vendredi 27 mars 2009

Mitsouko - Guerlain 1919 : mystérieuse attraction.

Pour évoquer Mitsouko, je souhaiterai faire une petite parenthèse en évoquant un passage du film le Parfum ; Jean Baptiste Grenouille suit une jeune femme, il s'en approche de très près et l'on devine qu'il éprouve alors un plaisir olfactif intense. On y devine la note de cumin de la peau blanche légèrement moite de l'héroïne, une certaine humidité dans l'environnement, comme de la terre mouillée, puis un sillage fruité laissé par les mirabelles juteuses qu'elle transporte. Ce passage est pour moi l'un des plus marquant du film, mais manque d'une odeur concrète. Peut être que Guerlain m'en voudra de dire cela, mais s' il y a bien un parfum auquel ce passage me fait penser, c'est Mitsouko.
Mystère d'une odeur, beau nom pour un parfum, est ce un hasard ?
Mitsouko est effectivement un parfum dont on dit qu'il serait une traduction de l'odeur de la peau d'une femme. Il est constitué d'un accord chypré type composé de bergamote, de mousse de chêne à l'odeur sombre et profonde, de patchouli à la texture moite et humide et de la douceur de la rose. Un lien est créé par la fameuse note de pêche duveteuse. Elle féminise et adoucit cet ensemble dans une belle harmonie. Des épices comme le cumin, dont il est reconnu qu'il sent la transpiration douce d'une peau de femme viennent ensuite contribuer à la sensualité énigmatique de ce parfum. Bien sûr, l'art de Jacques Guerlain, sensible à la séduction, est d'avoir su habiller cette structure à priori très brute par des notes plus douces qui rappellent les sensations luxueuses d'épais velours et de parures dorées. Ainsi, la Guerlinade faite d'iris, de rose et de jasmin orne le parfum comme un habit ou un bijou, dans un style baroque. L'ambre, les résines riches à l'odeur de bois ciré ainsi que la vanille complètent la palette de leur rondeur complexe et se fondent à la peau.
Mitsouko se porte discrètement comme une parure baroque d'or et de topaze finement travaillée, aux endroits les plus sensuels comme la nuque, le creux de l'oreille, des seins, là où vous avez envie d'être embrassée. Ce n'est pas un parfum dont on s'asperge généreusement aujourd'hui, au risque d'envahir son entourage. Bien porté, que vous soyez brune piquante, blonde sensuelle ou rousse charnelle, Mitsouko est encore sans conteste un des plus beaux parfums qui existent aujourd'hui, malgré les reformulations dont il a fait l'objet.
Il évoque la peau d'une femme par dessus tout. Odeur de mystère, que pour moi seuls cinq parfums traduisent merveilleusement : Femme de Rochas, Féminité du bois et Bois et Musc de Serge Lutens, Cythère de Christian Louis et ... Mitsouko.
Voir aussi : Mitsouko Fleur de Lotus en février, ou que serait Mitsouko s'il arrivait aujourd'hui.

7 commentaires:

Senga a dit…

Mitsouko pour moi c'est l'Autonme peut-être à cause de ses notes de sous-bois et de son côté mystérieux, un jeu d'ombre et de lumière ou plutôt un clair obscur avec un côté baroque....
Concernant les reformulations, j'avoue que je suis un peu perdue: il y a celle d'Edouard Fléchier en 2007, suivant une autre moins "heureuse"? datant de 2004-2005-2006? Sur des flacons récents, il est toujours fait mention dans la composition de "oaktree= evernia furfuracea" parce qu'il y en a moins de 0,1% ou parce que c'est un version d'avant la reformulation??? Ceci de façon simplement à aiguiser mon nez en comparant différentes cuvées, car le flacon que je possède me ravit. Il est de tout façon difficile de comparer des parfums d'âge différents à cause de la macération...

méchant loup a dit…

Un clair obscur avec un coté baroque, ou c'est cela, tout à fait : comme dans le film, avec les bijoux dorés et le luxe en plus.
Il me semble que l'interdiction totale de la mousse de chêne est très récente (2007 ou 2008 je crois). Seules les versions d'après 2008 sont sans doute concernées, mais pour ma part, rien ne de dramatique me semble t il. De très belles mousses non allergènes peuvent remplacer bien la mousse de chêne, même si l'effet est un peu différent. Cela dit, je comprends que cela puisse déranger car ça m'est arriver, mais j'y reviendrai bientôt.

Senga a dit…

Et " Mitsouko fleur de Lotus", où peut-on le trouver? Je ne l'ai vu nul part en Province... Les Flankers ne m'attirent pas et cette inondation de parfums sur le marché est irritante tant elle semble uniquement commerciale. Mais n'ayons pas d'à priori, j'ai toujours envie de sentir un Guerlain et si le Flanker est bon, why not?

méchant loup a dit…

En ce qui concerne Mitsouko Fleur de Lotus, je trouve que c'est une belle écriture plus épurée, plus actuelle, certes moins opulente mais qui préserve merveilleusement la note de l'original, sans la dénaturer,avec des notes d'aujourd'hui. Hélas, il semble que cette version ne soit réservée qu'à quelques points de vente exclusifs(Galeries Lafayettes corners et boutiques Guerlain).

Sylvaine a dit…

l'inspiration fut donné par le livre d'un ami de jacques guerlain : la bataille de claude farrère qui raconte l'histoire d'une japonaise mitsouko.....
jean paul guerlain disait que mitsouko , sentait la peau de la femme sans parfum !!

méchant loup a dit…

Oui, c'est exactement cela, je savais pour le livre, mais cela a déjà été dit. Je souhaitais une approche plus "originale" et assez personnelle par le biais du film le parfum. Que pensez vous de ce passage où il la suit, elle et sa corbeille de mirabelle, qu'en pensent les parfumeurs d'ailleurs ? J'aimerai bien savoir par curiosité.

Anonyme a dit…

Les reformulations depuis 2003 c'est tous les deux ans au minimum. D'apres Octavian Coifan de 1000fragrances qui trouve l'actuel Mitsouko tres mauvais, la version originale de ce parfum comprenait plus de 5% de mousse chene, aujourd'hui remplacee par des molecules synthetiques hasardeuses et de moindre qualite bien sur. Alors que les consommateurs veulent de plus en plus un retour au naturel, l'IFRA qui appartient aux grandes compagnies de parfum (Givaudan, IFF et Firmenich) contraint les parfumeurs a reformuler leurs parfums a outrance pour des raison de profits comme le legendaire Mitsouko avec des molecules de synthetiques qui penetrent l'organisme et provoqueront proabablement des cancers, des dereglements hormonaux etc. Les industries qui s'auto-reglementent avec la benediction de gouvernements, que ce soit a Wall Street ou ailleurs, c'est toujours du bidon!


Emma