mercredi 1 septembre 2010

Habit Rouge - Guerlain 1965 : valeur refuge.

En cette rentrée des cancres, plusieurs possibilités s'offrent à vous : soit vous cédez à la nouveauté tout azimut quitte à ce qu'elle soit d'un banal achevé, soit vous aimez le parfum et vous ne résistez pas à la tentation d'une belle création ou d'un concept original. Votre porte monnaie devra alors souvent être bien garni ! Il existe pourtant une autre alternative : la valeur refuge, le parfum dont on sait qu'il est une oeuvre, une réussite et qui reste encore abordable. J'ai choisi cette option, car elle permet de conjuguer un parfum digne et rassurant qui ne réservera pas de mauvaise surprise au porté, comme trop souvent aujourd'hui. Trop de fois en effet je reconnais dans ce qui sort les traits d'un ancêtre par-ci, une inspiration puisée par là, une note "facile" que je n'aime pas du tout. Il est temps de se calmer et de retrouver les valeurs sûres pour un peu se reposer. C'est pourquoi j'ai souhaité rendre hommage à un parfum qui, comme vous le dites si bien, porte très bien ses pâtes grisonnantes et l'assurance de sa maturité, car il fête cette année ces 45 printemps ; ce parfum c'est Habit Rouge. Qui ne le connaît pas encore ?

Inspiré à Jean Paul Guerlain par le sillage d'un cavalier lors d'une promenade dans la forêt de Rambouillet, Habit Rouge véhicule pourtant un monde bien au delà de cette image.

Habit Rouge est au départ une Cologne : orange, citron vert, bergamote et néroli se reconnaissent dès les premières notes. Les Colognes Guerlain se remarquaient également à l'époque par leur sillage aromatique, épicé dans lequel une petit touche poudrée apportait une signature : girofle, poivre rose et iris constituent ainsi un beau bouquet qui donne du corps au parfum. Ce ne sont pourtant là que les prémisses. Dans Habit Rouge, Jean Paul Guerlain prend le risque de recouvrir tout cela d'un sillage évoquant le cuir. Cette note de cuir qui devait émaner de la selle et des bottes du cavalier se retrouve dans un accord typique de cuir de Russie, relevé par une note de cirage, camphrée, à laquelle le patchouli donne de la puissance. Ces cuirs devaient être joliment patinés ! Entre le verni et le cirage pour chaussures, c'est l'empreinte même d'Habit Rouge.
La rose, enfin, une rose fraîche et presque framboisée signe la fragrance avec une douceur telle qu'il est difficile de la percevoir. Pourtant, sans elle, le parfum ne serait pas ce qu'il est. Jean Paul Guerlain ne dit-il pas de la rose que c'est sa fleur préférée ?
La suite, vous la connaissez, en bon fils de son père et héritier d'un nom aussi prestigieux, Jean Paul Guerlain se devait d'apporter de la douceur, et ce bien sûr grâce à un accord vanillé. Dans Habit Rouge, il est sans doute constitué de vanille naturelle, plus douce que ses dérivés synthétiques, de benjoin, de fève tonka et peut être aussi d'un peu de tolu, qui est une note chaude, douce et caressante qui peut aussi rappeler un cuir souple.

Je me souviens de la toute première fois que je l'ai senti. Ce n'est pas l'image d'un cavalier qui m'est apparue, mais celle d'un appartement haussmannien : haut de plafond, cheminées, moulures et parquets cirés, avec même cette petite note caractéristique d'humidité déposée sur les immenses fenêtres blanches. J'apprenais par la suite que c'était le patchouli qui créait cet effet. Ce fut un vrai choc, une émotion intense et ce sont des tonnes de souvenirs qui sont revenus en mémoire. Ah ! Le patchouli, encore lui, toujours lui, et quel sillage ! Au fil des jours, Habit Rouge n'est jamais le même, révélant parfois le cuir, parfois les épices, parfois sa facette poudrée et parfois la vanille ou le patchouli.

Complexe et construit, vestige d'un temps où l'on faisait d'abord du beau avant de faire du fric, Habit Rouge est comme la Mercedes 230SL (photo ci-dessus) née à la même époque : il séduit par ces temps de fuite en avant à tout va, où la parfumerie française se sauve, au propre comme au figuré en cédant à la facilité, et se pose en témoin d'un style sûr, affirmé auquel il est difficile de trouver des défauts. En cela, il réconforte, comme une valeur refuge. Est-ce un hasard si ces deux figures de style sont mises en valeur en photo sur le même fond ?

