mercredi 24 août 2011

Ca énerve ! Quelques lancements pour la peine !

Je venais juste de terminer un article sur un thème bien précis qui me semblait intéressant, mais suite à une fausse manip lors de la sauvegarde de celui-ci, j'ai tout perdu ! Impossible de récupérer le texte rédigé, alors forcement, ça énerve !

Et ce d'autant que je n'ai pas le temps de le reprendre avant un certain temps pour cause d'autres impératifs. J'en profite alors pour vous rappeler qu'il faudra bien penser à consulter nos blogs pour l'inscription à la soirée des lecteurs du 14/09 dès qu'elle démarrera, la semaine prochaine !

A +++ les amis, je vais me calmer !!! RRrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !

Les lancements de la rentrée :

Pour la peine, j'en profite pour donner un avis plus que rapide de quelques lancements de cette rentrée :

N°19 poudré de Chanel : c'est fait.

CK One Shock for her de Calvin Klein : j'aime bien parce qu'il y a un peu de texture dans la fraise, comme une bonne pâte à tarte sablée mais les notes de fond sont ennuyeuses et trop fruit-fruit. Dommage !

Ck One Shock for him Calvin Klein: j'aime pour ses facettes qui me font clairement penser à la note miel ambré et de tabac blond d'Ambre Narguilé. L'ennui, c'est que c'est un peu comme si ce dernier avait pris trop de stéroides pour faire la nique à One Million. Décalé, surprenant pour le mainstream et pas désagréable dans son évolution, c'est peut être un bon pari !

Madly de Kenzo : contraste très original entre note zestées citron vert et réglissées en tête avec une structure de rose-vanille ultra féminine "à la Dior Addict" mais sur le fond, c'est d'une neutralité, d'un ennui et aussi morne que le no-mans-land du mur de Berlin. Je ne sais pas pourquoi, mais il me donne le cafard !! Ouuuuh ! Sadly.

Dahlia Noir de Givenchy : bon là, je suis partagé par ce mix à mi chemin entre Love de Chloé et de Le De de Givenchy. Si on le voit sous l'angle de la traduction olfactive de la fleur de narcisse noir imaginée avec les codes traditionnels de la parfumerie de Givenchy autour de notes poudrées à l'ancienne de la rose et de la violette comme l'était Le De, c'est réussi. Il se distingue même par l'apport d'une note qui sent le tulle et par une autre un peu sombre et dramatique qui évoque le sang et la fleur fanée, comme pour rappeler l'histoire autour de son nom. Mais pourquoi, pourquoi avoir foutu cette note savonneuse en tête et un fond boisé gras trop vu et facile ? Autant se rabattre sur l'Interdit ou Le De !

Candy de Prada : oui, il sent l'Ethyl Maltol, c'est à dire le caramel ! Mais il faut aller au delà. Celui-ci est amplifié, texturé par de belles matières ambrées comme le benjoin, l'opopanax et la vanille, et modelé pour en faire un parfum qui fond littéralement sur peau, comme le souligne à juste titre Octavian, et tout comme le caramel. Quelques notes florales et irisées font le lien avec les autres parfums de la marque qui pour moi, se distingue par l'attention qu'elle porte à ce que ses parfums se concentrent sur les matières de fond et se développent sur peau pour fidéliser, prenant ainsi le contrepied du marché qui cherche à accrocher de suite. En ce sens, c'est une belle surprise, où le choix a été fait en outre de jouer sur une concentration très soft pour assouplir et pouvoir utiliser les belles matières. Du beau travail, vraiment, pour un parfum à fondre de plaisir !

Illustration : un animal qui ressemble à un Méchant Loup énervé par Hephez - Site ici.

7 commentaires:

Jicky et Phoebus a dit…

Méchant Loup !!!!!!

Anonyme a dit…

Avec grand plaisir! Cette fois-ci j'espère bien en être. Je serai tout juste de retour à Paris à cette date là! Je note le jour et l'heure!

Passionez

parfums50 a dit…

Pauvre Méchant loup!!!
C'est pas de chance quand la machine ne coopère pas...

Mais merci quand même de ces dernières et intéressantes analyses qui donnent très envie de foncer les vérifier et pourquoi pas de craquer sur l'une des nouveautés pour se consoler de la fin des vacances...

Les Planetes a dit…

Il y a aussi une ligne de parfum qui est suppose sortir en Septembre. C'est les parfums hommage a Michael Jackson. Je tiens a le signaler et a preciser en passant la compagnie derriere ces parfums Julian Rouas Paris est traine en justice aux Etats-Unis pour l'exploitation illegalle du nom et de l'image de Michael Jackson. Le Francais Julian Rouas s'est fait une reputation horrible aux Etats-Unis en un temps record. Lire les details bouleversants sur ces parfums de scandale: http://jacksontributefragrances.blogspot.com

Ou cliquez sur mon nom pour le lien.

PS: Desole pour les accents, mon clavier est Americain.

Anonyme a dit…

Merci pour ces analyses!
Cela faisait un an que je cherchais un parfum ressemblant à Ambre Narguile, mais à un prix plus accessible, sachant que mon mari en raffole, mais que cette eau de toilette tient assez peu sur lui, d'où la tentation de s'en vaporisée généreusement...
CKOneShock nous a plu, et hop, aussitôt essayé, aussitôt adopté : c'est la note rhum ambré et miellé qui ressort sur sa peau, quelle chance!
Bonne continuation bloguesque et à bientôt!
Cannelle-Vanille, perfumista débutante

Anonyme a dit…

S'en vaporisER!

méchant loup a dit…

Honnêtement, parmi les lancements les plus "commerciaux" de l'année, CKOne Shock For Him est une vraie belle surprise, et l'évolution sur peau est assez réussie : suffisamment présent mais relativement discret. J'ai le sentiment qu'il commence à avoir des fidèles assez nombreux.