mercredi 26 août 2009

Les hommes aussi sont gourmands !


On la trouve dans le Dr Pepper, dans le Cherry coke, les friandises Mon Chéri et plus haut en gamme, en vedette chez certains pâtissiers. Depuis quelques mois, j'ai remarqué que le gel douche de mon club de sport avait changé pour un adopter un parfum autour d'elle. Elle, c'est la griotte. Cette année, après avoir fait son entrée dans le registre plutôt acidulé et frais dans les parfums féminins, elle se montre très présente dans les nouveautés pour hommes. L'odeur de la griotte n'existant pas sous forme de matières premières naturelles, son évocation est toujours reconstituée entre autre autour d'un accord fait d'héliotropine aux accents de mimosa, d'aldéhydes benzoïques qui sent la colle blanche, de muscs blancs et d'autres composants que ne connais hélas pas en totalité.
Est ce une tendance de fond ou un passage, mais la couleur rouge associée à un parfum qui contient de la griotte est très présente en cette rentrée.

Azzaro Elixir l'exploite dans un registre épicé et boisé, qui fait très Cherry Coke dans ces notes de tête mais n'évite malheureusement pas un fond boisé archi viril, vu, revu, et re-revu chez Azzaro. En clair, cet Elixir vous aguiche de ses notes de tête, mais vous fait sentir le mâle viril dans le fond, sur un accord boisé vraiment banal.

L'autre parfum pour homme est pour le moins surprenant, car on ne s'attend pas à y trouver de la griotte. Pourtant, elle est traitée ici de manière très subtile : vêtue de clou de girofle, de cannelle, d'encens et de myrrhe, elle s'exprime dans un registre très chocolat griotte dans le tout nouveau Fahrenheit Absolute, qui conserve la trame de l'original en exploitant les facettes les plus chaudes, et notamment les épices en tête et le cuir dans le fond. La griotte accompagne la signature de Fahrenheit autour de l'iris, de la violette, du muguet et du cèdre. Une belle variation, moins florale que l'originale. A la manière d'un j'Adore Absolue, les matières, plus riches, permettaient de rattraper le temps pour nous proposer l'essence même, le coeur et le meilleur de ces parfums cultes. Un bel élixir, gourmand, épicé et chaud que ce Fahrenheit Absolute.

Le troisième est l'Amoureux 6 de la ligne Anthology de D&G. Après des notes de têtes fusantes de pamplemousse juteuses et croquantes, la griotte se dévoile dans un registre "bonbon acidulé à la cerise de la Pie qui chante". Elle pétille et se fond dans les muscs et la vanille douce caractéristique de beaucoup de parfums de Procter & Gamble.

Enfin, je l'ai également trouvé tapie dans l'ombre du tabac riche et opulent de Back to Black Aphrodisiac de By Kilian. Noyée dans la framboise, la grenadine, les baumes et le tabac blond, sur ma peau, elle s'exprime sous la forme d'un sirop gluant au bout de quelques minutes. Quelle déception !

Bon aller, j'avoue : j'aime cette note et je regrette amèrement de ne pas trouver de Dr Pepper en France. Les deux que je préfère pour le moment sont Fahrenheit Absolute, parce qu'il est rond et riche et l'Amoureux 6, parce qu'il pétille après la douche sans prétention. Le premier est un Azzaro pur jus, c'est à dire quand je porte un de leur parfum "tous poils dehors", les poils se hissent d'un seul coup : "pas pour le loup celui là, non non". Le dernier est une déception, non pas dans la forme, mais parce que ma peau en révèle une facette on ne peu plus collante ; un sirop bien cher pour le coup.

Les hommes aussi sont gourmands, la rentrés s'annonce griotte. Et pour Noël, la poire peut être ?

2 commentaires:

Céline Ellena a dit…

Le problème marketing est le suivant : qu'est ce qu'on peut bien trouver comme fruits rouges après la pomme,la framboise, la fraise,la groseille, la mure, le cassis, la grenade, le berlingot....j'aime surtout l'idée que les hommes taquinent aussi le fruit, ce n'est plus juste une affaire de fille !!

méchant loup a dit…

Quand le résultat donne Fahrenheit Absolute, je suis preneur et je trouve que la griotte se parie très bien avec les notes cuir doux du type styrax et myrrhe. Qu'en pensez vous ? Nous allons sans doute aussi voir la poire très bientôt alors ?