La belle parfumerie existe encore, avec Habit Rouge comme témoin, car il semble bien vieillir. Je le redécouvre sans cesse, depuis presque vingt ans que je l'ai croisé pour la première fois : alors que les pâtes grisonnantes apparaissent sur mes tempes et qu'une certaine maturité s'installe, il semble se substituer naturellement au Vétiver que je ne peux plus porter et à Héritage qui m'a accompagné sans doute trop longtemps.

Habit Rouge plait aux hommes, mais à ceux qui s'approchent de son âge, car ceux qui le plébiscitent ont plutôt entre 35 et 65 ans qu'entre 20 et 30 ans. Il reste encore de nos jours le parfum Guerlain pour homme le plus vendu en France, mais il cède sa place à Guerlain Homme dans le monde. Que voulez vous, certains diront qu'il y a sans doute une exception française ? Et vous, y avez vous succombé une fois dans votre vie ?

Et je suis certain que vous êtes impatients de découvrir le nom du gagnant : il s'agit de zab63, qui remporte un roll-on de 5ml de Habit Rouge, mais pas n'importe lequel : il s'agit de l'extrait. Je le consomme avec modération, mais il m'a redonné l'envie d'Habit Rouge, depuis presque un an maintenant. Pourquoi ne pas en partager "un peu" ? zab63, félicitations et merci de me contacter sur olfactorum@gmail.com.

Illustrations : Mercedes 230 SL de 1967, Habit Rouge de Guerlain Edition de métal 2008 et publicité de 1996.

22 commentaires:

Jicky / Alexis a dit…

Eh eh !!! J'avais trouvé que c'était Habit Rouge !!!

Ce parfum a été ma première découverte masculine chez Guerlain il me semble. C'etait le premier jour où je rentrais dans une parfumerie. Je me souviens d'une vendeuse vraiment aimable qui m'avait justement passé un échantillon de ce parfum.

Tiens, Habit Rouge, sympa le nom. Je voyais même un parfum pour femme. Et quand je l'ai vaporisé pour la première fois (je m'en souviens, c'était sur un pantalon blanc !), j'ai tout de suite vu une monticule de poudre beige. Car ce n'est pas le rouge mais le beige que je vois.

A porter Habit Rouge, je pense pas que j'en serai capable. Je sais pas pourquoi mais j'ai vraiment de l'affection. Il n'empêche que dès que je le sens dans la rue, je me retourne et je fais un grand sourire au porteur (qui ne me regarde d'ailleurs jamais, tant mieux presque^^).

L'Extrait est vraiment beau, mais sur le peau, sur mouillette bizarrement je sens plus la cologne du début que l'aspect habituel. Sur peau par contre, c'est vraiment le feu de cheminée, le cuir, la vanille et les épices qui pétillent dans un feu d'artifice de beauté olfactive !

Merci encore pour le petit concours (j'ai toujours perdu aux concours, mais malheureux aux jeux, heureux en amour...)

Vive l'odorat !

eh-andy a dit…

je suis littéralement dingue de ce parfum moi aussi, et pour moi, ça a été ma deuxième découverte chez Guerlain après L'instant pour Homme. Au final, plus ça va et plus je me dis que ce parfum est un chef-d'oeuvre, vraiment. J'aime presque trop égoïste pour l'abandonner pour le moment comme parfum "refuge" comme vous dites au profit de cet Habit rouge, si seyant, mais pourquoi pas un jour. J'essaierai de me le faire offrir...
Ce que j'aime sans doute le plus c'est son évolution. Je trouve que du coup il offre l'impression de porter plusieurs parfums dans la journée. Cologne en tête, épices en coeur, et cet aspect vanillé mais aussi si animal, sensuel de la fin.. mmm, un régal!

Dites-moi, j'aurais deux questions:

la première sur l'extrait (que Zab63 a de la chance!): à combien revient-il, le savez-vous?

Quant à la différence entre l'eau de toilette et l'eau de parfum? J'ai l'impression pour ma part de sentir plus longtemps l'effet cologne sur l'EDT, l' EDP apportant plus vite le fond, mais au niveau de l'intensité de diffusion, de tenue, j'ai l'impression que c'est quasi la même chose, non ?

méchant loup a dit…

Rassurez vous, je ne suis pas chanceux non plus aux jeux !
Je suis d'accord pour l'évocation du beige, c'est sa délicatesse qui évoque cela.

EVa. a dit…

Moi aussi j'avais trouvé !

