lundi 12 juillet 2010

Quoi de neuf à la rentrée ?

"Je sais que parmi les lecteurs se cachent des personnes qui travaillent dans la distribution de parfums, mais je n'ai pas vos coordonnées pour vous contacter. Si toutefois cela ne vous ennuie pas, pourriez vous m'envoyer un petit mail sur olfactorum@gmail.com car j'aurais quelques questions à vous poser. Merci d'avance à vous".

Quoi de neuf ?
Sinon, c'est une période plutôt calme en ce moment, avec un petit manque d'inspiration pour écrire, même sur des parfums que j'aime. Peut être est-ce aussi tout simplement un besoin de recul ? En attendant, la rentrée s'annonce florissante. Voici un petit panel de ce que j'ai pu noter qui nous attend :

Boss Night : stop, n'allez pas plus loin ! A force de vouloir mettre de la fraîcheur partout et de ne pas avoir la maitrise de François Demachy, on peut dénaturer un chef-d'oeuvre en toute bonne conscience. Ce Boss Night n'existe que pour une seule raison, vous faire revenir sur l'original, car c'est la seule issue possible si vous aimez ce véritable chef de file créé il y a 13 ans par Annick Ménardo.

Coeur de Vétiver Sacré de l'Artisan Parfumeur - généralisation de la distribution courant Août : un vrai vétiver allégé sur lequel je reviendrai surement.

Bleu de Chanel - fin Août : on nous annonce un boisé, mais avec du gingembre et de la baie rose, qui sont deux notes que j'aime beaucoup. Bleu, ou le retour de la France qui gagne ? Cela fait 11 ans qu'il n'y a pas eu de vrai nouveau masculin chez Chanel, je suis donc très impatient. Peut être facile, mais simple et beau ? Pourquoi pas ?

Nina Elixir de Nina Ricci - fin Août : j'aime assez l'original (oui, je sais), alors peut être que si celui-ci est plus sombre, il me plaira aussi.

Marry Me de Lanvin - fin Août : après Noel au balcon chez son ami ELO, Nina est tombée dans une tasse de Dargeeling avant son mariage avec un Traveler qu'elle a croisé chez Azzaro. Antoine Maisondieu qui fait du Maisondieu, mais il y a bien pire remix, alors ça marchera sans doute.

Womanity de Thierry Mugler - fin Août : et l'occasion de partager à nouveau enfin notre enthousiasme.

Love Chloé de Chloé - début Septembre : on nous annonce un poudré bourré d'héliotropine. Si c'est comme dans Mimosa pour moi, ça pourrait bien être mignon tout plein, si c'est de l'héliotropine en surdose, on risque l'indigestion.

Arsène Lupin de Guerlain - Septembre (non confirmé) : comme pour le Chanel, c'est un lancement très attendu, avec peut être un retour à la matière (cuir, violette, poudre) dans un grand lancement et un peu plus de cohérence dans la communication que le dernier masculin perdu dans la jungle des lancements.

Eau de Toilette boisée de Kenzo - Septembre : un vétiver et des bois, je crains le remix de Jungle Homme, de Kenzo Tokyo et de Air by Kenzo, pour relancer la machine. Un remix ? A voir !

Hypnotic Poison Eau Sensuelle de Dior- Septembre : comme pour Nina Elixir ou Fahrenheit Absolute, le fait d'accentuer la vanille pourrait bien rendre ce poison hypnotisant lovée dans une orchidée plus poli. Un vrai coup de coeur pour l'univers véhiculé, mais pour le parfum, il me faut attendre.

Belle d'Opium de Yves Saint Laurent- Septembre : oeillet, lys, baumes, fleurs blanches, j'en ai l'eau à la bouche, et honnêtement, je trouve le flacon magnifique.

Le Mâle Terrible de Jean Paul Gaultier - Septembre : un remix plus profond et plus sombre encore que Le Mâle, c'est terriblement "exciting" ça ! Mais la magie de l'original sera t elle égalée ?

L'Heure Diaphane, l'Heure Fougueuse, l'Heure Défendue de Cartier - Novembre : la saga des heures continue, avec un voile de fraîcheur blanche diluée comme du brouillard, un hommage à l'univers fougueux du cheval et un patchouli qui cache sa violence en douceur sous un cacao qui se défend. C'est beau, mais je n'en démords pas, pour les humbles amateurs de parfum, le prix est vraiment dommage.

