lundi 9 mars 2009

Lolita Lempicka Amarena - L. Lempicka 2009 : petite pomme d'amour à la cerise.

Ca va, vous tenez le coup, pas trop d'indigestion de cerises ? Il reste encore deux articles... courage ! Aujourd'hui, nous nous éloignerons tout de même un peu du territoire gourmand pour frôler celui des parfums ambrés. Le Premier parfum de Lolita Lempicka est non seulement une petite merveille de la parfumerie moderne depuis plus de 10 ans, mais il a en plus ce petit quelque chose qui relève de l'exploit : c'est le seul parfum où l'anis est si présente qui soit un vrai succès. Ce qui me plait dans ce parfum, c'est qu'il est d'une douceur exquise et son sillage, proche de celui du tabac blond amsterdamer, est unique. Je saluerai pour cela le travail d'Annick Ménardo pour cette petite merveille. Qui ne le connait pas dans son entourage, porté souvent par de jeunes femmes dont le point commun est d'être gentilles ? Point de violence en effet dans ce Lolita Lempicka, une douceur acidulée et ronde de réglisse, de vanille, de violette, d'anis, de tabac blond et d'une bonne dose de muscs blancs. Il y a quelques temps, une édition limitée d'un coffret de trois variations sur le thème central était lancée. La seule qui semble avoir reçu les faveurs des afficionadas de la fragrance est celle qui exploitait la facette "amaretto" du parfum. Dans cette variante Amarena, les notes amandées et griotte sont accentuées, pour un effet charnu et goûteux, un peu comme la tarte aux amandes, aux cerises et à la pistache de cette boulangerie que je connais : une "tuerie". On perçoit également la petite touche acidulée d'un bonbon à la cerise de la Pie qui Chante (vous voyez) ce qui rend cette variante bien sympathique. Précision pour celles qui se demandent encore : la version Eau de minuit est une version plus profonde de l'original Lolita Lempicka, plus "soir", où la facette "cotonneuse" a été accentuée par des muscs blancs chaleureux. Elle est peut être plus sucrée aussi. Cette version Amarena, elle, pourrait en être le pendant de jour, plus légère peut être ? Une belle petite pomme ronde à la cerise en tout cas, de 30ml et pas trop chère en plus, ça croque, ça croque, je le sens bien moi !

6 commentaires:

soph a dit…

humm j'adore lolita lempicka ...
je n'arrive jamais à savoir si je préfère la version initiale ou l'eau de minuit...
En tout cas intéressante, cette semaine d'articles sur un thème bien précis!

Méchant Luop a dit…

Merci Sophie, pour ma part, j'aime bien les 3 y compris cette version Amarena. Pour la semaine sur un thème, ça ne sera pas la dernière, merci pour le retour et votres ressenti.

vero59 a dit…

j'aime le lolita initial et la declinaison eau de minuit, mais celle ci amarena" est bien palôte, en tout cas, rien qui ne m'ai fait craquer
mais heureusement il faut de tout pour faire un monde, et la différence des goût et des ressentis est une richesse

vero59 a dit…

mes excuses pour les fautes

Méchant Luop a dit…

Les fautes ! Je ne vous en veut pas, c'est horrible, on en remarque toujours une au moment où il est trop tard, quand l'article est publié. J'essaie d'être vigilant, mais quelques unes m'échappent malgré tout. Ce n'est pas grave pour les commentaires, comme ils sont sympas... tout va !

Anonyme a dit…

cette version amarena est-elle encore disponible ou bien était-ce une édition éphémère?