée, et après s'être essayé à quelques formules, votre "parfuman" s'arrête sur un dosage dont il dévoile la recette à succès. Un trait de Allure, un jus que les femmes du monde s'arrachent, un doigt de Daisy, dont raffolent les américaines, un tout petit soupçon de j'Adore, pour plaire aux européennes du Nord et aux japonaises, le tout complété d'une bonne dose de Sensi, car vous y croyez. Secouez le tout, agitez bien fort, et goûtez. Le résultat n'est vraiment pas mal ! On retrouve la saveur verte d'herbe coupée et de pomme verte de Daisy, subtilement masquée par les arômes riches, solaires et opulents de fleurs et de fruits de Allure. Sensi y apporte la couleur d'un grand champs de magnolias que vous aimez, comme le reflet d'une part de votre identité, et la touche "prune" de j'Adore le rend féminin et plus facile à appréhender; vous savez combien les femmes n'aiment pas les alcools forts. Ce cocktail, vous décidez de le nommer Wanted, car il va vous sauver, et vous l'avez tellement voulu.

Un cocktail réservé aux adultes, mais qui plaira forcement entre 21 et 81 ans, car toutes les femmes peuvent le tenter, sans devenir folles ou ivres mortes et empoisonner les autres. Un cocktail bien dosé, qu'elles soient James Bond Girls, Demi Moore ou plus traditionnelles. Il ne leur reste alors qu'un choix à faire :" this cocktail madame, how do you want it ? shaken, or stirred* ?

*au shaker, ou à la cuillère ?

___________________________

Et puisque vous me l'avez également demandé et que je vous l'avais promis, voici mon vote pour l'année 2009 qui touche à sa fin :

Parfums mixtes : Labdanum de Séville de l'Occitane, Al Oudh de l'Artisan Parfumeur.
Parfums hommes : Narcisso Rodrigez For Him Musc Collection, Noir de Réminiscence.
Parfums femmes : For Her Musc Collection, Secrets de Rose des Parfums de Rosine.
Idée parfum : Géranium pour monsieur de Dominique Ropion pour Frédéric Malle.
Concept marketing : Anthology de D&G.
Pépite : Vétiver de Lorenzo Villoresi.


6 commentaires:

contact a dit…

Wanted est une fragrance agréable, et sans doute bien 'marketée'. Mais, bien qu'elle bénéficie d'un accueil assez favorable sur de nombreux blogs, je ne peux pas dire pour ma part qu'elle m'ait laissé un souvenir impérissable. Ni le parfum, ni le flacon ne m'ont paru exceptionnels. Peut-être faudra t-il que j'aille ressentir ce parfum à nez reposé...
Nicolas

respirervoirtoucher a dit…

Le début de votre description laisse à craindre un "jyfoutout"... pourtant votre verdict me donne envie d'aller y jeter une narine. En tout cas, le flacon est réussi. C'est assez rare à souligner de la part d'une marque américaine.

méchant loup a dit…

r.v.t, j'aime beaucoup le terme "jyfoutout", il me fait rire et parle assez bien de certains concepts. On a dit que j'Adore en était un, et pourtant, j'adhère (avec le temps et le recul dans la durée), et c'est aussi le cas de ce cocktail bien balancé qu'est Wanted, même si je lui préfère Allure et Sensi.

muguette a dit…

Ça c'est drôle alors, une amie est venue passer quelques jours chez moi et a porté Sensi (Armani) alors que je portais moi-même wanted (que je me suis offert justement parce-qu'il plaît à tout le monde). Je ne sais pas si c'est sa peau ou peut-être se parfume-t-elle très discrètement, mais j'étais persuadée qu'elle ne portait pas de parfum, avant qu'elle ne me colle son poignet sous le nez, et là, un parfum de peau très discret. Wanted a lui un sillage assez fantastique. Ça mérite un détour chez Sephora pour une enquête approfondie!

méchant loup a dit…

Si vous passez chez Sephora, amusez vous à mettre Daisy, Allure et Sensi sur 3 touches séparées. Sentez le mix des 3 en superposant les touches : ça fonctionne pas mal mais ça doit être "ajusté", non ?
Imaginez alors que ce "cocktail" soit secoué, bien mélangé et "ajusté" dans les labos d'IFF. Le résultat ne pourrait il pas être notre Wanted ?
Etonnant, n'est ce pas ? Mais c'est sans doute ce qui était voulu.

rebieFR a dit…

Jyfoutout! MDR!
En tout cas, j'ai trouvé ça d'un banal sans nom. Je trouve dommage que pour relancer les parfums Rubinstein, ils aient choisi ce parfum lambda ou plutôt "jyfoutout" qui ne sent que le synthétique sans vie ni relief.