Et les autres :
The One Gentleman de D&G - lancement en France inconnu pour le moment : celui-ci pourrait bien se rapprocher de la note iris chocolat du féminin, mais pour homme. Nous verrons bien !
D&G Antology N°11 La Force - lancement en France inconnu pour le moment : la vanille à l'honneur, mais je ne serais pas surpris de voir du déjà-vu.

De nouvelles marques en France également:
So Oud, à la rentrée : un parfum dont je refuse de parler risque d'attiser des polémiques inutiles et forcées, indépendamment des qualités olfactives et de la créativité promise. Pourtant, tout est beau, le flacon, les visuels, et surement quelques créations qui mêlent à priori les nouvelles matières que je nomme "technologiques" et les matières plus traditionnelles. A suivre...

Profumi del Forte - à la rentrée : déjà vendu en Allemagne et en Italie, il y a à prendre et à laisser. Du beau et naturel à coté de choses plus étranges. Certains amateurs de belles Colognes classiques dont je fait partie seront en partie comblés.

Peut être de belles surprises ? Je remarque tout de même peu de vrais nouveaux accords, mais plutôt une tendance à densifier des accords qui existent, à les magnifier. D'autres puisent dans les marques de niche ou travaillent le remix pour sortir une nouveauté. Est-ce un mal ? Je suis impatient pour Belle d'Opium, Arsène Lupin et Bleu, et suis curieux de voir ce que propose So Oud, et vous, quel est celui que vous attendez le plus ?

27 commentaires:

Cleliart a dit…

Merci pour cet article, très intéressant de savoir ce qui va arriver prochainement !

Et donc...bizarrement, je suis lassée de voir qu'il n'y a manifestement que très peu de "vraies nouveauté"...Comme tu le dis très bien, la mode est à densifier des accords qui existent déjà. On a pas le temps de "se faire" à un parfum qu'il a déjà ses déclinaisons "sensuelle", "light", "summer", "summer light", etc, etc.
Mais j'irai quand même sentir tout ça pour ne pas rester sur une vilaine idée ! ;-) (le nouveau chanel, l'idée et le nom me plait en tout cas !)

méchant loup a dit…

Et je crois bien que j'ai oublié une Lady qui va toucher des Millions chez Paco Rabanne. Je suis d'accord, trop de parfums, trop de flankers, trop de trop et pas grand chose de nouveau pour le moment. Ah si Womanity, quand même !

Cleliart a dit…

Ah oui, c'est vrai que Womanity a l'air spécialement intéressant ! J'avais aussi oublié le one million au féminin, et pourtant c'est pas faute de voir déjà un "teaser pub" !

Sandrine a dit…

De mon côté, c'est Eau Duelle chez Diptyque qu'il me tarde de découvrir...

méchant loup a dit…

Et oui, il y en a tellement que certains nous échappent ! Lady Million s'annonce comme une fleur d'oranger opulente dans le style de poison en plus moderne et plus solaire, reprenant ainsi la trame du masculin et d'autres créations du duo Flipo / Ropion! C'est une bonne idée et je parie que cela va faire un carton. Et si l'Eau Duelle est comme Vetyverio, elle me laissera sans doute un sentiment mitigé !

Charlesdelille a dit…

Sans hésiter, le plus attendu pour moi est Arsène Lupin. Parce que même si la maison Guerlain m'a quelque peu déçu ces dernières années, j'y reste très attaché tant elle symbolise la parfumerie française.
Et j'attend l'Eau Duelle avec impatience aussi.

magnan06 a dit…

Concernant Arsène Lupin, je viens de lire sur NowSmellThis qu'il ferait partie des Parisiennes, donc en distribution limitée et à ... 165 euros.
On a droit au même coup que pour la Cologne du Parfumeur !!

méchant loup a dit…

Et oui, j'ai vu également le prix de ce parfum, comme s'ils avaient peur d'un grand lancement chez Guerlain. Il y aurait 2 versions : le Dandy et le Voyou, mais le propos n'est pas encore très clair. Attendu, mais déjà déçu par la promesse, qui n'annonce pas grand chose d'innovant...on ira sentir quand même, bien entendu !

