vendredi 28 août 2009

Idylle - Guerlain 2009 (2) : fenêtre sur un bouquet.

Pour la première fois, j'écris à nouveau un article sur un parfum dont j'ai déjà parlé. D'une part, parce que c'est un parfum attendu, d'autre part parce qu'il me semblait que le ton de mon premier article était peut être un peu trop élogieux. Sans doute était-ce parce que j'ai eu l'occasion de le découvrir avant sa commercialisation, et que c'était la première fois que cela m'arrivait ? J'ai donc gardé une grande partie de l'article, en apportant quelques nuances avec le recul.

Idylle fait la part belle à la rose, qui y tient une place prépondérante. J'aime cette fleur dans la nature et en parfum. En outre, l'accord chypré rose-patchouli qui me lasse un peu trop en ce moment tout de même, reste un accord qui m'attire avec le vétiver. Avec ce lancement mondial, le style de Thierry Wasser s'affirme confirmant ainsi mes premières intuitions : un style en superposition de notes transparentes dans un effet flouté et fondu autour d'une structure "métallique" bien solide. La façon dont Thierry Wasser superpose les accords pour ses derniers Guerlain me fait penser à la manière qu'avait Delaunay de juxtaposer des éléments pour former un tout flouté mais cohérent. Cela vaut aussi pour Guerlain Homme, mais Thierry Wasser s'exprimerait sans doute mieux que moi sur son propre style.

Ici, point de rondeurs habituelles, ceux qui attendent une guerlinade vanillée vont sans doute êtres déçus.. Une envolée de fleurs blanches et fraîches marque les toutes premières notes. Les communiqués annoncent du jasmin, du frésia, de la jacinthe (très légèrement), de la pivoine (aux notes de rose fraîche), du lilas et du muguet. Ils ne mentent pas, c'est exactement ce que l'on sent, accordés dans un effet légèrement métallique qui me fait penser à une rose claire, légèrement fruitée et perlée de pluie, une rose irradiante, que j'imagine dans des tons bleutés et orangés. Cet accord de départ, métallique, légèrement "vert" et électrique se prolonge sur une note d'eau de vie de prune développant des arômes d'abricot, de litchi et de framboise. L'effet n'est pas vraiment sucré, bien qu'un peu quand même, mais plutôt éthéré, comme si les vapeurs de cet alcool s'évaporaient unes à unes. C'est ensuite qu'Idylle avoue tout de même une petite faiblesse, que je remarque avec le recul : la note framboisée transparente, que j'ai déjà senti dans une autre création de Thierry Wasser, Darling de Kylie Minogue, et qui laisse chuchoter sa mélodie autour des muscs blancs très appuyés dans le fond d'Idylle. Autre point faible, j'ai senti très récemment Rose Noire de By Redo, et le fond rose patchouli framboise de ce parfum ... rappelle furieusement cette Idylle sur la touche parfumée que j'avais. Bien sûr, la forme d'Idylle est plus travaillée, plus riche, plus complexe, et l'on perçoit tout de même une signature marquée, une empreinte qui perdure tout le long du parfum, mais je reste un peu triste tout de même, car je ne me souviens pas avoir jamais pensé par le passé "tient, ce Guerlain me rappelle un autre parfum". La touche qui "fait Guerlain" est tout de même bien présente, il faut la chercher dans le fond, où quelques toutes petites gousses de vanille apportent la rondeur sans casser l'harmonie scintillante. La rose et le patchouli, inséparables signent le sillage qui est bien magnétique.

Oubliez tout de même les références à Pleasures, Elle ou même Narcisso Rodrigez faites précédemment, on y retrouve un peu de Voleur de Roses (rose patchouli, note de rhum ambré) et de White Patchouli (accord rose patchouli lumineux). Mais quand ces deux parfums s'aventurent sur le territoire rose patchouli aéré en allant chacun peut être un peu trop loin pour certains et en bousculant les habitudes, Idylle rétablie l'harmonie sans tomber non plus dans la facilité. Le couple rose patchouli se retrouve et plus rien ne semble le perturber. L'étreinte électrique entre une pluie de fleurs fraîches et blanches qui viennent s'enrouler autour de la rose d'une belle finesse fruitée et perlée, le tout étant soutenu par le patchouli en habit de cristal. Idylle est très fidèle à ce que je m'attendais à sentir. Un joli lancement, qui se distingue des " parfums shampoings"qu'il évite d'être au demeurant.

Il faudra néanmoins sans doute un peu de temps pour appréhender et s'habituer au nouveau style "maison", et il y aura inévitablement des déçus, mais là, c'est vous qui verrez !
Les inconditionnels de la vanille et autre fève tonka, eux, devront être encore un peu patients ... mais chut !

Renseignement pris en boutique, Idylle devrait arriver dès la fin de semaine prochaine.

Illustrations : Guerlain LVMH et Robert Delaunay.

4 commentaires:

Philippe a dit…

Nous avons reçu Idylle à la parfumerie. Le flacon est une véritable oeuvre d'art ! Et le parfum une réussite.
Nous lui promettons de devenir un grand classique, foi de connaisseurs !

Chez Beauty Tribes
A St Médard en Jalles (33)

méchant loup a dit…

Il me semble bien que ce soit d'hors et déjà un succès. Il réussit à créer la surprise, malgré un accord qui peut sembler par certains aspects déjà vu. Le charme discret d'un beau classique.

Anonyme a dit…

Thank you for the wonderful articles, let me very rewarding. Did you buy anything through the Internet? Recommend you click here, look like the style:wholesale jordan shoesand cheap jordan shoesDiscounted goods cheap nike shoesMany cheap cheap air jordan shoesthere're many discount air jordan shoes you'll like thatmbt shoes usaor hot kicksMaybe these will suit you cheap jordan kicksand custom jordan kicksclick crispy kicks shoesThe quality is very good wholesale nike shoesbuy lrg onlineIt's very affordable children's basketball shoesMany styles of waiting for you to choose women nike dunk low shoescheap nike shoes for saleor authentic jordansIf you can't wait to have them.

Porte d'entrée alu a dit…

Ce flacon est une véritable œuvre d'art !