jeudi 19 mars 2009

Habit Rouge l'Extrait - Habit Rouge Sport - 2009 : fils à papa.

Papa a 44 ans cette année, il ne fait pas son age et fait toujours preuve de distinction. Papa est Habit Rouge. Il aime le cheval, c'est inscrit dans les gènes de la famille. Il le pratique depuis longtemps avec une maîtrise parfaite et une élégance altière. Papa à deux fils, tous deux du même age. Ils ont avec leur père quelques traits en commun, la même passion du cheval, mais leur caractère est différent :

Habit Rouge l'Extrait :
Le premier fils aime les belles choses. Le cachemire, la flanelle, le cuir, sont des matières qu'il affectionne. Chez lui, c'est un luxe chaleureux, un feu de bois, des boiseries sombres, du cuir, encore. Il aime les alcools riches, les épices et la bonne cuisine. Sa passion pour le cheval s'est orientée vers le saut d'obstacle. Son cheval est un pur sang noir, fougueux, puissant, mais qui sait faire preuve de douceur. Son maître, lui, dompte parfaitement cette ambivalence. Habit Rouge l'Extrait, c'est un peu tout cela. On y retrouve la trame d'Habit rouge, mais elle est ici plus sourde, plus sombre, plus riche. L'envolée citronnée de son père est ici contenue et laisse rapidement place à une oscillation de notes florales, épicées, cuirées, fumées, résineuses et vanillées, sans que jamais une facette ne prenne le dessus sur l'autre. Avec cet extrait, chaque jour est différent: il peut être vanille douce, épices pointues, fraicheur de la rose, cuir profond par ses notes fumées. Un très beau patchouli signe définitivement la fragrance. Cet extrait est riche, très riche. Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, il n'est jamais trop puissant. La force maîtrisée, l'art et la manière de conjurer la fougue. Une merveille de fréquentation, un ami fidèle, mais les instants partagés sont précieux.

Habit Rouge Sport :

Le second fils est plus discret, plus décontracté. Il préfère le polo au pull en laine et son cocon est plus sobre, plus épuré. Meubles en hêtre blond, vêtements légers, tenues décontractées, alcantara, son univers est plus clair, plus aérien. Il aurait tendance à préférer les soirées entre copains autour d'une bonne vodka, de gin ou d'une bonne bière et quelques tapas. Il ne sort son beau cheval au poil blond que pour quelques ballades sur des chemins de sable ou en bord de mer, pour admirer le paysage et humer l'air enivré d'herbes fraîches et de foin coupé. Habit Rouge Sport, c'est aussi tout cela. Une odeur me vient en tête pour résumer très simplement l'idée : le daim blond. Habit Rouge Sport est un cuir retourné, léger, frais, doux. Quelques notes vertes rappelant l'herbe fraîche coupée dans les champs, un effet de paille et de sable crayeux, une trame d'Habit Rouge très discrète, presqu' imperceptible, puis quelque chose de délicieusement charnel, difficile à décrire, qui oscille entre le miel, le bois ciré, l'huile d'Argan, le daim, la vanille et un patchouli très fin, comme une sorte d`accord "tabac blond," hummmm ! Une sensualité discrète mais enivrante et sans doute plus accessible que son frère.

Vous l'aurez compris, j'ai un petit faible pour ces deux êtres. Ce sont de vrais amis, ils peuvent m'accompagner au quotidien et partager mes aventures, une sorte d'osmose se devine entre eux et moi, une alchimie, quelque chose de bien quoi !

Petite note tout de même : il faut absolument les découvrir sur peau, tous les deux. Le premier parce que c'est sur vous que se révèlera l'une ou l'autre de ses facettes, le second, parce que sur touche, il est difficile de percevoir l'effet charnel que je mentionne. Avant de le tester sur moi tout un après midi pour pouvoir en parler, j'ai failli le prendre pour une vulgaire nouveauté sans intérêt.
Pour l'extrait, il faut aussi le mériter, mais je serai vous, je troquerai le gros 4x4 ou la grosse BM contre une monture plus petite, et je me mettrai au cachemire, aux belles montres, et à l'extrait de parfum, le tout premier en plus !
Un homme d'aujourd'hui en somme ! A défaut, il va falloir encore faire quelques sacrifices ... mais pourquoi donc suis je addict ?