jeanne a dit…

Merci Mechant Loup pour ce recap très exhaustif !
Je suis impatiente de découvrir Womanity que je suis apparemment la seule à ne pas encore connaître ;)
Je ne m'attends à rien de foudroyant, mais il attise ma curiosité...
Pour le reste, rien de très excitant, j'en ai bien peur, mais en même temps, comme j'aime bien les bonnes surprises, je suis du genre à ne rien attendre à priori !

magnan06 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
magnan06 a dit…

J'avoue que j'attends cet automne avec impatience. Enfin on annonce de vrais masculins, finis les flankers, les eaux, de sport, blanches et autres summer mon genou. Hourra pour le retour de Monsieur Guerlain et ses créations merveilleuses et au placard au moins pour un moment les cloneurs du marketing.
A noter aussi, la première création masculine en 21 ans chez Van Cleef & Arpels avec Midnight in Paris , créé par Olivier Polge et Domitille Bertier.
En espérant qu'on ne tombe pas dans le fourre-tout macho sombre et sans relief.
Je garde espoir.

Six' a dit…

Hé, mais c'est mon post traditionnel de la rentrée, ça! Bon, je vais bouder ;)

Sinon, tu as vu les précisions sur le duo Lupin? "Dandy" sera le cuir violette, mais l'autre, "Voyou", sera un boisé aromatique. Les deux sortent le 27 septembre en boutique Guerlain.

D'après des rumeurs persistantes, il y aurait aussi chez Guerlain un flanker à Shalimar, "Ode à la vanille", en édition limitée 50 ml; par Th. Wasser, avec de teinture de vanille de Mayotte et de l'absolu vanille de Madagascar. Celui-là, malgré tout, j'ai hâte.vi

magnan06 a dit…

Oui, j'ai vu pour la version double vanille de Shalimar. Dans un flacon de Jade Jagger, fille de ...
Pour la forme, j'irai voir. Je pense que ce sera anecdotique et quoi qu'il en soit éphémère. J'espère que Lupin sera à la hauteur d'un Héritage. Mais j’ai peur une fois encore de m’emballer pour rien ou si peu.
Je rêve d'un grand Guerlain qui s'inscrira dans le temps. Moi qui vénérais leur créations, depuis Guet-Apens, je suis déçu à chaque fois. En attendant, je reviens avec amitié vers Jicky, j'économise mes Parure et Liu et je polis mon Sucrier de Madame.

roth r. a dit…

Avez vous essaye les prix chez les sites comparateurs de prix? Kelkoo ou http://eau-de-parfum.franceprix.fr/ ou ... Maintenant il y a beaucoup de soldes a profiter!

Anonyme a dit…

Merci pour cette avant première Méchant Loup! Je suis vraiment déçu que Guerlain sorte Arsène Lupin à 165 €... du moins c'est ce qui semble confirmé un fois encore dans le post ici: http://www.mimifroufrou.com/scentedsalamander/2010/07/guerlain_arsene_lupin_dandy_ar.html

magnan06 a dit…

J'ai fait une pré-rentrée: je viens de découvrir L'Eau Boisée de Kenzo.
A vrai dire, ça commençait mal, puisqu'il m'a fallu attendre 5 minutes pour qu'elle commence à vivre et à sentir quoique ce soit. Je me suis dit, ils nous refont le coup de Kenzo Power mais rapidement je suis passé de notes d'agrumes sucrées à celles d'un bois sec, froid, un peu coupant, pour finir sur un fond rond et assez pétillant.
Je m’attendais logiquement à du bois, à du vert, à un Tsar nouvelle génération ou à un petit frère d’Ebène de Balmain mais en fait, j’ai trouvé le cousin pauvre de Pursuit de Dunhill, pour ceux qui connaissent. Mais L'Eau Boisée n'a ni son sillage ni sa tenue. C'est une eau discrète et sympathique.
A quand un peu d'audace ?

Anne Jaku a dit…

Pitié pour les flankers ! ca semble vraiment être le moyen de rentabiliser un parfum au maximum sans se casser la tête, non ?

Arsène lupin semble vraiment formidable, j'ai hâte de le semtir, même si le prix me reste en travers de la gorge.