Mon premier contact avec Habit Rouge, c'était avec un "vieux" fiancé (et par la différence d'âge et par le nombre d'années qui se sont écoulées depuis)... J'avoue que le Monsieur doit beaucoup à son parfum, car j'ai été littéralement électrisée, d'autant que la scène se déroulait dans un pub irlandais... et que mon futur chevalier portait un magnifique costume. L'effet des antagonismes...

J'ai moi-même plongé cet été vers Habit Rouge en m'offrant l'Elixir, qui me faisait rêver depuis près d'un an. Son aspect cuiré-épicé est tout simplement divin et racé ! Et peu après, j'ai également craqué pour l'eau de toilette, bien plus cologne que le parfum (que je trouve trop orientalisant ; bizarre, moi qui aime tant ces notes) et donc idéal complèment... Enfin, comme toute fille qui se respecte, j'avais envie d'un dérivé. Vu que nous sommes dans une gamme homme, je me suis contentée du gel douche-shampooing, également divin.

Je crois bien que ce coup de coeur va durer, car à force de le porter, Habit Rouge m'habite et se fond de mieux en mieux sur moi. J'ai d'ailleurs eu la surprise, tout à l'heure, de recevoir les compliments d'une vendeuse des Salons du Palais Royal Shiseido. Habit Rouge a tellement pris le pouvoir qu'il a d'ailleurs "avalé" Boxeuses au passage. Jaloux, en plus !

Bon, une fois de plus, je suis perdante à un concours, mais je me "vengerai" en pschittant un peu plus d'Elixir demain matin...

Bises à Thierry !

Jicky / Alexis a dit…

eh-andy, je ressens exactement la même chose pour les deux concentrations : une différence pour les notes mais pas pour la tenue (faut dire que, sur moi il tient vraiment très bien en EDT).

Pour l'extrait, il est à 250€ les 30ml (et oui, faut avoir les moyens --'), du moins s'ils n'ont pas changé les tarifs...

Si vous voulez une touche, je veux bien vous en envoyer une, mais bon sur papier c'est pas la même chose que sur peau !

Bonne rentrée / fin de semaine :D

EVa. a dit…

@eh-dandy

L'extrait est à 300 Euros pour 50ml.

Quant à la différence entre EDT et EDP... c'est tout à fait ça. L'eau de parfum ne garde pas ces notes si cologne, et plonge trop vite dans quelque chose de trop ambré à mon goût

Voilà pourquoi j'ai choisi l'eau de toilette, histoire de prolonger l'aventure avec le véritable Habit Rouge...

Thierry a dit…

Je n'avais pas répondu à ton post précédent car je n'aime pas enfermer les parfums dans des catégories qui relèvent souvent du cliché. Toi et moi sommes les premiers à féliciter Sophie (Tambourine) lorsqu'elle porte Chamade en extrait qui n'est pas un parfum de vielle dame et qui justement vibre avec notre époque lorsqu'il est porté par une jeune femme moderne et sexy.
J'aimerais aussi qu'Habit Rouge soit porté par des femmes (j'en connais) ou de jeunes hommes (cela doit être plus rare) mais il vrai que si l'expérience de la vie peut créer une capacité à la distanciation et l'expression d'un goût personnel au delà des injonctions publicitaires ou médiatiques ; alors oui Habit Rouge peut, pourrait être LE parfum de l'homme de 45 ans !
Un petit conseil quand même : préférer l'EDT et ne pas se laisser berner par les notes de tête : c'est du contraste entre celles-ci et les notes de fond que naît la tension qui fait toute l'ambivalence et la distinction de ce parfum.

méchant loup a dit…

Suffisamment tenace et intense en eau de toilette, c'est la version la plus intéressante selon moi car elle dévoile vraiment toutes les facettes et la complexité d'Habit Rouge. Dans l'eau de parfum, la note "bois de oud" écrase un peu tout le reste. Ce n'est pas laid, mais je trouve que du coup, à vouloir suivre les traces de M7, il s'en rapproche trop dans son évolution et plus particulièrement de M7 fresh.
Pour l'Extrait, comme le souligne Eva, ce sont les notes chaudes, cuirées et épicées et surtout la rondeur du fond de Habit Rouge qui se mettent en exergue. Dense et fumé, plus rond que l'edt, on y perçoit moins l'écriture originelle, mais c'est un condensé de belles notes.
Au fait Bravo à Jicky et Eva, ils avaient en effet trouvé, mais c'est le hasard qui a décidé du gagnant.
Pour le prix de l'Extrait, j'ai trouvé cela : http://universh.com/Fragrances/96/247-Guerlain-Habit+Rouge+L%27Extrait.html
292€ pour 5Oml mais très peu suffisent et la vaporisation est optimale (très douce). A utiliser pour les occasions particulières mais parfait aussi au quotidien. A ce prix, il s'économise néanmoins. Si vous craquez, vous ne pourrez plus vous dire que les nouveaux Chanel, Saint Laurent ou je ne sais quels autres cancres valent le coup. Du coup, vous faites des économies ensuite ! A méditer. Le regret : une fois le flacon vide, il deviendra difficile à trouver.

