mardi 4 mai 2010

Force - Biotherm 2010 : la force tranquille.

Il nous est tous sans doute arrivé un jour de recevoir un parfum en cadeau, bien sûr. Frémissant de suspens, les doigts sur le paquet glissent et fébrilement ôtent le papier. Et c'est alors que la surprise se dévoile : soudain c'est l'horreur, la dernière nouveauté à la mode conseillée à la va vite par une vendeuse soucieuse de toucher sa guelte. Rrrrrrrrrrr, au fond de vous même vous bouillez : "non, mais comment je vais faire pour porter ça ?" et timidement, en vous mordant les lèvres, vous dites "oh, merchi, ch'est gentil", puis vous passez vite au suivant, en espérant, que jamais, au grand jamais on ne vous demande ce que vous en avez pensé.

Pourtant parfois, alors que vous avez été effrayés, vous revenez vers le précieux sésame : "c'est quand même gentil, aller fais un effort, lance toi", un petit pchitt et hop, c'est parti. La, il n'y a pas d'alternative. C'est soit "non la vraiment je ne peux pas", soit "finalement c'est pas si mal ". Cela m'est arrivé récemment à propos du tout dernier Force de Biotherm. Sans doute bien au courant de mes penchants pour les parfums, un ami bien sympa et n'ayant pas mauvais gout m'a offert ce parfum, jugeant sans doute que cette nouveauté allait me plaire par sa discrétion et sa fraicheur pour l'été.

J'ai mis du temps à me décider mais j'y suis finalement aller et ce fut une surprise plutôt agréable. Senti en boutique, c'est le genre de parfum que j'aurais fuit systématiquement. Découvert au calme, j'ai pris le temps.

Premier effet Kiss Cool : Force est tout le contraire de ce que son nom indique : la fraîcheur des agrumes et des fruits un peu amers comme la limette, la bergamote et le pamplemousse arrivent en tête, bien accompagnés par la menthe et une note qui me fait penser à la papaye, puis de quelques aromates (lavande, sauge, basilic) bien dosées. A ce stade, c'est un peu déjà vu, ça ne fait pas de vague mais c'est agréable et surtout, pas agressif. Je pense de suite à un parfum de Nicolai, Carré d'As, avec lequel une comparaison in situ fera ressortir quelques ressemblances autour de la fraicheur et d'une certaine minéralité.

Deuxième effet Kiss Cool : une fraîcheur mentholée qui dure et un bel équilibre sur peau qui se fond dans des bois "blancs" tous doux et cette papaye qui perdure grâce à un effet mousse de chêne et sudéral (odeur d'une balle de tennis), que je trouve à sa place dan un parfum qui se veut sportif.

Revigorant, reposant, parfait pour l'après sport ou pour les jours où l'on a pas vraiment envie d'être habillé chic, Force nous fait oublier les bombes olfactives qu'étaient Polo Sport ou New West par exemple. A mille lieux également de la virilité "tous poils dehors" de certains masculins et de la fausse fraîcheur qui tient "trop" de certaines nouveautés à la mode. Par certaines facettes, il me rappelle un parfum méconnu mais pourtant intéressant comme Higher de Dior, dont l'accord basilic-poire n'a pas su plaire. Il m'évoque aussi Carré d'As déjà mentionné, Fleur de liane par ces notes de fruit exotique "vert" et Bois Farine de par la présence des bois "blancs" en fond.

Jamais envahissant, d'un équilibre discret pour l'été, Force fait une entrée sans vague, sans véritable fausse note et surtout, avec une naturalité qui manque très souvent. Elle sera réconfortante les jours où l'on a pas vraiment envie de se sentir trop parfumé. Cohérent avec la ligne cosmétique dont il empreinte tout de même le thème principal, porté avec le déo Carré d'As par exemple, c'est un duo qui fonctionne plutôt bien ! Sa force : l'équilibre, c'est un peu l'antithèse à 1 Million. Un parfum dont la tranquillité révèle la maturité d'un lancement pensé pour durer, dont le flacon complète intelligemment l'ensemble.
__________________________________

Et pour celles et ceux qui voudraient se faire une première idée du tout nouveau Mugler, Womanity, je vous invite à relire cet article ici publié en mars : ajouter y la figue, retirer la truffe, ressentez Aqua Fiorentina de Creed, bonne intuition ? Peut être bien, mais chut, surprise, nous y reviendrons !

1 commentaire:

méchant loup a dit…

Au porté, je viens tout juste de remarquer une note iris-musc que je trouve un peu "poussière" et qui constitue un des éléments marquant de Musc Nomade de Annick Goutal et de certains parfums de B.Duchaufour. J'ai compris pourquoi certaines facettes de Force me rappelaient Méchant Loup.