mardi 11 août 2009

Philosykos - Diptyque 1996 : de figue et de peau !

Il n'y a pas beaucoup d'accord figue en parfumerie. Les deux chefs de file emblématiques de cette évocation sont Premier Figuier de l'Artisan Parfumeur et Philosykos de Diptyque, tous deux composés par Olivia Giacobetti. Elle le dit elle même, le figuier lui rappelle son enfance et je me rappelle la toute première découverte de Premier Figuier comme d'un moment magique. Il me transportait immédiatement sous un figuier par un après midi d'été, entouré d'une nature fraîche et piquante. Seulement voilà, Premier Figuier reste sur moi trop piquant et légèrement acide sur peau. C'est seulement quelques années plus tard que je découvre Philosykos. Ce dernier semble avoir bénéficié du temps qui passe pour s'arrondir et se policer. En effet, la figue juteuse et légèrement acide de Premier Figuier est ici couverte d'une note cèdrée délicieusement douce et lactée qui masque ce qui était pour moi un léger défaut.

Cet accord introduit la note de blé devenue depuis un signe distinctif des créations de Olivia ainsi qu'une base muscs blancs complexe et riche que je retrouve également dans certaines créations de Christian Louis et même chez quelques Guerlain récents. Cette base aux accents légèrement caramélisés "fonctionne" plutôt bien car elle habille le parfum d'une rondeur duveteuse que j'appelle "daim blond" de la tête au notes de fond. Quelques facettes de Philosykos me font penser à la verdeur d'une huile d'olive fraîchement pressée, qui complète merveilleusement la figue dans l'évocation recherchée. L'équilibre est maîtrisé, et la tenue s'en trouve améliorée.

Philosykos nous emporte dans un paysage de Grèce sec et parfumé : ciel bleu, soleil, maisons blanches, temples, terre jaunie et aride, arbres odorants et mer turquoise, tel un paradis de vacances chargé d'histoire. Ce parfum est plus que jamais dans l'air du temps, annonçant avant l'heure la vague des parfums boisés duveteux et lumineux comme Infusion d'iris, 18 place des Vosges et bientôt Guerlain homme Edp. Son aîné, Premier figuier reste tout de même moins compromissif et pour moi plus proche de ce qu'est le figuier dans la nature. Philosykos ravira ceux qui cherchent une figue plus douce et très "peau".

Ces deux chefs de file méritent de le rester car les nouvelles marques de niche qui veulent toutes "leur" figue n'égalent souvent pas ces deux icônes. Cela étant, j'y reviendrai très bientôt, mais il y a tout de même d'autres belles figues qui me plaisent aussi beaucoup.

Retrouver le parfum de Philosykos dans la une nouvelle ligne pour le corps ainsi que la bougie parfumée. En outre, ce parfum se marie bien avec le gel douche Tahiti Fleur de Tiaré.

3 commentaires:

Six' a dit…

Voilà qui me donne bien envie d'y revenir, à ce Phylosikos... je crois que Luca Turin trouve aussi que c'est le plus beau travail sur le figuier qui existe actuellement (je pense même qu'il l'appelle "Deuxième Figuier"!)

méchant loup a dit…

Si vous aimez la figue, effectivement ce Philosykos est un très beau travail, tout à fait de saison par cette chaleur. L'appellation deuxième figuier n'est pas usurpée, mais j'en connais au moins deux autres, différents mais pas mal non plus.

soph a dit…

en effet ça donne envie ... de découvrir toutn ça , en revanche le temps va manquer avant les vacances...