Thierry a dit…

Ah, j'oubliais, Thierry ML, j'espère que tu apprécies mon "avatar"...
... et le choix de ton illustration me dit qu'il te manque (pour peu de temps) un flacon collector...

Jicky / Alexis a dit…

Thierry, voyez-vous j'ai 16 ans et j'approuve totalement ce que vous dites !! Pourquoi je porterai du Hugo ? Non ! Perso je suis accro à Shalimar, à Nahéma (que je porte en extrait d'ailleurs) ou Dans Tes Bras !

Et comme au lycée, je suis le "grand manitou du parfum", j'en profite. J'ai un ami à qui j'ai conseillé Habit Rouge justement, c'est exactement ce qu'il cherchait. C'est vrai que réduire aux clichés ça fait mal et c'est pas vraiment original...


Et pour le prix, perso, je vais rester à l'eau de toilette^^

Bonne soirée à vous tous

méchant loup a dit…

Thierry, Habit Rouge n'est pas le parfum de l'homme de 45 ans, mais c'est son age que je voulais mettre en avant. Ce qui surprend, c'est d'apprendre que ce parfum gagne la confiance des hommes avec le temps et la maturité, même s'ils l'aiment depuis très longtemps. Sur un jeune homme élégant comme certains jeunes dandy d'aujourd'hui, il serait en effet d'un bien bel effet. Un acte de voyou, un acte rebelle, mais de vrai Dandy :-)

méchant loup a dit…

Thierry, j'avais remarqué l'avatar qui ne va pas me manquer très longtemps. Il y a des visions par là bas, non ? Comme celle d'un flacon collector qui viendrait d'ici peu compléter une collection déjà bien remplie histoire d'échapper à la tristesse ambiante.

soph a dit…

oups j'arrive un peu après la bataille, merci thierry pr le commentaire,
je ne porte pas habit rouge donc difficile pour moi d'en parler et de décortiquer ses différentes facettes, mais c'est un mes oarfums préférés pour homme, je l'ai senti en extrait et c'est vrai qu'il est superbe. Je trouve que c'est vraiment le pendant de shalimar au masculin, et ça ne m etonne donc pas que ce soit le number one de la maison guerlain en termes de vente.
D'ailleurs je serais moi aussi curieuse de le sentir sur une femme, je suis certaine que ce serait très beau.

Geraldine a dit…

Joli choix, Mechant Loup.
Je ne me souviens pas avoir eu l'occasion de sentir ce parfum sur un homme mais je l'ai senti récemment sur touche, pour pas mourir idiote :-), et j'ai adoré. C'est un magnifique parfum de maturité en effet.
C'est aussi un parfum d'homme que j'aimerais porter, je crois.

Laurent Husser a dit…

Votre texte est bien vu sur Habit rouge, je me méfierais néanmoins des âges que vous indiquez dans la mesure où je le porte de temps en temps depuis des années et que j'ai commencé probablement vers 25 ans à l'utiliser et que j'en ai 38 désormais !

Je porte l'eau de parfum depuis quelques mois et c'est c'est vrai que la différence est flagrante d'avec l'edt.
En tout cas, sous cette forme, il est omniprésent quand je le porte, sature même les pulls et vêtements que je porte ce jour là. Un ami avec qui je déjeunais l'autre jour et qui est un spécialiste du thé chinois s'est tout de suite aperçu qu'il y avait une différence, à un tel point qu'il ne reconnaissait qu'avec difficulté Habit rouge, curieux.

Je me suis renseigné à la boutique des Champs et visiblement, l'extrait est de retour, quelqu'un aurait plus d'éléments sur son effet, ses composants etc...?