9 commentaires:

Thierry a dit…

Méchant Loup,
J'ai essayé sur tes conseils l'extrait sur la peau. Il me semble - mais je n'en suis pas sûr - que l'équilibre "original" est un peu déporté. En effet, les notes de tête sont abrégées / Edt et bien que je n'apprécie pas spécialement ces dernières je crois qu'elles jouent un rôle important dans l'évolution du parfum en créant une "tension" entre tête et fond qui participe à la subtilité de l'ensemble. Bizarrement, l'extrait n'est même pas si tenace sur la durée...
Cette initiative de la part de Guerlain me paraît cependant intéressante - mis à part le positionnement prix - il me faudra pousser l'investigation plus loin.
HR fait partie pour moi des chefs-d'oeuvre de la parfumerie, pas seulement masculine.

méchant loup a dit…

Thierry, tu as tout à fait raison : les notes de tête sont effectivement abrégées pour juste apporter une pointe de fraîcheur et "tendre" effectivement l'ensemble sans laisser partir la voile. Elle permettent au parfum d'être plus rond, plus compact dans son ensemble. Il n'en reste pas moins une réelle oscillation de notes sur la peau et un sillage discret, comme il se doit pour nous les hommes. Sur moi, comme je le dis, c'est une réelle osmose, pas un jour n'est le même et c'est rare, trop rare de nos jours. Il n'y avait que Guerlain pour le faire et c'est pourquoi j'aime cette marque. Cet extrait est un juste équilibre, ni trop fort, ni trop tenace (bien qu'il soit encore bien présent le soir), il est juste trop cher sans doute ...

Méthanie a dit…

Méchant loup, n'oubliez pas que habit rouge est un parfum très apprécié, et du coup porté, par des femmes... Je ne connais pas (encore) les deux dérivés, mais vous auriez également evoquer le côté féminin de ce parfum :)

méchant loup a dit…

Methqnie, j`evoque le cote feminin de l`original dans l`article de novembre dernier, et, sur les deux nouveaux, seul l`extrait est peut etre "portable" sur une femme, bien que je prefere personellement une femme en shalimar, l`heure bleue, nahema ou mitsouko!

soph a dit…

à propos d'extrait j'ai goûté à celui de l'heure bleue et ô mon dieu c'est divin!

plus profond, plus subtile, tenace sans être entêtant, un peu plus oriental que l'edt je trouve, je retrouve l'heure bleue que j'aimais tant en eau de parfum ou edt à l'époque mais en mieux encore..; un délice.. et qui se fond avec la peau, comme une interaction entre les deux. Avec un peu d 'edt sur les vêtements pour parfaire le sillage...
j'imagine que ça doit être pareil pour Habit rouge...

méchant loup a dit…

Sophie, je suis d`accord, si on goute un extrait, il se passe un "truc" entre la peau et le parfum, c`est valable pour Habit Rouge et l`Heure Bleue. Un extrait habille comme une seconde peau. Je n`aime pas trop casser l`harmonie avec l`edt mais elle apporte sans doute un peu de sillage en plus.

Anonyme a dit…

C'est incroyable et un peu ridicule peut-être ce que je vais dire, disons écrire ici, mais après avoir essayé le déodorant habit rouge que j'ai acheté en France, l'Edt me semble trop lourde, impossible de la porter chez moi au Brésil où la chaleur est présente presque toute l'année. Le fragrance du déodorant est beaucoup plus agréable, ronde, veloutée sans toute l'armée d'épices qui se trouvent dans l'edt. J'espère bientôt essayer la version sport.
Wanderson.

Troudujol a dit…

Bizarre, Wanderson. J'ai justement une nette préférence pour l'eau de toilette, le déodorant vaporisateur étant trop cuiré et trop lourd à mon goût... Je ne le trouve pas rafraîchissant ; un comble pour un déodorant !
Sinon, Habit Rouge Sport est à mon nez plus fleuri, mais il y a quelque chose qui me gêne dans les notes de coeur, alors que la tête et le fond sont superbes. Il faudra que je le reteste ; mais comme l'a dit Méchant Loup, il faudra que je l'essaye sur ma peau, je ne l'ai testé que sur mouillette.

méchant loup a dit…

Effectivement, comme vous le dites bien, la perception d'un parfum peut varier d'un pays à l'autre, en fonction du climat ambiant. Il n'est donc pas surprenant qu'Habit rouge edt paraisse un peut lourd au Brésil. Habit rouge sport est plus frais, plus fleuri, plus "souple", une seule chose me gène un peu : sur moi, il semble assez peu tenace, mais c'est sans doute parce qu'il colle à ma peau... du coup, je ne le sens pas beaucoup, il se fait discret.