L'Eau Duelle, je l'ai déjà sentie : elle m'a semblée honnête, mais il y a pas de quoi se rouler par terre non plus : je sens surtout une vanille gourmande te légère, à mille lieues d'un accord beignet gras mais j'ai l'impression qu'elle prend tellement de place que les notes aromatiques ont l'air absentes. En même temps, ce n'était qu'un simple effet sur touche, il faudra bien évidemment le re-sentir pour pouvoir juger.

méchant loup a dit…

Sans en savoir plus, j'ai le sentiment que c'est un peu confus chez Guerlain, et ce presque 15ans après le rachat par LVMH. On en est réduit à faire un Shalimar à la vanille comme si ce dernier ne se suffisait plus, et le nom de Jean Paul Guerlain se vend maintenant hors de prix. Je ne comprends plus rien ! Par contre, cette découverte de l'Eau boisée de Kenzo attise ma curiosité. L' eau duelle restera sans doute là où elle est. Je viens de sentir Lady Million qui vient d'arriver chez Marionnaud, c'est bien ce que je pensais : on puise dans les 80's et dans Angel, puis on modernise avec de la fleur d'oranger et de la pêche bien sucrée, c'est la mode : ça va marcher aussi bien que le masculin et supporter. J'en reste cois !

soph a dit…

l'eau duelle m'a pas mal plue, ej 'lai trouvée assez originale sur peau, même si au début je n'ai aps adoré, c'est vrai ques les notes arômatiques se concentrent plus en tête

sinon il m'avait semblé qu'il s'agissait juste d'un nouveau flacon pour shalimar, je e savais aps qu'il y avait une ôde à la vanille, ça attise ma curiosité.

et sinon oui le arsène lupin (cuir vviolette c'est ça?) a l'air intéressant , à suivre...

par contre j'ai du mal à comprendre l'utilité d'une eau sensuelle pr hypnotic, ce eparfum est déja sensuel/sexuel?

Anonyme a dit…

Oh oui pitié pour tous ces flankers... Concernant Guerlain, je ne comprends plus rien: je croyais que le parfumeur maison était désormais Thierry Wasser? C'est vrai qu'Idylle et La Cologne du Parfumeur n'ont pas convaincu grand monde: de pales photocopies de parfums existants (je préfère 1000 fois l'original Narcisso Rodriguez For Her à la copie; idem pour la Cologne de Mugler...) alors on nous ressort Jean Paul Guerlain du "placard"! Si encore c'était pour nous proposer un GRAND MASCULIN dans la veine d'Héritage que j'aimais à la folie mais si j'ai bien compris Arsène Lupin sera lancé à 165 € dans le flacon des Elixirs Charnel retouché en plus masculin. Pourquoi une telle discrimination? L'excuse des "belles matières" ne passe plus: Héritage ou Habit Rouge sont d'un bon rapport qualité prix me semble-t-il mais sans doute ne sont-ils pas assez "jeunes" et "commerciaux" alors Guerlain préfère lancer des flankers à 2 sous pour la "masse" et réserver ses nouvelles créations de meilleure qualité à une pseudo élite parisienne. Le problème c'est qu'une partie de cette clientèle (dont je ne fais pas partie malheureusement faute de moyens) n'est pas dupe et préfère continuer à acheter chez Lutens ou chez Malle dont la démarche, du moins au départ, était beaucoup plus sincère que celle de Guerlain que je trouve cynique et discutable. J'aimerais tellement que les nouveaux propriétaires de la marque (LVMH) comprennent que les amoureuses de Guerlain attendent autre chose de la part d'une si belle maison. amitiés, Alice

méchant loup a dit…

Je suis bien d'accord, vraisemblablement victime en interne d'un jeunisme qui n'est à piori pas approprié à la marque, cette maison donne l'impression aujourd'hui de ne plus connaitre ni son histoire, ni son public, ni la direction à prendre pour son avenir. Il me semble déceler l'orientation de style amorcée par Thierry Wasser, mais il me semble aussi qu'elle n'a pas été comprise car sans doute trop recadrée pour plaire "facilement", et cela semble de pas avoir payer. Je trouve aussi dommage de ne pas avoir retrouvé avec Idylle ce qui arrivait souvent jusqu'à Insolence, à savoir que l'on croisait ce parfum à chaque quoi de rue, du moins à Paris. Idylle se fait si discret. Et ce n'est pas un masculin à 170€ qui arrangera les choses. Quand je pense à Mathilde Laurent, qui dit être partie de Guerlain de crainte de finir "confite", je crains vraiment qu'à ce jour, les idées soient non seulement engourdies dans la confiture, mais même carrément à sec. Pourtant, il y aurait de quoi faire ! A bonne entendeur... Thierry Wasser ou Jean Paul Guerlain, il faut qu'on parle !