J'avoue d'ailleurs mon incompétence au sujet de l'usage des extraits, je ne possède pour le moment que celui de "Fracas" de Piguet et la seule fois où je l'ai porté, cet été, j'ai été épaté à la fois par sa qualité mais étonné par le manque de "puissance". De plus, il ne se vaporise pas, ce qui m'amène à l'utiliser comme les fameux flacons cloche de Lutens, ce qui m'intrigue toujours au vu de la diffusion du parfum (vu que je porte par exemple Cuir mauresque ou Tubéreuse criminelle, je peux témoigner que mon entourage sait quand je les porte !)
La semaine prochaine je m'offre un flacon d'extrait de Jicky (oui je suis un gars éclectique dans ses choix !) et je me demande déjà comment je vais le porter... Des pistes à me suggérer ?

Anonyme a dit…

Bien vu cet article sur Habit Rouge! Je dois dire que j'en ai assez de toutes ces "nouveautés" dont aucune ne me convaincs vraiment. Je viens donc de me racheter l'eau de toilette d'Habit Rouge. La vendeuse croyant me faire plaisir m'a vaporisé en avant première le nouveau masculin Arsène Lupin dont elle cachait une petite fiole dans le tiroir mais j'ai fait la grimace quand elle m'a précisé le prix... Je l'ai quand même préféré à Guerlain Homme (qui me fait penser à une lotion après rasage bon marché) mais pas au point d'investir le double du prix d'Habit Rouge! Y a t il vraiment une différence de qualité dans les composants comme la vendeuse le prétend? Habit Rouge tient très bien et me semble encore de très bonne qualité pour un Guerlain (quoiqu'il ait un peu changé en moins bien au cours des années, non?) En tout cas ça reste un bonheur pour moi de porter ce parfum. Bien à vous, François

méchant loup a dit…

Laurent, je n'ai pas dit qu'Habit Rouge était un parfum qui ne convient pas aux jeunes, mais seulement mentionné que la majorité des clients de ce parfum se situent plutôt au dessus de 40 ans, ce qui me fut confirmé par Guerlain. Il n'est pas étonnant qu'un extrait soit moins puissant que les edt ou edp, l'extrait étant avant tout un travail sur les notes les plus denses et les plus riches du parfum, il est fait pour se fondre à la peau. L'eau de toilette apporte souvent le complément de sillage. Pourtant, à mon avis, se parfumer avec un extrait est un acte intime et noble. Pour Jicky, quelques gouttes d'extrait dans le cou, sur le torse et sur les poignets et le tour est joué.
François, il y a en effet une différence entre les composants de Habit Rouge et de Guerlain Homme, mais ce sont 2 époques différentes et 2 façons de travailler un style, avec des contraintes qui ont changé. Le succès de Guerlain Homme dans le monde semble prouver que c'est le prix à payer pour faire connaitre une marque jusque là restée bien française. Pour Arsenne Lupin, le Dandy n'est pas mal et bien dans un esprit Guerlain "à la française", mais ce n'est pas sa qualité qui justifie qu'il soit vendu deux fois le prix d'Habit Rouge.

patrice a dit…

Je viens de l'acheter, et malgré mes 19ans, je l'assume complètement! Il donne de la prestance et de l'assurance je trouve. La rose je l'ai tout de suite sentie, tout comme la vanille et le bouquet d'agrumes du début (inévitable bien sur!). Mais je dois avoué que le côté cuir, je ne savais pas du tout de quel bout le prendre. Quand on est novices, on ne sait pas vraiment à quoi ca correspond le "cuir" côté odorat! Mais j'apprends à le discerner petit à petit...
J'ai préféré tout de même l'eau de Toilette à l'eau de parfum, de peur que cette dernière soit un peu trop forte.

méchant loup a dit…

Patrice, il est rassurant de savoir que l'on peut adopter Habit Rouge, même à 19 ans. Habit Rouge est définitivement une valeur sûre. Pour ma part, je l'ai découvert à 21ans, mais lui ai préféré le "premier" Vétiver à l'époque, puis Héritage par la suite.
Concernant la concentration Eau de Toilette ou Eau de Parfum, je ne trouve pas que l'une soit plus intense ou plus forte que l'autre (car l'eau de toilette se suffit largement telle que), mais ce sont deux variations très différentes au final.
Actuellement, Vétiver et Héritage ont été abandonnés pour un retour vers Habit Rouge, que j'alterne entre Eau légère, Eau de Toilette et Extrait, mais vous allez tout savoir !!!