Romain a dit…

Tout à fait d'accord avec l'analyse sur les dérives de Guerlain. Entre la "Diorisation" à marche forcée et les mauvais remake des parfums de Serge Lutens, j'ai vraiment l'impression que Guerlain a perdu son âme (ou plutôt qu'elle l'ait vendue aux actionnaires qui sont aux commandes depuis le rachat de la maison il y a presque 15 ans comme vous le soulignez Méchant Loup...)

chakim a dit…

merci de ces informations, il y a plusieurs nouveautés qui m'intéressent et m'attirent !
Je vais relire ton post à tête reposée et m'ennivrer à l'avance de certaines nouveauté !

zab63 a dit…

Je vais me jeter sur "Womanity" dès sa sortie, c'est évident. J'espère que "Love, Chloé" sera un vrai poudré et la Vanille promise par Yves Rocher me tente aussi.J'évite en général les flankers sachant qu'ils ne dureront sans doute pas : je suis régulièrement scandalisée à cause de disparitions sauvages, alors inutile de tomber amoureuse pour souffrir ensuite...

Say a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Say a dit…

J'attends avec impatience les parfums Guerlain...à voir, à découvrir, à s'enivrer et à critiquer. Effectivement les créations de Thierry Wasser laissent perplexes les inconditionnel(le)s de cette Maison, dont je fais parti. Mais j'ai bien aimé la Cologne du Parfumeur...et laissé Idylle de côté... Les nouveaux parfums avec une forte "signature Guerlain" se vendent dans les gammes L'Art et la Matière, les Parisien(ne)s; et ils ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Mais la Maison Guerlain a-t-elle le choix? Quand on voit des sous produits vendus à 90/100 euros...comment voulez vous qu'une Maison prestigieuse n'augmente pas ses prix... Les coupables: Les autres et leur nez aseptisé...à aimer des mélanges d'odeurs insipides et souvent vulgaires... Les flankers répondent à une logique de marché, à une demande du public. Cependant, il y a des maisons qui ne suivent pas forcement cette tendance, (comme, à ma connaissance Serge Lutens, Les Parfums F. Malle, Annick Goutal...)et c'est tout à leur honneur!
Je défends, néanmoins, la Maison Guerlain, parce qu'aucun autre parfumeur n'offre, à mes yeux et à mon nez, autant de bonheur. Je m'ennuie devant les flacons A. Goutal ou l'Artisan Parfumeur, et je m'émerveille toujours devant l'orgue à flacons de parfum chez Guerlain... la qualité générale des produits et leur flaconnage augmentent considérablement leur prix... Je me permets de temps en temps quelques écarts en achetant des "Bois d'Arménie" ou "Spritueuse Double vanille", la qualité a souvent un prix...le luxe également... Mais entre nous, sommes nous pas fier(e)s d'être les seul(e)s personnes, dans un rayon de 10km, à "dégager" des effluves plus confidentielles!!!
L'ultra-luxe en parfumerie: avoir son propre parfum. Mais cela reste encore dans un état onirique pour ma part!!!

méchant loup a dit…

Say, comme j'aimerai savoir garder encore l'engouement que j'avais pour Guerlain, mais je dois constater qu'il est parti. Est ce à cause d'une vanille trop souvent revue, de parfums trop lourds que je ne supporte plus ou d'un style que je ne reconnais pas même si je le comprends. Il y a sans doute beaucoup d'autres facteurs, mais pour ma part, la vibration ressentie pour Héritage, Habit Rouge, Vétiver, Vol de Nuit, l'Heure bleue et bien d'autres n'y est plus. Dans un commentaire sur mon article sur Arsene Lupin, Thierry a raison : avant, Guerlain ne surfacturait pas ses merveilles alors que la concurrence faisait tout autant qu'aujourd'hui des boisés ou floraux sans grand intérêt.Et paradoxe, ce sont les plus beaux parfums de la maison qui sont aujourd'hui les moins chers. Arsene Lupin le Dandy est beau, mais il porte tout ce poids qui pour moi commence à se faire vraiment trop lourd.