Anonyme a dit…

Bonjour à Tous,

Je porte habit rouge depuis mon enfance, je me suis offert mon premier flacon d eau de cologne habit rouge à 15 ans... A cette époque l eau de toilette n existais pas ... L eau de cologne est magique, fraiche, douce, un bonbon de guimauve dans un panier de fruits , cela fait 30 ans que je le porte avec d autres...

Quand a l eau de parfum, je trouve que c est scandaleux de ne pas avoir respecter la formule d'origine en la modifiant pour donner l impression que c est un concentré, ce qui est faux, c est mensonger et on est trompé sur la marchandise, c est un scandaleux...
L extrait de parfum contient du céleri (qui n est pas dans la formule d origine) pour faire croire que c'est le cèdre concentré... il contient moins de fleur d oranger que la version eau de toilette, un comble...

Je me suis plaint a une amie qui travaille chez Guerlain en lui expliquant que je n étais pas dupe de la supercherie de l extrait de Parfum Habit rouge qui n a rien a voir avec la formule originale, alors que un extrait DOIT être la formule de base en PLUS concentré... la pas du tout, l extrait est une simple "eau de toilette" composée d essence plus forte... céleri pour remplacer le cèdre par exemple... Elle m a avoué qu en effet l 'extrait de Parfum Habit rouge n'était pas la version concentré de l eau de toilette ou de l eau de cologne mais UNE REINTERPRETATION moderne...

Nous sommes donc trompé sur la marchandise...
Je me suis acheté plusieurs litres de l eau de toilette parceque je crains qu avec les nouvelles normes sur les formules que l'eau de toilette soit elle aussi modifié... Surtout depuis que ce n est plus Jean Paul Guerlain qui s occupe de tout cela...

De plus en plus les parfumeurs remplacent les matières premières (couteuses) par des nouvelles matières synthétiques offert par la chimie moderne, nouvelles matières synthétiques qui n ont pas la magie des essences naturelles...

Aucune fleur d oranger synthetique n'a la magie de la vrai essence d oranger maintenant hors de prix...

Le shalimar d aujourd'hui n a plus rien a voir avec le shalimar d'il y a 15 ans... de meme pour le fabuleux Jicky.. Un scandale, et cela vaut pour les autres marques, Le N°5 de Chanel d aujourd'hui n a rien de comparable au magique voluptueux et volumineux lumineux N° 5 d'il y a 20 ans...

d ailleurs les ventes ont tellement baissé a cause de ces falsifications trompeuses, que depuis peux et pour la première fois (depuis quelques années) nous avons maintenant droit a des réductions en Parfumerie, ce qui ne se faisait jamais a l époque a moins d être un très très bon clients...
Les prix ont triplés, la qualité à était divisé par deux...
Je reve que Guerlain ressorte un jour l'Eau de Cologne Habit rouge (la Version Originale sans substitutions avec des composés synthétiques)

Très peu de fragrances pour Homme n ont pas changé de formule, Drakkar Noir, Kouros, Homme d YSL
La Parfumerie perd de ses notes de noblesses...
Un amoureu des Parfums
Christian

Anonyme a dit…

J ajouterais ... Les parfumeurs n ont plus le droit d'utiliser la Bergamote dans leurs compositions...

Un hesperidés Sans Bergamote n'a aucun sens..
Les parfums perdent de leur magie...

Magie qui faisait qu on accepté de payer chère ... Aujourdhui beaucoup de Parfums de grande marque ne sont que de vulgaires eau de toilette de supermarché... pas étonnant que la vente des parfums chute en France...

Arabian Oud a dit…

Bonsoir,

Je viens de lire certains commentaires à propos de la reformulation du ce magnifique parfum et je suis tombé sur ce commentaire sur un autre site :

" Ce qui est étonnant, c’est que Patrice aussi avait un "souci" selon lui avec Habit Rouge avec un flacon récent (2012 ?) et il avait eu l’occasion d’en parler avec Thierry Wasser. Ce dernier assure n’avoir jamais touché à la formule d’Habit Rouge (et il est vraiment de bonne foi là-dessus). Il a même été jusqu’à regarder les lots, consulter les matières pour les différents lots pour voir et pour Wasser, y’a pas de soucis.

Du coup c’est un véritable mystère. Vos commentaires sont très intéressants !
(personnellement, je ne connais Habit Rouge que depuis 2007 - ça a été mon premier échantillon de parfum ! - et j’avoue que j’ai toujours trouvé les vieilles versions tapées du coup c’est intéressant de voir que vous connaissez Habit Rouge sur 30 ans !)"